Nous sommes actuellement le 22 Septembre 2019, 19:11

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 352 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 31 Mars 2019, 22:44 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1638
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
J'ai vu Aquaman ce soir.
Au début, je n'adhérais que moyennement à ce film assez cliché et incohérent. Puis j'ai décidé de me détacher totalement de son scénario indigent, et de ne plus consacrer mon attention qu'à la beauté des images. J'ai ainsi pu profiter d'un film visuellement superbe. Autrement dit, nonobstant le scénario, c'est un très bon film :mrgreen:

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 20 Avril 2019, 09:02 
Membre
Membre
Hors-ligne

Inscription: 17 Juin 2011, 18:42
Messages: 83
Image
> Réalisateur: Michel Leclerc

Scénaristes: Michel Leclerc et Baya Kasmi

Distribution:
* [Leïla Bekhti](https://fr.wikipedia.org/wiki/Le%C3%AFla_Bekhti) : Sofia
* [Édouard Baer](https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Baer) : Paul
* [Ramzy Bedia](https://fr.wikipedia.org/wiki/Ramzy_Bedia) : Bensalah
* [Eye Haïdara](https://fr.wikipedia.org/wiki/Eye_Ha%C3%AFdara) : Dounia
* [Laurent Capelluto](https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Capelluto) : Monsieur Toledano
* [Claudia Tagbo](https://fr.wikipedia.org/wiki/Claudia_Tagbo) : Mme Traoré
* [Sébastien Chassagne](https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9bastien_Chassagne) : Le père de Milo
* [Oussama Kheddam](https://fr.wikipedia.org/w/index.php?ti ... ;redlink=1) : Nadir
* [Mona Bérard](https://fr.wikipedia.org/w/index.php?ti ... ;redlink=1) : Manon, la fille de Paul
* [Michèle Moretti](https://fr.wikipedia.org/wiki/Mich%C3%A8le_Moretti) : la mère de Paul
* [Jacques Boudet](https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Boudet) : le père de Paul
* [Zineb Triki](https://fr.wikipedia.org/wiki/Zineb_Triki) : la mère d'Inès et Nawel
* [Maud Wyler](https://fr.wikipedia.org/wiki/Maud_Wyler) : la collègue de Sofia

Synopsis:

> Sofia, brillante avocate, est en couple avec Paul, batteur du groupe de [punk rock](https://fr.wikipedia.org/wiki/Punk_rock) Amadeus 77. Leurs caractères s'opposent également, car elle est plutôt du genre rangée, tandis que son compagnon a toujours gardé ses convictions [anarchistes](https://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchisme). Leur fils fréquente l'école publique la plus proche de chez eux ; mais quand ses petits camarades partent tous pour l'Institut Saint-Benoît, une école catholique, il se retrouve tout seul et veut les y rejoindre.
Dans la ville de [Bagnolet](https://fr.wikipedia.org/wiki/Bagnolet), le fils de Sofia et Paul voit ses copains de classe quitter l’école primaire publique pour le collège privé attenant, au nom d’une éducation supposée meilleure. Les parents se trouvent tiraillés face au dilemme entre le respect de la [carte scolaire](https://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_scolaire) au nom de leurs idéaux de mixité sociale et la tentation du recours à une école privée.



Une critique (un peu) plus détaillée...
Les opinions exprimées ici n'engagent bien évidemment que moi.
Vous êtes libres de ne pas être d'accord.

D'abord,les points positifs:
_MONA BERARD, excellente.
Elle éclipse ses partenaires à l'écran.

_Edouard Baer, vraiment excellent dans son rôle d'idéaliste dépassé par ses principes;c'est un comédien que j'aime bien.
Aussi à l'aise dans les moments marrants que dans un registre plus sérieux dans son rôle de père qui ne s'estime pas à la hauteur...

_MONA BERARD,rayonnante .
Elle bouffe la pellicule à chacune de ses (trop courtes) apparitions.

_Leila Bekhti, très bien aussi dans un rôle d'avocate victime de discrimination positive.
C'est d'ailleurs la première fois que je la vois à l'écran.
(Tiens, on a le même âge; je la croyais plus jeune).

_MONA BERARD, géniale.
(Du coup,je suis assez vieux pour être son beau-père; ça me fout un coup,là).

_Tom Lévy,le gamin, est touchant dans son rôle de gosse mis à l'écart parce que "gosse de riche"et "seul blanc"de sa classe.

_MONA BERARD,merveilleuse et talentueuse.

_J'avais peur de me retrouver avec une de ces comédies françaises à la c*n telle que je ne les aime pas.
(Mais j'y suis allé pour MONA BERARD).

En fait,le film se révèle assez sérieux dans le traitement de son sujet.
J'y vois plus un film sociétal et politique (et les gens qui me connaissent bien savent que j'aime analyser l'aspect politique des fictions que je regarde, même dans les Schtroumpfs).
En soi,j'ai trouvé le film intéressant.

Et j'ai aussi apprécié l'humour du film, qui fonctionne très bien.
Mention spéciale à la prof adepte du politiquement correct à outrance qui est incapable d'appeler les choses par leurs noms et qui devient littéralement incompréhensible.
(Même moi, je n'ai pas tout compris).

_MONA BERARD, hilarante.
D'ailleurs, elle contribue beaucoup à l'humour du film.

_Autre point positif qui m'a plut: le personnage de Paul (Edouard Baer) met bien en évidence une contradiction propre aux gauchistes et aux bobos qui se veulent anti-religion "parce c'est du fascisme réactionnaire"(SIC)mais seulement quand c'est chrétien.
Son personnage ne fait aucune distinction entre les religions dans un esprit très "Charlie Hebdo".

Cet aspect est d'ailleurs renforcé par les commentaires somme toutes assez réacs de la voisine:
"vous travaillez et on dit que vous êtes une femme libérée?"
"Oui,les mécréants vont en Enfer:c'est la vérité." (non,c'est ta croyance personnelle,fillette).
(Les réacs ne sont pas toujours ceux que l'on croit).

Je m'étonne qu'on ne qualifie pas le réalisateur de facho pour ça.
D'ailleurs,c'est un mec de gauche.

_MONA BERARD, brillante.
Elle illumine le film par sa seule (courte)présence.

_Un autre élément qui m'a interpelé est le racisme anti-blanc subi par le gamin parce qu'il est le seul blanc de sa classe.
C'est bien d'en parler aussi...

Je sais ce que c'est d'être le seul blanc de ma classe...
Sauf que je l'ai vécu au lycée, à coups de jets de pierreS dans la gueule au doux son de "FACE DE CRAIE"et de "SALE FRANçAIS DE M*RDE".
(Ce qui est idiot puisqu'ils sont autant français que moi mais bon)...

J'ai d'ailleurs bien aimé quand Ramzy dit qu'il faut aussi des blancs dans le spectacle pour que ce soit plus honnête sur le plan de la diversité.

_MONA BERARD, parfaite.
What else?

_J'ai lu beaucoup de commentaires négatifs sur la fin du film avec le toit qui s'effondre et le deux ex machina de la femme voilée qui escalade le mur pour sauver Ramzy.
Ils l'ont trouvé mièvre et politiquement correct.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé cette fin où des gens, ni héros ni salauds,des gens qui pourraient être vos voisins (ça dépend les voisins de qui),s'unissent face à l'adversité.

La morale de cette fin, où chacun a son interprétation, est bien faite.

L'une croit que le sauvetage est du au fait que la mairie organise des cours d'escalade; la musulmane pense que c'est grâce au fait qu'elle est musulmane et qu'elle porte un voile, lequel servira de point de départ pour bricoler une corde de fortune; Paul pense que c'est parce qu'elle n'a pas eu peur de se libérer de son voile pour aider quelqu'un; et la chinoise pense que c'est parce que la Chine fabrique des voiles solides...

Et vous savez quoi?
Tous ont raison.
Et tous ont tord.
C'est l'alliance de tout ça qui a permis le sauvetage du proviseur joué par Ramzy (très bon personnage et Ramzy s'en sort très bien).

(Et je pense que tout le film est basé sur cette pluralité d'interprétations différentes des choses; je suis sur que toi qui me lit, tu as interprété différemment certains éléments du film).

On pourrait presque faire un parallèle avec les Avengers, la Justice League et le Club des Héros (cf "les chroniques de Fantômiald"en kiosque).

Le cinéma français se lancerait-il dans un univers partagé qui raconterait la vie de différentes familles qui se croisent à l'école?

(On me signale dans l'oreillette que j'en fais un peu trop)...

_Sinon, je vous ai dit que MONA BERARD était bien dans ce film?

Les points négatifs:
_Pas assez de MONA BERARD, la meilleure actrice du film.
On peut m'expliquer à quoi ça sert de prendre un actrice aussi talentueuse pour ne pas en profiter plus que ça?
C'est du gaspillage de talent.
Je veux bien que ce soit un personnage secondaire mais c'est dommage...

_Les pieds nus,c'est MOCHE!!!

_Là, c'est en tant qu'ancien étudiant en audio-visuel (un des plus belles années de ma vie en dehors de ma vie privée)que j'écris.
Où est passé Manon, le personnage de MONA BERARD,justement?
Passé la première moitié du film, on ne la voit plus;elle a disparut.

On pourrait la revoir pendant le diner avec les voisins?
Quand Paul part vivre dans un petit appartement, elle devient quoi?
C'est sa fille.
Elle part avec lui ou elle reste chez sa belle-mère?
Un trou dans le scénario...


Dernière édition par Regulator le 20 Avril 2019, 22:42, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 20 Avril 2019, 11:17 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 3185
Heu... C'est quoi, le titre du film, Regulator ? :shifty:
(il devait être dans le jpeg du début, mais l'insertion d'image n'a pas fonctionné...)

Et à part ça, elle est bien, Mona Bérard ? Tu n'en parles pas... :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 20 Avril 2019, 12:44 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6078
Localisation: Massif central. Par là.
DragoMath a écrit:
Heu... C'est quoi, le titre du film, Regulator ?

"La lutte des classes".

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 20 Avril 2019, 13:35 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 3185
Ah ouais. Il a tout pour plaire, ce film ! (à part Mona Bérard, qui est nulle) :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 20 Avril 2019, 22:41 
Membre
Membre
Hors-ligne

Inscription: 17 Juin 2011, 18:42
Messages: 83
DragoMath a écrit:
Ah ouais. Il a tout pour plaire, ce film ! (à part Mona Bérard, qui est nulle) :lol:


Tu ne le sais pas encore mais tu es déjà mortE.

En fait,j'ai copié/collé un message que j'ai posté ailleurs.
Désolé pour les coquilles.

DragoMath a écrit:
Et à part ça, elle est bien, Mona Bérard ? Tu n'en parles pas... :mrgreen:

Héhé.
Je l'ai découverte dans "les bracelets rouges" dans le rôle de Louise Marguet,une adolescente atteinte de la mucoviscidose.
Elle m'a bluffé.

Elle est devenue l'une de mes actrices frépérées.

(Prix de la meilleure actrice à 14 ans,quand même).


Dernière édition par Regulator le 21 Avril 2019, 09:53, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 21 Avril 2019, 07:59 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 3185
Ch'peux pas te répondre, chuis morte... ^^


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 13 Mai 2019, 00:02 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1638
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
J'ai vu Les crimes de Grindelwald. Comme je suis gentil, je vais vous résumer en quelques mots de quoi il retournait dans ce film.

Séquence pré-générique : Grindelwald s'échappe de sa prison new-yorkaise. Tremble, monde libre !... Que va-t-il se passer ?

Spoiler :
Le film en soi débute alors que Norbert Dragonneau (que j'appellerai Newt car j'ai vu le film en anglais) se rend au ministère de la magie britannique. Il y est jugé pour la cinquième fois consécutive. En cause : il a détruit la moitié de New-York sous les yeux de dizaines de milliers de Moldus. Sa punition : interdiction de quitter le territoire (je suppose qu'il s'agit du territoire britannique, mais ça n'est jamais clairement précisé ; ça se trouve, il peut se balader dans tout l'Empire oklm). Son frère, Robert, lui conseille de baisser le front et de faire bonne figure au procès, pour obtenir une chance de rachat, mais Newt n'y parvient pas, car les héros idéalistes et rétifs à l'autorité, c'est décidément trop original.

Son interdiction de sortie du territoire est donc maintenue, et Newt se rend bougon chez lui. Là, il retrouve Queenie (une blonde qu'on avait déjà vue dans le premier film) et Jacob (leur acolyte rigolo). Jacob avait été oublietté à la fin du premier épisode (ça m'avait agacé lorsque j'avais vu le premier film), mais là, pouf, il se souvient de nouveau de tout. "Je sais pas non plus pourquoi !" explique Jacob en rigolant, car la saga "Harry Potter" a tout autant qu'une autre droit d'utiliser l'expédiant "ta gueule c'est magique". Newt se rend cependant compte que Jacob agit bizarrement : Queenie l'a ensorcelé pour qu'il soit amoureux d'elle (Jacob, hein, pas Newt). Sous la pression de ce dernier, elle le désensorcelle. Jacob demeure tout autant amoureux d'elle, mais Queenie fait une petite crise nerveuse et se barre à Paris retrouver sa sœur sans autre explication.

Newt erre dans les rues de Londres, où un gant le surprend, et lui fait signe de se rendre dans un endroit isolé. Du gant sort alors Dumbledore jeune, qui a une tête à bosser sur un Mac, à porter des chemises à motifs ananas, et à aller au travail en monoroue. Dumbledore déclare de manière totalement artificielle qu'il a toujours admiré Newt pour sa droiture d'esprit, et lui enjoint de se rendre à Paris. Dans le même temps, on voit que Grindelwald et sa tête de Junker sous acides sont également rendus à Paris, où ils acquièrent un appartement de manière expéditive, en tuant tous les Moldus qui l'habitaient.

À Paris, on découvre également un cirque ambulant crasseux un peu à la docteur Parnassus ; ce dernier expose, entre autres, un chat-géant-rapide chinois, et une jeune femme apparemment muette, prénommée Nagini. Le directeur du cirque explique que ladite Nagini, qui vient d'Indonésie (le terme n'existait pas à l'époque mais c'est pas grave), se transforme chaque nuit en un gros serpent, et qu'un beau jour, elle restera bloquée sous cette forme. Nagini se transforme en serpent, agresse le directeur, et s'enfuit ; aussi le directeur se carapate-t-il sans demander son reste, abandonnant également le chat-géant-rapide. On ne les verra plus du film, lui et son cirque pourrave.

Nagini rallie alors un type (Crédence ?) qui était à Paris pour je ne sais plus trop quelle raison. Tina, la sœur de Queenie, et dont Newt est amoureux, rencontre alors un monsieur bien habillé, Youssouf Diop, qui lui offre une pinte, et lui propose de venir chez lui j'ai-quelque-chose-à-te-montrer.

Le lendemain, Newt arrive à Paris, jette de la poudre de perlimpimpin sur le sol, et parvient grâce à cela à retracer tous les événements de la veille : Nagini, l'évasion, Tina, Youssouf... Aussi, il rattrape le niffleur sans aucun problème en lançant un "Accio Niffleur" — alors que tout au long du film précédent, il prétendait ne pas pouvoir jeter ce sort sur les créatures. Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me prouve très clairement que ce film est une vaste blague. Enfin bref, Newt capture le chat-géant-rapide dans la foulée, va au bar avec Jacob, croise Youssouf parce que ça tombe bien, Youssouf les invite chez lui j'ai-quelque-chose-à-vous-montrer, et les enferme finalement dans une cage, sans les avoir fouillés auparavant. Un phasme magique que Newt trimballait dans sa poche les libèrent donc en 0,4 secondes. Newt, Jacob, et Tina (qui était également enfermée dans la même cage) en sortent donc, juste à temps pour voir Youssouf faire un AVC et s'effondrer.

Sans transition, on se retrouve à Poudlard, où Robert, le frère de Newt, arrête Dumbledore pour sa mauvaise volonté évidente à combattre Grindelwald. Leta Lestrange, qui était là pour une raison qui m'a échappé, en profite pour avoir un flash-back. Elle était en classe en même temps que Newt. On découvre que l'épouvantard de Newt représente un bureau plein de dossiers (hahaha lol mdr), et que celui de Leta montre une forme qui se noie. On découvre également que Leta était mal-aimée du temps de sa scolarité à Poudlard, et qu'elle avait un frère mais qu'il est mort (que ceux qui pensent qu'il est mort noyé lèvent la main).

Crétence (?) de son côté, accompagné de Nagini, se rend dans un appartement parisien, où devrait avoir vécu sa mère biologique. Mais sur place, il n'y a que la bonne. Celle-ci meurt d'ailleurs dans un attentat. Mais qui a voulu tuer la nounou de Crétence sous ses yeux ? Grindelwald, bien entendu ! Parce qu'il est méchant, voyez. En parlant de moment émotion, Queenie s'en va demander au ministère français de la magie s'ils n'ont pas vu sa soeur, Tina. La réponse étant négative, Queenie s'effondre dans la rue et se met à pleurer à chaudes larmes. Une femme qui passait par-là l'invite chez elle prendre un thé, j'ai-quelque-chose-à-te-montrer (je sens comme un thème). Là-bas, Queenie ne se voit pas offrir qu'un thé, mais également un rendez-vous en tête à tête avec Grindelwald. Que va-t-il se passer ? Mystère, dans l'immédiat.

Jacob est remisé avec Youssouf chez Nicolas Flamel (oui). On soigne Youssouf ; et Newt et Tina se rendent au ministère français de la magie pour chercher une prophétie sur Leta, pour savoir quelque chose. Les mêmes causes entraînant les mêmes effets, c'est alors qu'ils avaient la main sur la prophétie qui les intéressait que l'alarme est donnée et que débarque la guardia civil. Nos héros sont attaqués par des matagots, des sortes de gros chats en CGI. Newt libère alors le chat-géant-rapide, qui les sauve. La fine équipe se rend alors sans plus attendre au Père-Lachaise. Au même moment, Grindelwald lance sa marque : tous les bâtiments de Paris sont un instant recouverts d'un voile sombre. Je veux qu'on m'explique comment aucun Moldu ne peut voir ça.

Chez Nicolas Flamel, Jacob se penche sur un palantir qui traînait, et voit ses amis qui se rendent au Père-Lachaise. Il décide alors de les y rejoindre sans demander son reste. Alors qu'il propose à Youssouf de l'accompagner, il se rend compte que ce dernier a déjà tiré ses grègues.

Au Père-Lachaise, tout le monde se retrouve dans le caveau familial des Lestrange : Leta, Youssouf, Newt, Tina, Nagini et Crétence. Commence alors la séquence des révélations.
- Youssouf raconte qu'il est l'héritier de la famille Diop, une lignée de sorciers sénégalais au sang-pur. Un méchant sorcier barbu français a séduit sa mère et lui a fait un enfant, Crédence. Comme il le chérissait plus que tout au monde, Youssouf a juré de le tuer (je simplifie un peu mais l'idée est là).
- Leta prétend quant à elle que l'enfant de la mère Diop et du sorcier barbu méchant était son demi-frère, puisqu'ils étaient élevés par la même nourrice (celle qui est morte plus tôt dans le film). Un jour, sur un navire, comme il pleurait tout le temps, elle décide de l'échanger contre un bébé plus tranquille. Malheureusement, ils étaient sur le Titanic (comment pouvait-il en être autrement ? C'est le même gag que dans "Adèle Blanc-Sec"), le bébé Diop sombre et meurt. Le frère de Leta est donc bien mort, et l'image du couffin s'enfonçant dans les eaux glacées de l'Atlantique reste trèèèès longtemps à l'écran, pour les spectateurs trépanés qui n'auraient pas compris le parallèle avec la séquence de l'épouvantard.

Mais soudain, il y a du raffut : Grindelwald et sa tête d'officier prussien plein de stéroïdes commence son meeting ! Au milieu du Père-Lachaise, dans un amphithéâtre géant où l'acclament des milliers de partisans. Grâce à son palantir portatif, il montre des images de la Seconde Guerre Mondiale, et déclare en gros qu'il faut mettre au pas les Moldus avant qu'ils ne cassent tout. Sur ces entrefaites surgissent les Aurors (anglais), ce qui sème le chaos. Grindelwald appelle à lui ses partisans. Queenie est convaincue et rejoint le landgrave von und zu Grindelwald (Jacob, avec son nom de Juif polonais, a quant à lui une méfiance naturelle vis-à-vis de ce genre de personnage). Crédence le rejoint à son tour ; les deux hommes s'enlacent longuement, se lancent des œillades enflammées, puis finissent par se téléporter plus loin. Grindelwald couvre sa fuite en libérant un Balrog bleu, que seule la magie surpuissante de Nicolas Flamel (qui avait trottiné jusqu'au Père-Lachaise) permet de contenir.

Tout le monde se rend alors à Poudlard : Dumbledore est libéré, car en fait, s'il n'attaquait pas Grindelwald, c'est qu'un "pacte de sang" l'en empêchait. Charge à lui de détruire le pacte. Grindelwald, quant à lui, s'est mis en colocation avec Crédence, à Nurmengard, sa forteresse autrichienne. Il lui donne alors une baguette méga-puissante, la baguette-tzar-bomba. Crédence l'essaie et fait exploser une montagne située non loin.

FIN !...

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 13 Mai 2019, 07:55 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 3185
Hou là. Ça donne pas envie !!!! Et ça a l'air bien parti pour un tome III, apparemment... Merci pour le vaccin, Poch !
(j'ai déjà pas lu ni vu le premier, ça me donnait trop une impression de 'OOooooh zut, j'aimais bien quand l'argent coulait à flots jour et nuit dans mon compte en banque, ça me manque'...)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 13 Mai 2019, 10:08 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1638
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
À vot' service !
(Et encore, je crains que mon résumé, de part le format forcément condensé qui lui est imposé, ne rende pas vraiment justice à la vaine succession de scènes sans rapport les unes avec les autres que représentait ce film).

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 352 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze