Nous sommes actuellement le 21 Octobre 2019, 16:39

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 09 Février 2019, 21:05 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4997
Localisation: Großostn
Suite à la fameuse bande-annonce de Nicky Larson, j'ai décidé avec des amis d'aller le voir au cinoche.

Et... franchement, on a vraiment passé un bon moment. Bon, je vais pas mentir, on y est pas allé en se disant que ça allait être de la <crotte> non plus, on avait eu vent de quelques critiques plutôt positives... mais en tout cas, ça a transformé le sentiment "oh la la, ça va tellement être de la <crotte>" en "je suis curieux de voir ça", ce qui est plutôt sympathique.

Évidemment, c'est du Nicky Larson/City Hunter, y a pas mal de gags bien lourds/beauf/en dessous de la ceinture, qui parfois (je pense à la scène du début) sont limite gênants... mais ça c'était clairement déjà dans l'esprit du manga original, à tel point que l'anime a été censuré en France.

Mais, outre ces gags cul/nichon/zizi, y a aussi des gags bien absurdes comme je les aime (notamment une scène complètement improbable sur Take my Breath Away qui m'a fait mourir de rire, je l'avoue), des tas de références au club Dorothée (auxquelles j'ai été moins sensible, ayant été beaucoup plus Minikeums, mais j'en ai quand même chopé quelques-unes). Puis les scènes d'action ont franchement de la gueule. Et ils ont même réussi à choper pas mal de musiques de la série animée, ce qui ajoute encore au côté bien madeleine de Proust.

Pour conclure je dirais deux choses :
- Premièrement, je reverrais ce film avec plaisir ;
- Deuxièmement, je trouve que la bande-annonce ne rend pas justice à la chose.

Bref, c'est clairement de la bonne surprise.

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 09 Février 2019, 23:08 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6146
Localisation: Massif central. Par là.
C'est ce qui ressort de la plupart des critiques spécialisées que j'ai pu lire ou entendre : le réalisateur Philippe Lacheau est un passionné qui a lui même été biberonné au Club Dorothée étant gamin, d'où un résultat final apparemment assez fidèle (tant sur le fond que sur la forme) à la série animée.
Il faut avouer que ce n'était pas particulièrement perceptible dans la bande-annonce qui évoque plutôt une sorte de sous-Taxi. Et les pubs Youtube pour le film, qui mettent l'accent sur les sketchs (vraiment très lourds et pas drôles) des deux sidekicks (non présents dans le dessin animé) n'inspiraient guère plus confiance.

Qu'est-ce qui ce qui s'est passé dans la tête des marketeux qui ont pondu la communication autour du film ? Ils ont vu le vivier inépuisable de gros otakus fan de japanimation qu'il y a en France et ils se sont dit : « non, ignorons ce public potentiel-là et faisons plutôt une campagne de pub archi-convenue pour donner l'impression d'une comédie bien franchouillarde comme on en a déjà des centaines » ?

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 10 Février 2019, 00:44 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3893
On en a parlé pour d'autres films, notamment des films d'horreur, et je pense que la raison est toute simple : les études de marketing/commerce ne sont juste pas des études de cinéma... :mrgreen:

Je ne sais pas trop comment ça se passe concrètement, mais j'ai l'impression qu'une fois le film "en boîte" les réals n'ont peut-être plus tant que ça la main sur le travail, la production confie le truc au marketing et visiblement, ces personnes-là ne sont pas très pointues sur le cinéma et j'ajouterai même sur les attentes du public (ou alors, ils sont persuadés que le "public" de cinéma a les même attentes que la ménagère qui regarde Joséphine Ange Gardien, d'où le léger décalage...). :think:

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 10 Février 2019, 08:55 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4997
Localisation: Großostn
Oui, je vois ce que tu veux dire. Un peu la même chose que quand les marketeux veulent faire une pub "pour les jeunes" et que le résultat est hyper malaisant. Bon, on se rappelle de la pub de la SNCF en pseudo-verlan qui arrive en tête, mais y en a eu des tas d'autres...

Possible. En tout cas, si vous avez beaucoup maté Nicky Larson gamin ou ado, et/ou si vous avez passé votre enfance devant le club Do, ce film est pour vous, c'est clair.

D'ailleurs, les gags lourds avec les deux "sidekicks" passent sensiblement mieux quand on est dans l'ambiance du film que quand on regarde juste une pub ou bande-annonce comme ça de son côté, je trouve.

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 10 Février 2019, 12:35 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 1582
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Je viens de tomber sur un thread Twitter d'une fille qui ne partage pas vraiment ton avis, Magog. Me concernant, je n'ai pas vu le film donc je ne me prononcerai pas, mais ce que raconte Ginger Force me semble intéressant à relayer ici:

https://twitter.com/GingerForce1/status ... 5351473152

Au moins, les gens sont prévenus. Du coup, sincèrement, ce sera très probablement sans moi.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 10 Février 2019, 13:25 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6146
Localisation: Massif central. Par là.
Le truc, c'est que la plupart des points gênants qu'elle mentionne (les organes phalliques et les seins nus, l'homophobie insidieuse, etc) sont déjà dans le matériel original (le manga ET le dessin-animé). Les fans ont p'têt tendance à l'oublier, mais Nicky Larson/City Hunter, c'est loin d'être du grand chef d'oeuvre et l'humour très typé « années 90 » n'est absolument pas safe selon les critères des militants intersectionnels actuels*.
Aurait-il fallu expurger l'adaptation de ces travers pour la rendre plus conforme aux sensibilités modernes, mais moins fidèle à l’œuvre originale ? Je n'ai honnêtement pas de réponse à cette question.

* Mais soyons honnêtes : c'est également le cas dans la très grande majorité de la production culturelle japonaise, y compris à l'heure actuelle. Je suis toujours très dubitatif devant les otakus (généralement très à gauche) qui présentent le Japon comme une sorte de de terre promise alors qu'il s'agit d'un pays globalement franchement raciste, homophobe, misogyne, avec un religieux omniprésent et une pression sociale normative très forte.

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 10 Février 2019, 13:45 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 1582
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Citer:
Aurait-il fallu expurger l'adaptation de ces travers pour la rendre plus conforme aux sensibilités modernes, mais moins fidèle à l’œuvre originale ? Je n'ai honnêtement pas de réponse à cette question.

D'abord, comme le souligne Ginger Force, à mon sens, une signalétique appropriée eût a minima été la bienvenue.

Ensuite, intuitivement (mais ce n'est que mon point-de-vue et je ne prétends pas détenir la vérité), j'ai tendance à me dire qu'en 2019, on pourrait tout à fait (devrait?) rendre hommage à un dessin animé un peu daté en le transcendant et en enlevant toutes les références sexistes ou homophobes. Bref, en riant avec les gens et non en riant d'eux, et en portant un message, pour reprendre les mots de Ginger. Je suis persuadée qu'il aurait pu en ressortir quelque chose de très chouette sans dénaturer pour autant l'oeuvre d'origine. Au contraire, ça aurait même pu contribuer à lui offrir une seconde jeunesse.

Par ailleurs, Ginger répond également en partie à cette objection lorsqu'elle écrit:

Citer:
Depuis que j’ai tweeté que j’allais voir le film j’ai des keums déshydratés dans mes mentions qui me demandent si AU MOINS je connais le manga et la série pcq jsuis une fake geek girl, mais j’ai envie de demander : ET VOUS ?? I MEAN ??

On dirait que le film n’a pas été fait par des fans de Nicky Larson, mais par des gens qui ont de vagues souvenirs de ce qu’étaient Nicky Larson et le club Dorothée (*)

Du genre : depuis quand Laura est une sexy lampe incapable de mener une mission à bien ?? C’est justement l’une des rares meufs à ne pas être constamment sexualisée dans l’œuvre de base
Nicky est un vieux gars salace mais il se fait constamment rembarrer dans le manga / l’anime, et est montré comme un neuneu avec la bave aux lèvres quand il fait ça. Ici il est montré comme un bogoss charismatique

Qui se fait d’ailleurs sauver le cul a plusieurs reprises par Laura dans le manga, qui dans le film nous ressort le trope de la nana qui tire n’importe où avec une mitrailleuse et touche quand même les méchants (« True lies » rpz)

(*): Sur cette phrase précise, je note que je suis complètement dans ce cas: j'ai beaucoup regardé Nicky Larson quand j'étais petite, mais n'en ai au final qu'un vague souvenir (je ne me rappelle plus vraiment du fond du dessin animé). Ce qui explique au passage que je me base essentiellement sur les propos de Ginger plus que sur ma propre réflexion pour alimenter cette discussion. Il faudrait en réalité que je revoie le dessin animé pour me faire mon propre avis.

Plus loin, elle ajoute:

Citer:
Si le film est fidèle à une chose, c’est au souvenir que quelqu’un qui n’a pas vu Nicky Larson depuis le club Dorothée peut en avoir. C’est tout. C’était pas bien et j’ai globalement passé un très mauvais moment.

Ce qui semble sous entendre qu'elle appréciait l'original mais n'a pas aimé ce qui a été fait du film. Et ce qui semble montrer qu'elle fait la part des choses. Elle a même l'air de dire qu'au final, le dessin animé originel était lui-même moins sexiste que le présent film. C'est un peu un comble, de mon point de vue. Non?

Pour résumer, il me semble que Ginger, dans son thread, répond globalement aux objections que tu soulèves. Après, bien entendu, libre à chacune et chacun d'en penser ce qu'elle/il veut (ce que ne manque pas de rappeler Ginger, d'ailleurs).

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 10 Février 2019, 15:13 
Ornithorynque consterné
Ornithorynque consterné
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 16 Mai 2010, 16:44
Messages: 1189
Localisation: Dans une rivière australienne
Ar Soner a écrit:

* Mais soyons honnêtes : c'est également le cas dans la très grande majorité de la production culturelle japonaise, y compris à l'heure actuelle. Je suis toujours très dubitatif devant les otakus (généralement très à gauche) qui présentent le Japon comme une sorte de de terre promise alors qu'il s'agit d'un pays globalement franchement raciste, homophobe, misogyne, avec un religieux omniprésent et une pression sociale normative très forte.


Certains otakus sont conscients du problème, et n'idéalisent pas le Japon en tant que pays. C'est par exemple le cas de Angry Waifu, qui a fait une vidéo sur les femmes grosses dans les animés (ou plutôt sur leur absence de ceux-ci) ou encore sur le sexisme, dans laquelle il reconnaissait que c'était un véritable problème encore aujourd'hui, par opposition à d'autres otakus qui refusaient de le percevoir comme tel.

Ensuite, il faut bien comprendre que les mangas sont un miroir déformant d'une réalité japonaise souvent bien différente. Beaucoup d'otakus se sont hissés sur le "Mount Stupid" grâce aux animés, sont totalement paumés lorsqu'ils arrivent pour la première fois au Japon, et sont obligés de déchanter.

Pour les otakus "généralement très à gauche", je ne suis pas tout à fait sûr. De ce que j'en sais, on a à la fois beaucoup de gauchistes, certes, mais aussi des macronistes, des types totalement apolitisés (peut-être même la majorité d'entre eux) et des gars qui peuvent être, paradoxalement, aussi droitiers que dans la population générale (il y a beaucoup d'otakus sur JV.com).

Metronomia a écrit:
D'abord, comme le souligne Ginger Force, à mon sens, une signalétique appropriée eût a minima été la bienvenue.


Soyons réalistes : ce n'est pas avec notre système français, au fonctionnement archaïque, qu'on aurait eu droit à cette signalétique.

En la matière, notre système est l'un des plus laxistes d'Europe et même du monde, au point que je pense qu'on pourrait presque l'abandonner totalement, vu à quel point il paraît inutile (85 % de films classés "tout public sans avertissement"... sérieux ?) à part pour une poignée de controverses qui opposent sporadiquement une poignée d'intégristes à une poignée de cinéastes de l'extrême (dont personne ne va voir les films, de toute façon :twisted:). C'est un problème récurrent pour les trop nombreux parents qui ne se renseignent pas sur les films avant d'y emmener leurs mômes.

Certes, il est possible de classer un film en "tout public avec avertissement" pour montrer qu'il ne s'agit pas d'un film pour enfants, bien que l'interdiction aux moins de 12 ans ne se justifie pas... Mais quand on voit le genre de spécimens qui ont obtenu ce classement (Mad Max : Fury Road, Team America World Police...), Nicky Larson a l'air presque soft, en comparaison.
Et puis, est-ce que les parents y auraient davantage fait attention ? De mémoire, les restrictions d'âge sont toujours écrites en tout petit dans les cinémas.

Rappelons que le dernier épisode de la "saga" Cinquante nuances de Grey avait été initialement classé "tout public sans avertissement" alors même qu'il avait été interdit partout ailleurs dans le monde au minimum aux moins de 15 ans, avant qu'un juge ne décide d'interdire le film aux moins de 12 ans comme les deux autres épisodes de la série (ce qui reste comparativement très laxiste, par rapport aux autres pays).

Sans aller jusqu'à vouloir interdire le film aux moins de 17 ans non-accompagnés, comme ce serait le cas aux États-Unis, si le film était sorti aux Pays-Bas, par exemple, le film aurait été probablement interdit aux moins de 12 ans non-accompagnés avec au minimum les icônes "sexe", "violence", "langage" et "discrimination" (il y a aussi "drogue" et "peur"). En Suisse, le film est interdit aux moins de 12 ans non-accompagnés.

A la télé, la signalétique est parfois plus sévère, mais même là, je doute très fort que Nicky Larson se ramasse quelque chose de plus sévère qu'un -10, catégorie qui est en train de devenir peu à peu l'équivalent d'un PG-13 américain, avec beaucoup de blockbusters que les parents regardent avec leurs enfants (la signalétique étant très aléatoire suivant les chaînes, un film sans signalétique sur une chaîne donnée sera classé -10 sur une autre chaîne, chaque chaîne interprétant les directives du CSA à sa manière).

Metronomia a écrit:

Plus loin, elle ajoute:

Citer:
Si le film est fidèle à une chose, c’est au souvenir que quelqu’un qui n’a pas vu Nicky Larson depuis le club Dorothée peut en avoir. C’est tout. C’était pas bien et j’ai globalement passé un très mauvais moment.

Ce qui semble sous entendre qu'elle appréciait l'original mais n'a pas aimé ce qui a été fait du film. Et ce qui semble montrer qu'elle fait la part des choses. Elle a même l'air de dire qu'au final, le dessin animé originel était lui-même moins sexiste que le présent film. C'est un peu un comble, de mon point de vue. Non?


C'est marrant, parce que j'ai vu des avis totalement divergents (Chef Otaku, duo du Grenier...). De mémoire, Nicky Larson était justement une version volontairement édulcorée de City Hunter. Ici, Philippe Lacheau semble avoir mélangé le côté "débile" de Nicky Larson avec le côté plus "trash et mature" de City Hunter.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 10 Février 2019, 19:44 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4997
Localisation: Großostn
Metro a écrit:
D'abord, comme le souligne Ginger Force, à mon sens, une signalétique appropriée eût a minima été la bienvenue.

Ces questions-là m'ont toujours un peu interrogé. Je veux dire bon, on voit un zizi et des seins, mais après ? Personnellement j'ai été un peu gêné sur le coup, mais bon, ça passe vite. J'ai surtout été gêné parce que j'ai été éduqué façon "voir un zizi c'est honteux". Pas sûr que ça crée vraiment un traumatisme chez l'enfant dans l'absolu.

Citer:
Ensuite, intuitivement (mais ce n'est que mon point-de-vue et je ne prétends pas détenir la vérité), j'ai tendance à me dire qu'en 2019, on pourrait tout à fait (devrait?) rendre hommage à un dessin animé un peu daté en le transcendant et en enlevant toutes les références sexistes ou homophobes. Bref, en riant avec les gens et non en riant d'eux, et en portant un message, pour reprendre les mots de Ginger. Je suis persuadée qu'il aurait pu en ressortir quelque chose de très chouette sans dénaturer pour autant l'oeuvre d'origine. Au contraire, ça aurait même pu contribuer à lui offrir une seconde jeunesse.

Là, j'avoue franchement : j'en ai absolument aucune idée. J'ai tendance spontanément à penser qu'une adaptation comme ça aurait donné l'impression que "ce n'est pas Nicky Larson", mais j'ai peut-être aussi du mal à imaginer comment ça aurait pu être vraiment bien fait.
Un peu comme Ar Soner qui me disait qu'il aurait bien imaginé le groupe Obsequiae avec du chant lyrique/médiéval : sur le coup je me suis dit que non, ça rendrait pas bien dans un groupe de métal, et que le growl était plus approprié, mais dans un second temps, je me suis dit que j'avais surtout écouté du chant médiéval qui n'était pas forcément bon, et que de ce fait en faisant ça ça rendrait nécessairement moche... mais que si c'était bien fait, ça marcherait forcément. Mais le truc c'est que j'arrive pas du tout à imaginer de quoi ça aurait l'air.

Là c'est un peu pareil.

Pour ce qui est de l'homophobie insidieuse, pour des raisons personnelles j'essaye de faire un peu de sensibilisation sur le sujet autour de moi pour faire un peu avancer les choses... et pour le coup, j'ai plus remarqué le fait que
Spoiler :
Nicky Larson refuse avec insistance l'antidote pour rester amoureux du perso de Didier Bourdon

que par le fait qu'il soit genre "faut le guérir parce qu'il est devenu gay". D'ailleurs, cet aspect ne m'a pas plus choqué que ça : j'ai tendance à penser qu'il y a trop de gens dans le monde qu'on va forcer à changer d'orientation sexuelle contre leur gré (ce que fait plus ou moins ce fameux parfum sur Nicky Larson) pour ne pas être d'accord avec le fait qu'il veuille retrouver son orientation sexuelle initiale.

Après, j'ai tendance à penser que c'est surtout affaire de point de vue. C'est évident qu'une militante féministe va être choquée par ce film - tout comme il me semble évident que, compte tenu de l'état des choses, un homme ne soit pas choqué par les mêmes aspects. Même si j'essaye tant que je peux de soutenir la cause féministe et de faire évoluer les mentalités autour de moi, je suis aussi conscient qu'en tant qu'homme, et avec l'éducation que j'ai eue, je ne pourrais jamais vraiment tout comprendre à ce niveau. Ça ne m'empêche pas d'essayer à mon échelle.

Dans ce cadre, c'est vrai que j'ai regretté que Laura ne soit pas plus badass dans ce rôle - parce que dans mes souvenirs, dans le dessin animé, elle l'était.
Mais reste que le film m'a amusé et fait rire quand même. Je préfère être honnête avec moi-même, et espérer qu'on puisse à la fois passer un bon moment en regardant ce film, et en même temps, en dehors, essayer de soutenir l'égalité des sexes du mieux que je le puis.

J'espère que j'arrive à faire comprendre le côté un peu paradoxal de la chose :s

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Des bandes annonces
MessagePublié: 10 Février 2019, 20:21 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 1582
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Très intéressant à lire, ton message, Magog. C'est toujours bien de multiplier les points de vue. Et puis, toi, tu as vu le film, moi non.

Juste quelques petites choses sur lesquelles j'ai envie de rebondir.

Tu dis:

Citer:
Je veux dire bon, on voit un zizi et des seins, mais après ? Personnellement j'ai été un peu gêné sur le coup, mais bon, ça passe vite. J'ai surtout été gêné parce que j'ai été éduqué façon "voir un zizi c'est honteux". Pas sûr que ça crée vraiment un traumatisme chez l'enfant dans l'absolu.

N'ayant pas vu le film, je suis peut-être à côté de la plaque mais je pense que ce que Ginger dénonce n'est pas tant le fait que l'on voie des sexes que les blagues de c** (sûrement bien lourdingues?) que cela implique. Là-dessus, je suis peut-être vieux jeu, mais j'avoue que pour un public également composé d'enfants, je trouve ça plutôt moyen. Je pense d'ailleurs être assez cohérente dans mes ressentis car je me souviens avoir déjà dit (ici ou sur PFRN?) qu'avec le recul, certains dessins animés de notre enfance me mettaient un brin mal à l'aise. Après, ça reste un ressenti et une appréciation personnels et ça peut sûrement se discuter. Disons qu'il faudrait que je voie les gags en question pour me prononcer vraiment.

Citer:
D'ailleurs, cet aspect ne m'a pas plus choqué que ça : j'ai tendance à penser qu'il y a trop de gens dans le monde qu'on va forcer à changer d'orientation sexuelle contre leur gré (ce que fait plus ou moins ce fameux parfum sur Nicky Larson) pour ne pas être d'accord avec le fait qu'il veuille retrouver son orientation sexuelle initiale.

Le truc, c'est que j'ai beau chercher, je ne vois pas d'exemples où l'on aurait forcé des hétérosexuels à devenir homosexuels. Tandis qu'à l'inverse, on connaît probablement toutes et tous des histoires de lesbiennes, d'homosexuels, de bis, de transgenres, etc., qu'on aurait tenté de "remettre dans le droit chemin". Du coup, je trouve que ce n'est pas drôle du tout parce qu'on est clairement pas égaux sur ces questions et que tout n'est pas comparable et ne peut pas être mis au même plan. D'où, probablement, le sentiment qu'a eu Ginger qu'on riait des homosexuels et pas avec eux. Je la rejoins là-dessus: pour moi, le film idéal serait en réalité celui où on verrait des lesbiennes, des homos, des trans, etc., et où ce ne serait même pas un sujet tant tout le monde (à commencer par le public) s'en moquerait.

Edit: d'ailleurs, imagine un peu le même scénario mais dans lequel un parfum te ferait devenir noir ou arabe et où certains protagonistes du film répeteraient à l'envi qu'il faut absolument redevenir blanc. Ca aurait de quoi mettre mal à l'aise, tu ne crois pas? (Même s'il est évident qu'être blanc est un avantage très loin d'être négligeable dans ce triste monde. D'ailleurs, si c'était dit tel quel dans le film, ce serait alors intéressant et ça pourrait donner matière à réflexion. Mais si on en restait au gag premier, ce serait juste maladroit et dérangeant, non?).

Citer:
Même si j'essaye tant que je peux de soutenir la cause féministe et de faire évoluer les mentalités autour de moi, je suis aussi conscient qu'en tant qu'homme, et avec l'éducation que j'ai eue, je ne pourrais jamais vraiment tout comprendre à ce niveau. Ça ne m'empêche pas d'essayer à mon échelle.

Rassure toi, non seulement je n'en doute pas, mais on a de toute façon toutes et tous une belle marge de progression sur ces questions, que l'on soit hommes ou femmes.

Citer:
J'espère que j'arrive à faire comprendre le côté un peu paradoxal de la chose :s

Mon opinion (qui n'est donc qu'une opinion) est que l'on vit de toute façon dans une société globalement homophobe, raciste et sexiste (il y a des avancées parfois, c'est indéniable, mais la partie est loin d'être vraiment gagnée). De ce fait, nous sommes toutes et tous plus ou moins enclin-e-s à rire de propos parfois borderline voire franchement blessants et de mauvais goût pour celles et ceux qui sont visés. Ca m'est déjà arrivé et je fais le pari que c'est notre cas à tou-te-s ici. Mais il est clair que, les années passant et mes lectures sur ces questions étant de plus en plus nombreuses, il y a tout de même des choses qui me font de moins en moins rire, voire qui ne me font plus rire du tout. Ce que j'essaie de dire, c'est que l'on revient tou-te-s de loin et que prendre conscience que certaines blagues n'ont en réalité rien de drôle du tout est un processus qui prend du temps. Tu as trouvé drôle Nicky Larson aujourd'hui et je ne te jetterai jamais la pierre à ce sujet (j'ai certainement moi aussi ri de choses qui t'auraient consterné). Peut-être que dans quelques mois ou années, tu reverras ça et tu appréhenderas les choses différemment... Ou peut-être pas! Au moins, les nombreuses réactions à propos du film Nicky Larson ici ou sur les réseaux sociaux montrent que c'est dans tous les cas discuté et débattu. Or, c'est comme ça que les lignes bougent: c'est donc à mon sens une très bonne nouvelle.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze