Nous sommes actuellement le 19 Novembre 2019, 08:42

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 02 Décembre 2010, 18:53 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3923
Citer:
C'est bien là que le bât blesse, avec ou sans dieu on est humain, dieu est un support, parfois même pour justifier un passage à l'acte: c'est Satan qui m'a poussé.


Euh...
Tu en connais beaucoup des Chrétiens qui invoquent Satan dès qu'ils font un truc de travers ?
Au mieux, on parle de "tentation", mais on est libre d'y céder ou pas...
Je ne vois pas en quoi, justement, on est moins "libre" que lorsque des études scientifiques nous sortent des gènes de ceci ou de cela, que les neurobiologistes invoquent des réactions chimiques en lien avec des phéromones, ou que l'on parle d'instinct, de pulsions ou d'atavisme... :|

Le problème de la liberté de nos actes se posent aussi bien qu'on l'aborde sous un angle religieux, moral, mais aussi purement "matérialiste" et scientifique, qu'on parle de Dieu, de karma, de destin, de "nature humaine" ou pas...
Si on le souhaite, on peut toujours se trouver de "bonnes excuses" dès lors qu'on ne veut pas assumer nos actes... :think:

Citer:
Mais justement! Je connais comme tout le monde des cathos par exemple qui aident, mais uniquement parce que c'est le tiquet pour le paradis, qui sont de véritables vipères la semaine, mais seront lavées de tout le dimanche. Si je leur enlève ça est-ce que je verrais que leur véritable nature est mauvaise en fait ?


Certes...
Mais n'est-ce pas humain, ce genre de comportement ? On peut très bien aider parce qu'on attend ceci ou cela de la personne que l'on aide, de la reconnaissance, une promotion, de l'argent etc...
De la même manière, il y a des croyants qui aident parce que l'amour de l'autre est aussi une de leur valeur, et la même chose chez les athées...
Je ne crois pas que la "croyance" ait un rapport avec les comportements désintéressés ou non, ça serait un peu trop facile, sinon... :roll:

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 02 Décembre 2010, 19:35 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Parenthèse avant de lire tout :
La professeure moustache nous parles une peu des grands qui ont fait avancées en science et de leur croyance:
http://tumourrasmoinsbete.blogspot.com/ ... -jupe.html

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 02 Décembre 2010, 19:51 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3923
Je crois que ce qui me gêne surtout dans ce genre de débat, c'est le côté "les croyants sont comme ceci" et les "athées comme cela"...

Je ne pense pas qu'on puisse généraliser de façon aussi nette, à l'emporte-pièce... je pense qu'au fond, le rapport que l'on peut avoir avec la foi, avec Dieu, avec ses croyances, est éminemment personnel.
Et que finalement, les phénomènes sectaires ou d'intégrisme religieux ne sont pas au premier chef des problèmes d'ordres "sociaux", d'appartenance à un groupe, qui consiste à se dire "je fais partie du "bon" groupe et je m'y reconnais"... au fond, ça pourrait être des supporters de foot que ça serait la même chose, même si l'expression extérieure serait différente, le mécanisme interne qui se joue là-dedans est similaire.

De la même manière, il me semble qu'il faut distinguer la spiritualité de la religion qui n'est que l'expression sociale de la première... Je pense qu'on rate une sacrée marche dès lors qu'on se passe de cette réflexion. :think:

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 02 Décembre 2010, 19:53 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Citer:
Tu en connais beaucoup des Chrétiens qui invoquent Satan dès qu'ils font un truc de travers ?
Au mieux, on parle de "tentation", mais on est libre d'y céder ou pas...

Ce qui n'est toujours pas assumer ses actes, au mieux ça sera: "j'ai été tenté et je n'ai pas résisté.".
Citer:
Je ne vois pas en quoi, justement, on est moins "libre" que lorsque des études scientifiques nous sortent des gènes de ceci ou de cela, que les neurobiologistes invoquent des réactions chimiques en lien avec des phéromones, ou que l'on parle d'instinct, de pulsions ou d'atavisme...

Je manque peut-être d'informations, mais moi ce que je vois c'est que la science rapporte des pathologies, pas un gène du "je suis un enfoiré, mais c'est génétique", et même avec la science selon ce qui est fait c'est condamné, y compris par la société.
Je ne pense pas que ce soit comparable ou alors il faut dire quel gène fait quoi, et où sont les études.
En revanche oui, le cerveau humain est un bouillon de chimie et d’électricité, des dysfonctionnements surviennent, rien de spirituel, mais de la neurologie, la dans de de saint guy c'est l'épilepsie, etc.
Et encore une fois la croyance, à ces niveaux n'a jamais rien soignée, la médecine et la science oui même si ce n'est pas parfait.
On obtient de meilleurs résultats quand même dans une crise d'épilepsie, en reconnaissant les symptômes, en mettant la personne en pls, et en veillant à ce qu'elle n'avale ou ne se coupe la langue, ensuite avec un traitement certes imparfait, plutôt qu'avec un exorcisme non ?
Citer:
Citer:
Mais justement! Je connais comme tout le monde des cathos par exemple qui aident, mais uniquement parce que c'est le ticket pour le paradis, qui sont de véritables vipères la semaine, mais sera lavé de tout le dimanche. Si je leur enlève ça est-ce que je verrais que leur véritable nature est mauvaise en fait ?

Certes...
Mais n'est-ce pas humain, ce genre de comportement ?

C'est la question que je me pose ...
Je me souviens il n'y a pas longtemps avoir déstabiliser un témoin de jéhova avec ça, il ne savait plus quoi me répondre.
J'explique que je ne crois pas en dieu, encore moins qu'un dieu d'amour va en sauver que quelque uns, que je n'ais pas de ticket à acheter pour le paradis, mais que pour autant je ne vole, ne tue, ne viole ni rien .
Que j'aide mon prochain quand je le peux et le reste, et tout ça, parce que je pense juste que c'est comme ça qu'une société est fonctionnelle, pas pour m'acheter une place en première dans l'après-vie.
C'est donc une question que je me pose, sans croyance et avec la même personne, j'aurais à faire à qui en vrai ?

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 02 Décembre 2010, 19:58 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Citer:
Et que finalement, les phénomènes sectaires ou d'intégrisme religieux ne sont pas au premier chef des problèmes d'ordres "sociaux", d'appartenance à un groupe, qui consiste à se dire "je fais partie du "bon" groupe et je m'y reconnais"... au fond, ça pourrait être des supporters de foot que ça serait la même chose, même si l'expression extérieure serait différente, le mécanisme interne qui se joue là-dedans est similaire.
Tout à fait!
Mais il ne faut se voiler la face, c'est exploité depuis longtemps par les religions, et par des escrocs maintenant, le tout avec une croyance puisque le fait de croire c'est accepter quelque chose comme vrai sans preuve.

Plus d'un l'on comprit et aujourd'hui on assiste à un véritable retour d'escroc et charlatans parfois mêmes convaincus, la limite je ne sais pas où elle est j'en parle dans un article que je dois sortir avant dimanche.
Mais les croyances se déguisent de mieux en mieux, et les charlatans aussi, après je les classerais en trois groupes:
- Le charlatan pur.
- Le charlatan qui y croit quand même un peu, mais fait son beurre
- L'illuminé total qui vit quand même matérialistement de son illumination

Les choses vont mal la vie est difficile et je constate un retour aux vieilles croyances moisies, remises au gout du jour.
Et je le déplore.

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 02 Décembre 2010, 23:34 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3923
Citer:
Ce qui n'est toujours pas assumer ses actes, au mieux ça sera: "j'ai été tenté et je n'ai pas résisté.".


Ben, justement, n'est-on jamais "tenté" ou poussé par quelquechose ?
Avec ou sans croyance religieuse, on peut commettre des actes répréhensibles ou simplement mauvais par pur appât du gain, par rancoeur, ou parce que des mécanismes plus profonds du psychisme inconscient rentrent en ligne de compte...

Ce que je veux dire, c'est que "ne pas croire" ne rend plus "libre" que "croire"... parce qu'on a toujours de bonnes excuses à se trouver lorsqu'on ne veut pas assumer ses actes ( le violeur qui invoque le fait qu'il a été violé enfant, par exemple... est-ce qu'il assume ou pas ? Avait-il le choix ou pas ? Invoquer son propre violeur, n'est-ce pas invoquer, finalement, son "Satan" intérieur ? ).

Nous avons notre libre-arbitre... mais dire que nous sommes libres, c'est autre chose, et croire ou pas ne change rien au résultat final.

Citer:
Que j'aide mon prochain quand je le peux et le reste, et tout ça, parce que je pense juste que c'est comme ça qu'une société est fonctionnelle, pas pour m'acheter une place en première dans l'après-vie.


En quoi c'est plus "désintéressé" que rechercher une place au Paradis ?
Et si pour que la société soit "fonctionnelle" il fallait tuer, que ferais-tu ?...

De plus, dire que les croyants font le bien pour avoir une place au Paradis, euh... ce n'est pas le cas de tous, loin de là... Comme je le disais, il y a probablement autant de gens qui se montrent généreux avec leur prochain pour avoir une place au Paradis que des personnes qui le font pour être reconnus, toucher un héritage de leur grand-mère ou que sais-je encore....
Et cette conception est considérée comme hypocrite est détourne le premier message du Christiannisme "théorique" qui est quand-même l'amour et l'aide de son prochain désintéressée : pas parce que ça rend la société meilleure, ni parce que ça offre une place au Paradis, mais juste parce que c'est mon prochain, et que je l'aime comme Dieu m'aime, point...

L'un dans l'autre, basiquement... l'important n'est-ce pas au final que personne ne tue, ne vole ou autre ?...

Citer:
C'est donc une question que je me pose, sans croyance et avec la même personne, j'aurais à faire à qui en vrai ?


Mmmmh... je ne sais pas si cette question a vraiment un sens dans la mesure où la personnalité est une "construction" d'expérience, de réflexion, de génétique sans doute aussi d'une certaine manière...
Est-ce que je serais la même personne si toutes choses égales par ailleurs j'avais rencontré telle personne à la place de telle autre ? Si j'avais aimé les maths au lieu de la littérature ? Si j'avais préféré la danse classique à l'équitation ? etc...
Probablement un peu, mais pas tout à fait...

Citer:
le tout avec une croyance puisque le fait de croire c'est accepter quelque chose comme vrai sans preuve.


Je crois qu'il faut retourner la question...
On ne croit pas sans preuve. On croit, et c'est tout. La question de la preuve n'entre pas en ligne de compte, puisqu'en la matière, cette question ne se pose même pas.
De la même manière que je n'ai pas besoin d'avoir sous les yeux un électro-cardiogramme pour savoir que mon coeur bât... je n'ai pas besoin d'avoir une preuve de l'existence de Dieu pour savoir qu'il "existe".
Il y a comme une incompatibilité de sématique entre la preuve scientifique de l'autre et les réponses à des interrogations spirituelles d'autre part. C'est comme... vouloir attrapper des papillons avec une canne à pêche, ça ne peut pas marcher, parce qu'on entre dans un autre champ de réalité...

La vraie question, c'est justement plutôt à ce niveau supplémentaire de réalité qu'il se joue : certains considèrent que la seule réalité qui existe, c'est celle qu'ils peuvent percevoir avec leurs sens et avec ces extensions de nos sens que sont les machines diverses et variées que nous avons mis au point.
D'autres considèrent qu'à l'inverse, cette réalité n'est pas tout, puisque nos sens sont limités, alors cette réalité ne peut que l'être aussi.
Et dans le fond... dans la mesure où nous percevons la réalité à travers nos sens uniquement fait de cette réalité une construction mentale à travers cette perception... Si on prend un aveugle, ce n'est pas parce qu'il est aveugle que le monde n'est fait que de sons et d'odeurs ? De même, dire que cette table est rouge est purement arbitraire : mes yeux envoient à mon cerveau l'information selon laquelle elle est rouge. Mais "rouge" ou "table", c'est juste une construction mentale... Si un daltonnien la voit verte ( enfin, plutôt gris-verte ), est-ce qu'elle est verte, ou est-ce qu'elle est rouge ?

Admettre qu'une réalité supplémentaire ou supérieure existe en dehors de ce que je perçois mes sens, ce n'est pas plus idiot, plus naïf, plus absurde que de croire qu'il n'y en a pas... Ou que de croire que cette réalité supérieure peut affleurer et se "capter" autrement que par mes sens, par exemple...
Ce n'est pas parce que la science - enfin, les hommes qui l'exercent - ont choisi de ne pas exercer leur savoir en dehors du champ déterminé par les sens et qu'ils l'appellent "réalité" qu'il est illégitime de vouloir étendre au-delà la pensée, la réflexion et les sentiments humains...

Citer:
Les choses vont mal la vie est difficile et je constate un retour aux vieilles croyances moisies, remises au gout du jour.


Là encore, je ne suis pas sûre que l'on puisse invoquer la "Crise" ( crise économique qui est également devenue au demeurant une autre forme d'entité abstraite... ). Personnellement, je pense que là encore, cela s'explique par le besoin des hommes de rechercher un groupe auquel appartenir, de rechercher une écoute, un réconfort.... peu importe ce qu'on leur dit, pourvu qu'on fasse en sorte qu'ils se sentent importants et aimés. Après, qu'on leur vende des aspirateurs ou une eau magique qui soigne le cancer et le SIDA, c'est la même chose...

Dans les quelques ouvrages que j'ai lu sur les phénomènes sectaires, il y a une chose qui ressort : les personnes qui se font pièger par une secte ne sont pas des personnes en recherche spirituelle. Ce sont des personnes qui sont d'abord seules que ça soit socialement, psychologiquement ou émotionnellement... Ce qui me semble tout de même très révélateur de véritables mécanismes qui se jouent là-dedans.

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 03 Décembre 2010, 09:57 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Citer:
Ce que je veux dire, c'est que "ne pas croire" ne rend plus "libre" que "croire"...

Il y a une forme de soumission dans la croyance, surtout en religion, croire c'est considérer comme vrai sans preuve, je me soumets à cette vérité sans en avoir de preuve.
Citer:
Et si pour que la société soit "fonctionnelle" il fallait tuer, que ferais-tu ?...

Je le ferais, pour que l'humanité avance il faut prendre sa part, aussi infime soit elle.
Mais on tue bien plus au nom de Dieu que de la société.
Citer:
De plus, dire que les croyants font le bien pour avoir une place au Paradis, euh... ce n'est pas le cas de tous, loin de là...

Dans ce cas pourquoi ont-ils besoin d'un dieu qui promet la vie éternelle ? D'une doctrine qui promet de se réincarner et d'arriver un jour au nirvana ?
Citer:
On ne croit pas sans preuve.

Non jai que croire c'était considérrercomme vrai sans preuve.
Par exemple je crois en la vie ailleurs dans l'univers, c'est une croyance parce que j'en pas de preuve.
Citer:
Et dans le fond... dans la mesure où nous percevons la réalité à travers nos sens uniquement fait de cette réalité une construction mentale à travers cette perception...

Non, par exemple hier j'avais pas chaud ça c'est mes sens, mais le thermomètre lui disait 21 degrés donc il ne faisait pas froid, c'est moi qui avais froid. La réalité c'est ce qui est, indépendamment de la perception.
Citer:
Si on prend un aveugle, ce n'est pas parce qu'il est aveugle que le monde n'est fait que de sons et d'odeurs ?

C'est bien ce que je dis.
Citer:
Si un daltonnien la voit verte ( enfin, plutôt gris-verte ), est-ce qu'elle est verte, ou est-ce qu'elle est rouge ?

Si elle est peinte en rouge elle est rouge. C'est comme la montée qui descend, même si on perçoit une montée c'est une descente.
Citer:
Admettre qu'une réalité supplémentaire ou supérieure existe en dehors de ce que je perçois mes sens, ce n'est pas plus idiot, plus naïf, plus absurde que de croire qu'il n'y en a pas...

À partir du moment où il n'existe aucune preuve de cette réalité supplémentaire oui, c'est idiot puisqu'il n'y a aucune raison de considérer qu'elle existe. Ce n'est justement pas croire qu'il n'y en a pas, c'est constater qu'il n'y en a pas.
Citer:
Ce n'est pas parce que la science - enfin, les hommes qui l'exercent - ont choisi de ne pas exercer leur savoir en dehors du champ déterminé par les sens

Ha bon ? Les atomes tu les perçois avec quel sens qui te permettrait de les expliquer ?
Citer:
Là encore, je ne suis pas sûre que l'on puisse invoquer la "Crise"

Disons que plus c'est dur et plus certains ont besoin d'enchanter un peu leur vie pour la supporter.
Citer:
Après, qu'on leur vende des aspirateurs ou une eau magique qui soigne le cancer et le SIDA, c'est la même chose...

Non un aspirateur n'abimera pas leur corps, le reste si.
Citer:
Dans les quelques ouvrages que j'ai lu sur les phénomènes sectaires, il y a une chose qui ressort : les personnes qui se font pièger par une secte ne sont pas des personnes en recherche spirituelle. Ce sont des personnes qui sont d'abord seules que ça soit socialement, psychologiquement ou émotionnellement...

Ça se retrouve dans toute croyance: j'ai compris ce que la majorité ne comprend pas. Je suis meilleur et fais partie des meilleurs qui ont compris.

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 03 Décembre 2010, 10:43 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3923
Citer:
Dans ce cas pourquoi ont-ils besoin d'un dieu qui promet la vie éternelle ? D'une doctrine qui promet de se réincarner et d'arriver un jour au nirvana ?


Pour rien, justement...
Idéalement, la Foi est un acte purement gratuit. On l'a ou on ne l'a pas, on cherche dans cette direction ou pas, et c'est tout. C'est ( au sens plein et total du verbe Être, que l'on perd trop souvent de vue ), et voilà...


Citer:
Il y a une forme de soumission dans la croyance, surtout en religion, croire c'est considérer comme vrai sans preuve, je me soumets à cette vérité sans en avoir de preuve.


Citer:
Je le ferais, pour que l'humanité avance il faut prendre sa part, aussi infime soit elle.
Mais on tue bien plus au nom de Dieu que de la société.


En ce cas, tu te soumets bien à quelquechose : la société, non ?
Donc, tu n'es pas plus libre sans qu'avec Dieu : on se soumet toujours d'une certaine manière...

Quant au fait de tuer "au nom de Dieu"... Si on tue, on tue au nom de l'idée que l'on se fait de Dieu, et par extension, on le fait aussi et surtout au nom d'une société que l'on voudrait maintenir ou créer, un ordre que l'on juge légitime.
Mais comme toute société, ce n'est qu'une construction mentale : la société n'existe que parce que nous l'avons façonnée ainsi, elle n'est pas d'existence intrinsèque.

Citer:
Non, par exemple hier j'avais pas chaud ça c'est mes sens, mais le thermomètre lui disait 21 degrés donc il ne faisait pas froid, c'est moi qui avais froid. La réalité c'est ce qui est, indépendamment de la perception.


Oui, mais justement... tu peux ne pas tout percevoir, ou percevoir de travers. Pourtant, nous, la "Science" se base essentiellement sur des perceptions, des sens ou de l'extension de ces sens, pour décrire la réalité. Ce qui échappe à la perception considérée comme "naturellement raisonnable" par la Science n'est pas décrit par elle.

Citer:
Si elle est peinte en rouge elle est rouge. C'est comme la montée qui descend, même si on perçoit une montée c'est une descente.


Non, elle n'est pas rouge : tu la perçois comme rouge, ou plutôt, ton cerveau la perçoit et l'analyse comme rouge.
Mais ça, ça ne veut pas dire "être".

Citer:
À partir du moment où il n'existe aucune preuve de cette réalité supplémentaire oui, c'est idiot puisqu'il n'y a aucune raison de considérer qu'elle existe. Ce n'est justement pas croire qu'il n'y en a pas, c'est constater qu'il n'y en a pas.


Dans la mesure où ta perception, en l'état actuel des choses ( que ça soit par nature ou pas ) est imparfaite, tu ne constates rien du tout.

Citer:
Les atomes tu les perçois avec quel sens qui te permettrait de les expliquer ?


Quand je parlais de "machines" au sens générique du terme, qui sont des extensions de nos sens, je parlais de cela.


Citer:
Ça se retrouve dans toute croyance: j'ai compris ce que la majorité ne comprend pas. Je suis meilleur et fais partie des meilleurs qui ont compris.


On peut tout aussi bien retourner le compliment aux athées prosélytes, mais bon... :roll:

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 03 Décembre 2010, 14:24 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Citer:
En ce cas, tu te soumets bien à quelquechose : la société, non ?

Non je me soumet volontairement ai bien de la communauté, pas un truc qui m'arrange moi. Mais la société existe elle, je fais ma part pour qu'elle s'améliore. Ce n'est pas une soumission a proprement parler c'est faire ma part des choses, mon moi se substitue au bien commun, en croyance on se soumet à une vérité non prouvée, on accepte comme vrai quelque chose qui ne l'est pas, parce que ça nous apporte quelque chose, mais pas aux autres.
Citer:
Mais comme toute société, ce n'est qu'une construction mentale : la société n'existe que parce que nous l'avons façonnée ainsi, elle n'est pas d'existence intrinsèque.

C'est quand même plus palpable que dieu.... :mrgreen:
Citer:
Oui, mais justement... tu peux ne pas tout percevoir, ou percevoir de travers. Pourtant, nous, la "Science" se base essentiellement sur des perceptions, des sens ou de l'extension de ces sens, pour décrire la réalité.

Non justement pas, la science c'est sortir le thermomètre, pas mon ressentis.
Citer:
Ce qui échappe à la perception considérée comme "naturellement raisonnable" par la Science n'est pas décrit par elle.

Par exemple ? La science ne peut décrire que quelque chose d'étudiable, d'existant. Commençons par le début peut tu montrer l'existence de ce que tu veux qu'elle décrive?
Citer:
Non, elle n'est pas rouge : tu la perçois comme rouge, ou plutôt, ton cerveau la perçoit et l'analyse comme rouge.
Mais ça, ça ne veut pas dire "être".

Donc je peins une table en rouge, mais elle n'est pas rouge, une descente n'est pas une descente, j'ai du mal à saisir là! Autant je comprends le tableau "ceci n'est pas une pipe", autant une table rouge elle est rouge.
Quelque chose de couleur rouge c'est rouge point. Sinon elle est de quelle couleur ?
Alors rien n'est réel ? Tu existes parce que je perçois quelqu'un qui me répond sur un forum, mais en vérité tu n'existes pas?
Désolé, mais là c'est n'importe quoi, il y les ressentis et ils ne sont pas fiables les mesures oui, mais il y a ce qui est indépendamment de ça, sinon on ne sera même pas là a en discuter chacun vivrait le monde à sa façon.
Citer:
Dans la mesure où ta perception, en l'état actuel des choses ( que ça soit par nature ou pas ) est imparfaite, tu ne constates rien du tout.

encore une fois il ne s'agit pas de ma perception, mais dans ce cas tu vas démontrer au monde entier l'existence de cette autre réalité.
Si on va par là n'importe qui dit n'importe quoi et il a raison, même si deux affirmations sont antinomiques.
Ce n'est pas ça, il y a ce qui est, sans sens sans rien, qu'on peut mesurer et le reste, ensuite on essaie de le comprendre.
Mais il ne suffit pas de croire en quelque chose pour que ça existe.
Les choses ne marchent pas dans le sens : tout ce que je peux imaginer existe il suffit de le démontrer, ou démontrer que ça n'existe pas.
Ça marche dans le sens : si ça existe alors je peux en faire la démonstration, et n'importe qui qui le fera de son côté obtiendra le même résultat, ce qui prouve que ça existe.
Tant qu'il n'y a pas de démonstration, ça n'existe pas, ce n'est pas "vrai", c'est peut-être vrai (et encore il y a un curseur de vraisemblance), mais on ne peut pas affirmer que ça l'est.
Citer:
Quand je parlais de "machines" au sens générique du terme, qui sont des extensions de nos sens, je parlais de cela.

Les machines ne sont pas une extension de nos sens, elles sont justement là pour dépasser nos sens, notre perception, et c'est bien pour ça qu'on y fait appel.

Citer:
Citer:
Ça se retrouve dans toute croyance: j'ai compris ce que la majorité ne comprend pas. Je suis meilleur et fais partie des meilleurs qui ont compris.

On peut tout aussi bien retourner le compliment aux athées prosélytes, mais bon...

Non, parce que là ils expliquent pour'quoi ils ne croient pas, comment ils raisonnent et pourquoi, et aux dernières nouvelles le raisonnement d'un athée à fait avancer bien plus de choses que celui d'un croyant.
Un croyant connais un au-delà par exemple, que les autres crétins ne connaissent pas ne voient pas, les athées tout ce qu'ils connaissent t'es facilement accessible, il suffit de vouloir apprendre pas besoin d'une révélation, d'être choisi, c'est là et accessible à tous.
Que construisent les croyances qui est utile à tout le monde puisque c'est une affaire personnelle ?
Rien bien au contraire 1000 ans d'obscurantisme, il est plus que temps d'en sortir.
Quand quelqu'un est malade il vaut mieux quoi faire du vaudou, prier, faire des passes magnétiques ou s'en remettre à une science éprouvée même si elle est limitée et admet ses limites?

Encore une chose : la science se remet toujours en cause, les croyances jamais.

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 03 Décembre 2010, 14:49 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
D'ailleurs je conseille la lecture de :
Citer:
"La croyance au paranormal - Facteurs prédispositionnels et situationnels"

Le paranormal est omniprésent dans notre culture. Il suffit d'ouvrir un quotidien pour y trouver un horoscope. Des publicités pour tel voyant ou tel marabout arrivent régulièrement dans nos boîtes aux lettres, nous vantant les mérites de l'un pour connaître notre avenir, de l'autre pour un retour d'affection. Les films et les séries télévisées nous abreuvent sans arrêt de personnages ayant des dons tels que la prémonition, la télékinésie ou encore la télépathie. Des émissions de débats nous sont proposées sur le phénomène ovni, sur le dialogue avec les anges, sur l'efficacité de la radiesthésie ou encore de la sourcellerie. Certains chrétiens nous parlent de visions mariales, de miracles réalisés par le Saint-Esprit ou encore des stigmatisés. Nous rencontrons parfois des personnes qui nous racontent leur vision de fantôme, leur sortie hors du corps, leur expérience de mort imminente ou encore leur enlèvement par les extraterrestres. Ce livre pose la question des origines psychologiques de la croyance au paranormal.

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze