Nous sommes actuellement le 27 Juin 2019, 05:22

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 10 Octobre 2017, 19:41 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4925
Localisation: Großostn
Exact. Le feu est mis à la salle par la bande de nazillons du coin, bon c'est pas le KKK parce que c'est pas le sud des Etats-Unis, mais c'est tout comme. Je me demande si le jeune père de Mike (ou un autre de ses relatifs) n'est pas d'ailleurs l'un des seuls survivants de ce désastre... sauvé par Dick Halloran, le cuistot de l'Hôtel Overlook dans The Shining. Je crois même que c'est le fameux "don" d'Halloran qui lui fait échapper aux flammes en l'alertant. À revérifier.

En tout cas, c'est cette catastrophe qui clôt le réveil de Ça trente ans avant l'assassinat de Georgie.

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 10 Octobre 2017, 22:08 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3702
Herr Magog a écrit:
Ça se pourrait. Il aime les allégories, King. Puis sa dépression et son alcoolisme il en parle à répétition... :ugeek:


Tu oublies son cancer... Il me semble que c'est aussi une source d'inspiration dans plusieurs de ses bouquins.

Quoiqu'il en soit, je n'ai pas encore lu les 2 tomes de ça (mais va falloir que je m'y mette, après une pause de King, puisque là je viens de finir le 3ème tome de La Tour Sombre), alors je ne peux pas trop échanger là dessus... par contre, c'est franchement fascinant de voir comme tous ses romans sont interconnectés, d'une manière ou d'une autre... ça donne vraiment envie de les lire tous, du coup... XD
(et je pense qu'une partie du public le voit juste comme un "auteur de livres qui font peur à succès", alors que quand-même, c'est un génie, et je pense que tout un pan de l'imaginaire fantastique littéraire, cinématographique et même de la pop-culture en général n'existerait pas sans lui, c'est hallucinant quand on y réfléchit... :think: ).

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 11 Octobre 2017, 08:05 
Spécialiste non conventionné
Spécialiste non conventionné
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 21 Juillet 2011, 18:55
Messages: 602
Chimère a écrit:
par contre, c'est franchement fascinant de voir comme tous ses romans sont interconnectés, d'une manière ou d'une autre... ça donne vraiment envie de les lire tous, du coup... XD
(et je pense qu'une partie du public le voit juste comme un "auteur de livres qui font peur à succès", alors que quand-même, c'est un génie, et je pense que tout un pan de l'imaginaire fantastique littéraire, cinématographique et même de la pop-culture en général n'existerait pas sans lui, c'est hallucinant quand on y réfléchit... :think: ).

J'ai cherché quelque chose là-dessus, c'est assez diffus, à part quelques liens avec la Tour Sombre. Sur un forum, on peut lire :
Citer:
Faut-il pour autant réellement parler de "lien"? Pour moi, la réponse est non, je vois plutôt ces multiples (parfois incessantes..) références comme autant de gâteries pour lecteurs avertis, une simple astuce d'auteur.
Sans pour autant vouloir dénigrer la qualité de sa production, SK (mis à part peut-être la Tour Sombre) n'à pas écrit de saga. Il a produit quantité de récit individuel qu'il a tenté de relier (et tardivement encore!) par la suite par des ficelles aussi mince que de simples références en passant.

_________________
"Il y a trois sortes d'hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer." Aristote


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 11 Octobre 2017, 08:30 
Spécialiste non conventionné
Spécialiste non conventionné
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 21 Juillet 2011, 18:55
Messages: 602
Ar Soner a écrit:
Herbert West a écrit:
Peut-être parce que les ados sont les cœurs de cible du "nouveau" cinéma d'horreur, considéré par ceux qui le produisent comme un sous-genre pop-corn immature ?

J'ai l'impression que c'est un travers qui ne touche pas que les films d'horreurs, mais également les films de SF et d'action (du genre de ceux dont Michael Bay s'est fait une spécialité, par exemple).
Mon petit doigt me souffle que cela s'explique par la rentabilité du segment démographique des 13-18 ans : ils sont devenus indépendants de leurs parents, ont du temps pour dépenser leur argent de poche et sont encore très sensibles au marketing ainsi qu'aux pressions de groupe.

Friedkin sur l'état du cinéma en 2017 :
Citer:
Il est très difficile aujourd'hui de réaliser des œuvres personnelles, surtout aux États-Unis. Hollywood ne produit plus que des films de super-héros, et la raison pour laquelle ces films sont produits, c'est parce que c'est ce que le public demande. Aux États-Unis et dans le reste du monde. Quand j'ai commencé à faire des films, il y avait une plus grande marge de manœuvre, on pouvait expérimenter, prendre le risque de ne pas plaire, de ne pas s'adresser au plus grand nombre. Aujourd'hui, il y a beaucoup moins de liberté.

L'article mérite le coup d'oeil par ailleurs (Mazette, la possession inscrite au DSM !)

_________________
"Il y a trois sortes d'hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer." Aristote


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 11 Octobre 2017, 08:53 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3702
Je serais curieuse de voir ce que la chute d'Harvey Weinstein va changer dans tout ça... :think:
J'ai comme l'impression, pour ma part, que la tendance décrite par Friedkin est justement en train de s'inverser : on va arriver des producteurs avec des moyens mais plus indépendants, des nouveaux réalisateurs qui gardent une certaine "patte" tout en arrivant à se faire embaucher par les studios pour faire de blockbusters... Il y a des films de super-héros, certes, mais on va quand-même qu'il y a une recherche d'identité pour chacun (avec plus ou moins de succès).

Personnellement, je suis plus curieuse que dépitée pour l'avenir du cinéma hollywoodien, en fait. J'ai l'impression que beaucoup de gens cherchent une sorte de "voie d'affranchissement" vis à vis du système, finalement... :think:


Citer:
J'ai cherché quelque chose là-dessus, c'est assez diffus, à part quelques liens avec la Tour Sombre. Sur un forum, on peut lire


Je ne suis pas spécialement d'accord avec ce qu'à écrit cette personne...
Je trouve que quand-même, c'est beaucoup plus que ça. Même si ne rend pas incompréhensible la lecture des romans pris un par un, c'est quand-même bien plus que de simples clins d’œil et ça relève de la création d'un "univers" cohérent. :think:
Un peu comme dans la vie : les chemins de vie des uns et des autres se croisent ou pas, s'influencent parfois de manière consciente ou inconsciente, mais au fond, nous vivons tous sur la même grande toile... :think:

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 11 Octobre 2017, 11:32 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5962
Localisation: Massif central. Par là.
Chimère a écrit:
Herbert West a écrit:
J'ai cherché quelque chose là-dessus, c'est assez diffus, à part quelques liens avec la Tour Sombre. Sur un forum, on peut lire [...]


Je ne suis pas spécialement d'accord avec ce qu'à écrit cette personne...
Je trouve que quand-même, c'est beaucoup plus que ça. Même si ne rend pas incompréhensible la lecture des romans pris un par un, c'est quand-même bien plus que de simples clins d’œil et ça relève de la création d'un "univers" cohérent. :think:

En ce qui me concerne, je suis au 5ème tome de La Tour Sombre et j'aurais plutôt tendance à rejoindre l'avis de cette personne : dire que les romans sont interconnectés est peut-être un poil exagéré.
Disons plutôt que les histoires évoluent toutes dans le même univers (notamment le Maine fictif créé par Stephen King, avec les villes de Derry, Castle Rock et Salem's lot) et que King adore glisser des clins d’œil à ses œuvres. Mais la lecture d'un livre de King n'en éclaire par un autre ; lire La Tour Sombre (dans laquelle on retrouve une entité nommée la Tortue, des métamorphes se changeant en araignée et un robot nommé Bill le Bègue) n'apporte rien à ma compréhension de Ça.

Chimère a écrit:
(et je pense qu'une partie du public le voit juste comme un "auteur de livres qui font peur à succès", alors que quand-même, c'est un génie, et je pense que tout un pan de l'imaginaire fantastique littéraire, cinématographique et même de la pop-culture en général n'existerait pas sans lui, c'est hallucinant quand on y réfléchit... :think: ).

Stephen King est un auteur très mystérieux pour moi. Sa bibliographie comporte aussi bien du très bon (Ça ou Simetierre comptent parmi mes livres préférés) que du mauvais (essentiellement parmi ses derniers livres : Dreamcatcher, Dome, Cellular...).

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 11 Octobre 2017, 12:12 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3702
Citer:
Mais la lecture d'un livre de King n'en éclaire par un autre ; lire La Tour Sombre (dans laquelle on retrouve une entité nommée la Tortue, des métamorphes se changeant en araignée et un robot nommé Bill le Bègue) n'apporte rien à ma compréhension de Ça.


Pas forcément à la compréhension d'un livre pris un par un, mais plus à la compréhension de tout l'univers en lui-même. C'est plus ça que je voulais dire... :think:
Et accessoirement, à la compréhension de l'oeuvre toute entière prise au sens globale.

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 03 Janvier 2018, 23:37 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1561
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
J'ai finalement vu ce film, aussi !

Je pense que l'essentiel a été dit. Pas vraiment effrayant (je n'ai pas eu peur une seule fois, quelques frissons tout au plus), pas de jump scares faciles non plus, et surtout, de belles images bien travaillées. J'ai tout particulièrement apprécié l'idée du livre présentant encore et encore la même image, ainsi que la manière dont la femme-Modiglianiesque se réfugie dans un tuyau, exactement comme l'aurait fait une araignée. Mais mon frère, par exemple, l'a trouvé extrêmement convenu et téléphoné.

Le début était un peu déroutant (très très américain, et je n'avais pas immédiatement saisi le concept du club des ratés, ce qui faisait que je prenais cette image de petites brutes de lycée du bled pour une facilité scénaristique), mais j'ai trouvé que l'on rentrait ensuite très bien dans le film et que tout ceci se déroulait bien et sans accroc. Et, s'il va de soi que je n'irais pas spontanément parler à un clown dans un caniveau, ou suivre des œufs de Pâques dans la réserve d'une bibliothèque municipale, il n'en demeure pas moins que j'ai trouvé les personnages moins stupides que dans bien d'autres films d'horreur.

Du reste, je n'ai pas lu le livre, aussi je vous saurais gré de m'expliquer en quoi consiste la métaphore des tortues, et quelle est donc cette fameuse scène des égouts à laquelle vous faites tous référence à mots couverts ! :)

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 04 Janvier 2018, 20:06 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5962
Localisation: Massif central. Par là.
Pochel a écrit:
Du reste, je n'ai pas lu le livre, aussi je vous saurais gré de m'expliquer en quoi consiste la métaphore des tortues, et quelle est donc cette fameuse scène des égouts à laquelle vous faites tous référence à mots couverts ! :)

Spoiler :
Dans le bouquin de Stephen King, Ça est une sorte « d'entité » venue d'une autre dimension, à travers l'espace, qui s'est retrouvée parachutée un peu par hasard sur Terre il y a des millions d'années. La Tortue est une autre entité, mais bénéfique et apparemment bien plus puissante que Ça lui-même, qui vient très discrètement en aide aux gamins en les "inspirant" ou en les mettant dans le bon chemin lorsqu'ils sont en difficulté. Cette entité prend l'aspect d'une tortue gigantesque — d'où son nom (là où la vraie forme de Ça est une araignée géante).

Quant à la scène dans les égoûts... heu... Disons pour résumer qu'après avoir vaincu Ça en 1957, les membres du Club des Ratés se sont perdus dans les égouts et ils désespèrent de pouvoir en trouver la sortie. Pour remonter le moral à tout ce petit groupe et remettre une bonne ambiance, Beverly se sacrifie et fait l'amour avec chacun d'eux - dans le noir, comme ça, pof.
Ça a l'air super bizarre écrit comme ça, mais avec le talent de raconteur d'histoire de King, ça passe crème. :mrgreen:

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Ça" au cinéma en 2013
MessagePublié: 04 Janvier 2018, 23:31 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1561
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Merci pour ces précisions !

Ar Soner a écrit:
Pour remonter le moral à tout ce petit groupe et remettre une bonne ambiance, Beverly se sacrifie et fait l'amour avec chacun d'eux - dans le noir, comme ça, pof.

Je... euh.
Le fait d'avoir mis, grâce au film, des acteurs sur chacun des personnages me rend cette idée encore plus pénible.
Bon sang.

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze