Nous sommes actuellement le 18 Juin 2019, 07:43

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: The Terror
MessagePublié: 12 Octobre 2018, 22:16 
Seigneur Canard
Seigneur Canard
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Août 2008, 23:18
Messages: 1904
Encore un lien ajouté à mes favoris. 8-)

Je partage ton avis sur le fait que l'histoire de l'expédition telle qu'on la connaît (c'est-à-dire très mal) se suffit à elle-même. Sources et témoignages regorgent déjà de détails sujets à conjectures.

L'hypothèse du saturnisme est de plus en plus contestée, soit. On sait aujourd'hui que les membres d'équipage ont eu largement l'occasion d'être exposés au plomb avant 1845. Pour autant, le taux de mortalité semble déjà anormal, avec pas loin d'une trentaine de décès au printemps 1848, alors qu'à ce stade ils ont encore des vivres*. Qu'est-ce qui les tuait alors ?

*Du reste, il y en avait encore sur les navires abandonnés lorsque les Inuits les ont abordés.

Et d'ailleurs, ils y ont aussi trouvé un ou plusieurs corps. C'est donc que certains marins y sont restés. Pourquoi ?

De même, on sait que des Inuits ont croisé quatre hommes en train de retourner vers les bateaux, peut-être pour y récupérer de la nourriture. Puis seulement trois. Que s'est-il passé ?

Le groupe principal lui-même est une énigme. Il s'est visiblement scindé en deux : certains sont restés sur l'île du Roi Guillaume. Les autres sont parvenus sur le continent, où ils sont parvenus jusqu'à Starvation Cove. Pourquoi ?

Et ce sont des points d'interrogation parmi d'autres. Autant de points d'ancrage pour des fictions.

_________________
Je suis le grincement dans les poutres. Le battement d'ailes dans la cheminée. Les petites marques de dents dans la pêche. Je suis BATMAN FRUGIVORE. - Charles Montgomery Plantagenet Schicklgruber Burns.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: The Terror
MessagePublié: 13 Octobre 2018, 07:37 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 3119
Cortex a écrit:
L'hypothèse du saturnisme est de plus en plus contestée, soit. On sait aujourd'hui que les membres d'équipage ont eu largement l'occasion d'être exposés au plomb avant 1845. Pour autant, le taux de mortalité semble déjà anormal, avec pas loin d'une trentaine de décès au printemps 1848, alors qu'à ce stade ils ont encore des vivres*. Qu'est-ce qui les tuait alors ?

Le froid ? Et bloqués dans les glaces pendant 2 ou 3 ans sans espoir de retour dans la verte Angleterre, ça vous déprime un homme...

Citer:
Et d'ailleurs, ils y ont aussi trouvé un ou plusieurs corps. C'est donc que certains marins y sont restés. Pourquoi ?

Pour garder les navires ? Parce qu'ils étaient déjà trop faibles quand les autres sont partis ? Parce qu'ils ne voyaient pas l'intérêt ? Parce qu'ils étaient mourants ou morts ?

Citer:
De même, on sait que des Inuits ont croisé quatre hommes en train de retourner vers les bateaux, peut-être pour y récupérer de la nourriture. Puis seulement trois. Que s'est-il passé ?

Perdu dans le blizzard ? Mort de froid ? S'est arrêté pour pisser ? (ce que je trouve bizarre, moi, c'est qu'ils se sont croisés deux fois. Qui tournait en rond ?)

Citer:
Le groupe principal lui-même est une énigme. Il s'est visiblement scindé en deux : certains sont restés sur l'île du Roi Guillaume. Les autres sont parvenus sur le continent, où ils sont parvenus jusqu'à Starvation Cove. Pourquoi ?

Premier groupe trop faible, plus envie d'avancer, deuxième groupe a réussi à pousser pour voir s'ils pouvaient s'en sortir ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: The Terror
MessagePublié: 13 Octobre 2018, 10:21 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5949
Localisation: Massif central. Par là.
Cortex a écrit:
L'hypothèse du saturnisme est de plus en plus contestée, soit. On sait aujourd'hui que les membres d'équipage ont eu largement l'occasion d'être exposés au plomb avant 1845.

Le lien que je donne ci-dessus explique que le saturnisme ne peut pas en effet expliquer TOUS les décès : les 3 marins décédés durant l'hiver 1845/46 et dont les corps momifiés ont été retrouvés sur l'île Beechey présentent une concentration de plomb équivalente à celle du squelette ramené à Traflagar Square, qui lui serait plutôt celui d'un homme décédé en 1848 soit peu après l'abandon des navires*.

Mais inversement, sur 2 ou 3 autres corps de marins morts pendant la grande marche de 1848, on retrouve des concentrations de plomb extrêmement élevées trahissant bel et bien une intoxication chronique au plomb, et surtout à un niveau tel qu'il y avait forcément des répercussions sur la santé desdits marins.

Dur d'expliquer cette différence...

* Que l'on pense être d'ailleurs les restes de Harry Goodsir, l'assistant-chirurgien du HMS Erebus. Cela parlera aux fans de la série !

Cortex a écrit:
Pour autant, le taux de mortalité semble déjà anormal, avec pas loin d'une trentaine de décès au printemps 1848, alors qu'à ce stade ils ont encore des vivres*.

Plus étrange encore... Les gribouillis laissés par les capitaines Fitzjames et Crozier sur la note du cairn de l'île du Roi Guillaume (qui constitue l'unique trace écrite qui nous soit parvenue de l'équipage, avec le carnet de note du marin Harry Peglar) nous renseignent qu'en avril 1848, il y a déjà eu 24 décès sur les 129 membres de l'expédition : 9 officier (dont John Franklin) et 15 hommes. Le taux de perte en officiers est énorme, vu l'époque et les circonstances, sachant que ces derniers sont en général nettement moins exposés que les simples marins de base.

Cortex a écrit:
*Du reste, il y en avait encore sur les navires abandonnés lorsque les Inuits les ont abordés.

La série The Terror avance que certains marins ont fini par réaliser que les conserves étaient empoisonnées ; tandis que d'autres, par fatigue, désespoir ou folie, ont peu à peu cessés de s'alimenter avec les boites.

DragoMath a écrit:
Pour garder les navires ? Parce qu'ils étaient déjà trop faibles quand les autres sont partis ? Parce qu'ils ne voyaient pas l'intérêt ? Parce qu'ils étaient mourants ou morts ?
[...]
Premier groupe trop faible, plus envie d'avancer, deuxième groupe a réussi à pousser pour voir s'ils pouvaient s'en sortir ?

Là encore, la série prend en compte ces différents éléments et essaye d'y apporter une réponse :

- certains marins restent sur l'HMS Terror pour prendre soin du navire (l'HMS Erebus lui est déjà sur le point d'être écrasé par la glace), voire pour le faire repartir et le rapatrier au comptoir le plus proche dans le cas où un éventuel dégel aurait lieu la bonne saison. Les marins réalisent bien qu'ils s'engagent dans quelque chose qui pourrait s'avérer être au final une vaste mission suicide pour eux tous.

- le groupe de marins ayant abandonné les navires au printemps 1848 va se fractionner : un groupe de mutins veut revenir au HMS Terror et/ou tracer le plus vite possible vers le Sud où ils espèrent pouvoir survivre en chassant du gibier (ils hésitent à plusieurs reprises). Le gros de la troupe reste fidèle aux ordres des officiers et continue sa pénible route vers l'embouchure de la rivière Back ; les personnes trop faibles ou malades sont abandonnées dans les campements, avec un stock de boîtes de conserves, dans l'espoir qu'une aide pourra être trouvée et qu'il sera possible de revenir en arrière pour sauver ceux qui auront survécu.

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: The Terror
MessagePublié: 13 Octobre 2018, 12:28 
Seigneur Canard
Seigneur Canard
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Août 2008, 23:18
Messages: 1904
S'agissant d'une expédition scientifique et d'exploration, la proportion d'officiers était sans doute plus élevée que la normale. Ça pourrait expliquer leur surreprésentation (qui m'a également frappé).

Ironiquement (par rapport au parti pris de la série), l'Erebus a dérivé beaucoup plus loin que le Terror. Et d'ailleurs, certains récits inuits suggèrent que ce sont les Inuits eux-mêmes qui ont accidentellement coulé un des deux navires abandonnés (en voulant découper une fenêtre à fond de cale, où ils ne voyaient rien).

Les images des épaves retrouvées montrent des bâtiments en excellent état, ce qui rend hommage à la solidité de leur construction (raisons pour laquelle ils avaient été transformés pour l'exploration polaire, à la base).

Ah, et j'oubliais le détail qui tue : une étude récente des restes humains de l'expédition laisse entendre qu'il y a pu y avoir une ou plusieurs femmes déguisées en hommes parmi les équipages. Ces résultats tiennent sans doute plus de l'erreur ou de la contamination des échantillons, mais ils ne sont pas complètement invraisemblables (il existe des exemples documentés de femmes s'étant faites passer avec succès pour des hommes afin d'intégrer des unités militaires). Encore du pain béni pour un scénariste.

_________________
Je suis le grincement dans les poutres. Le battement d'ailes dans la cheminée. Les petites marques de dents dans la pêche. Je suis BATMAN FRUGIVORE. - Charles Montgomery Plantagenet Schicklgruber Burns.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: The Terror
MessagePublié: 13 Octobre 2018, 13:59 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5949
Localisation: Massif central. Par là.
Cortex a écrit:
S'agissant d'une expédition scientifique et d'exploration, la proportion d'officiers était sans doute plus élevée que la normale. Ça pourrait expliquer leur surreprésentation (qui m'a également frappé)

Les deux navires comptent 105 hommes et 24 officiers en 1845... ce qui veut dire un taux de mortalité de 37,5% pour les officiers, et 14,3% pour les hommes. Pour moi, il s'est nécessairement passé quelque chose.

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: The Terror
MessagePublié: 13 Octobre 2018, 14:35 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 3119
Les conserves de bisque de homard étaient plus contaminées que celle de simple soupe aux poissons ? XD


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: The Terror
MessagePublié: 13 Octobre 2018, 16:15 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5949
Localisation: Massif central. Par là.
DragoMath a écrit:
Les conserves de bisque de homard étaient plus contaminées que celle de simple soupe aux poissons ? XD

Les conserves contenaient plutôt des plats cuisinés à base de viande, comme la célèbre ox cheek soup.

Mais je vois ce que tu veux dire ! Effectivement, les officiers avaient droit à un repas plus élaboré que le tout-venant de l'équipage. Il n'est cependant pas possible de vérifier s'ils ont été plus ou moins touchés par l'intoxication au plomb que le reste des marins, dans la mesure où à ma connaissance aucun corps authentifié d'officier n'a pu être examiné (ni même retrouvé, d'ailleurs, si ma mémoire est bonne).

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze