Nous sommes actuellement le 17 Août 2019, 21:35

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 05 Mai 2013, 13:43 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 14 Janvier 2013, 00:12
Messages: 35
Bonjour, bonjour !

Alors voilà j'avais envie de créer un sujet inutile (mais alors vraiment vraiment inutile).
Il s'adresse à ceux qui ont vu La maison du diable de Robert Wise (de 1963).
Il est passé y'a pas longtemps sur Arte, j'ai voulu regarder, seulement voilà, je n'ai rien, mais alors rien compris du tout ! :eh:
J'exige des explications ! A vos plumes, amis cinéphiles ! :o


Pièces jointes:
Description du fichier: Aaaah une main squelettique qui désigne une femme terrifiée ! Ça fait peur !
maisondiable.jpg
maisondiable.jpg [ 65.19 Kio | Consulté 2455 fois ]
Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La maison du diable
MessagePublié: 05 Mai 2013, 15:23 
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 10 Janvier 2013, 15:11
Messages: 176
Localisation: Dans les montagnes de Brumborenlion, à la frontière de l'Ecosse et du Northumberland.
J'ai cherché sur Internet, et le résumé semble clair : un docteur veut prouver l'existence des fantômes, et pour cela loue une maison hantée où il y va avec deux femmes médiums et un petit garçon.

http://www.arte.tv/guide/fr/029165-000/la-maison-du-diable

Ca rappelle un peu Amytiville : son surnom est "la maison du diable", non ?

_________________
"Maintenant que nous nous sommes vus l'un et 'autre, dit la Licorne, nous pouvons croire à l'existence de chacun." Lewis Caroll.

"Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé." Ismaël Mérindol, Traité de Faërie, 1466.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La maison du diable
MessagePublié: 05 Mai 2013, 15:45 
Épate la galerie
Épate la galerie
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 31 Octobre 2010, 00:12
Messages: 1191
Leann a écrit:
Ca rappelle un peu Amytiville : son surnom est "la maison du diable", non ?


Oui, c'est bien ça...

Mais pas grand-chose à voir avec le Schmilblick en fait :P

Je n'ai pas vu le film de Wise, je sais en revanche qu'il existe un remake (Hantise), que je n'ai pas vu non plus :think:

Mais je peux rediriger vers la review du Nostalgia Critic sur le sujet (dans lequel l'original est évoqué).

_________________
"Archi, sois béni jusqu'au refroidissement complet de l'Univers ! "
DragoMath , Octobre 2015


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La maison du diable
MessagePublié: 05 Mai 2013, 15:51 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4954
Localisation: Großostn
Il paraît qu'il est pas trop mal (enfin si on a pas peur de voir des films vraiment anciens). J'en avais vu quelques extraits et j'avais cherché à le voir, malheureusement je ne l'avais pas trouvé...

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La maison du diable
MessagePublié: 08 Mai 2013, 16:13 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6027
Localisation: Massif central. Par là.
Le remake en revanche (Hantise avec Catherine Z. Jones et Liam Neeson) est assez moyen. Pas forcément désagréable à regarder (non, je ne dis pas juste ça à cause de Catherine :P ) mais on l'oublie assez vite.

J'ai cru comprendre que si le remake se transforme en un film de fantôme très classique à partir de la moitié de l'histoire, le film original lui entretient jusqu'au bout une certaine ambiguïté, ne penchant pas clairement en faveur d'une explication paranormale (un authentique phénomène de hantise dans la maison) ou rationnelle (la hantise ne serait en fait qu'un vaste manipulation organisée par le docteur, qui chercherait à étudier le comportement humain face à la peur dans le cadre de ses expériences).
C'est peut-être cela qui t'a perturbé, Ferlokof ?

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La maison du diable
MessagePublié: 08 Mai 2013, 21:59 
Empereur du chat
Empereur du chat
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 12 Août 2008, 22:57
Messages: 1895
J'aime bien la maison du film, un bijou de kitsch :mrgrin: , mais le film est trop porté sur les effets numériques, ce qui gâche un peu le naturel, et certaines scènes en deviennent limite ridicules (celle du lit avec le plafond qui descend).

_________________
Da funky emperor !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La maison du diable
MessagePublié: 08 Mai 2013, 22:14 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4954
Localisation: Großostn
Des effets numériques ? Tu parles du remake récent je suppose ?

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La maison du diable
MessagePublié: 08 Mai 2013, 23:46 
Empereur du chat
Empereur du chat
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 12 Août 2008, 22:57
Messages: 1895
Oui, je suivais les avis sur Hantise. ;)

_________________
Da funky emperor !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: La maison du diable
MessagePublié: 23 Mai 2013, 17:27 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 14 Janvier 2013, 00:12
Messages: 35
Oui j'ai aussi vu le remake, qui m'a franchement plu au début (le manoir est juste sublime) mais qui devient vite grotesque.
Dans l'original il semble en effet que l'explication ne doit pas être paranormale. La jeune Eleanor Lance semble être malade psychologiquement et être réceptive à l'aura terrifiante dégagée par l'horrible demeure dans laquelle une histoire similaire à la sienne s'est produite.
Ce qui m'a le plus amusé, c'est l'homosexualité de Théodora finement suggérée dans la version de 1963 et hyper explicitée dans le remake de 1999 !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: The Haunting of Hill House
MessagePublié: 23 Février 2019, 16:54 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6027
Localisation: Massif central. Par là.
Vous en avez peut-être entendu parler de The Haunting of Hill House : il s'agit d'une série produite dernièrement par Netflix et qui se veut une relecture de la La Maison du Diable.

La série n'en garde en réalité que les grands éléments : le grand manoir au style rococo complètement improbable, quelques personnages (certains d'entre vous seront peut-être ravis du choix de conserver Théo, la médium lesbienne dévergondée de l’œuvre originale :P ), les fantômes bien entendu... Mais l'histoire est complètement changée. Là où le bouquin et les précédentes adaptations mettaient en scène un petit groupe de personnes servant de cobaye à une expérience sur le paranormal, ici on suit les aventures d'une famille qui a vécu isolée pendant quelques mois dans la maison hantée.
Deux lignes narratives s'entremêlent : une première se situant dans les années 90, racontant la vie des 5 enfants et de leurs parents dans le manoir jusqu'aux évènements tragiques qui conduisirent à leur départ précipité de Hill House (et au décès mystérieux de la mère) ; et une seconde se passant de nos jours, où on les retrouve adultes et où l'on voit de quelle façon le traumatisme qu'ils ont vécu au manoir affecte encore leur vie présente. Vous vous en doutez : les deux lignes narratives finissent par converger, et tout ce petit monde se retrouvera à Hill House pour essayer de — littéralement — exorciser les fantômes du passé pour pouvoir enfin aller de l'avant.
Bref, la série ressemble à une sorte de mélange entre La Maison du Diable, Shining et Ça de Stephen King.


https://www.youtube.com/watch?v=G9OzG53VwIk

The Haunting of Hill House vaut-il le coup d'oeil ? Oui, indiscutablement. La série est de très bonne facture, avec une réalisation très réussie, une écriture maline et d'excellents acteurs. Lors des scènes se déroulant dans le manoir, la réalisation a poussé le vice jusqu'à inclure de très nombreux fantômes en arrière-plan, floutés ou juste visibles pendant une poignée de seconde ; ils ne servent à rien à l'intrigue et sont juste là pour accroître la sensation d'étrange ou de malaise, et c'est plutôt bien fait (même si je pense en avoir loupé la majeure partie).
Les histoires de hantise « à l'ancienne » sont un peu passées de mode ces dernières années ; si vous aimez ce genre, ça serait dommage de bouder votre plaisir, surtout face à une très bonne production comme celle-ci.

Cependant, est-ce un chef d'oeuvre comme l'affirment certains ? Non, probablement pas à mon humble avis. Si le scénario présente quelques points originaux (2 épisodes se déroulent presque entièrement dans une chambre mortuaire : ça fera certainement mouche chez ceux qui, comme moi, ont horreur des cérémonies funéraires et de leur décorum), l'ensemble reste quand même très classique et sans surprise, et le scénario n'évite pas un bon nombre de clichés du genre :

Spoiler :
la médium ; le parent qui est conduit à la folie par les fantômes du manoir et en vient à vouloir tuer ses propres gamins ; les jumeaux partageant une « connexion » surnaturelle ; les bruits de grattement dans un mur qui révèlent le cadavre d'une personne emmurée vivante...


Heureusement ces clichés sont globalement plutôt bien exécutés et ils sont au service de l'intrigue, du coup, ça passe à peu près sans qu'on ait de envie de soupirer en levant les yeux au ciel.
Les fantômes sont globalement assez peu effrayants et peu inspirés : on ne sort pas beaucoup du stéréotype du spectre émacié aux yeux révulsés et criant sa souffrance, ou de la fille en robe blanche et aux longs cheveux noirs lui masquant la figure.

Spoiler :
Le seul fantôme qui sort du lot et que j'ai bien aimé est celui du père Hill, démesurément grand et mince, flottant dans les airs mais frappant le sol avec sa canne. Il m'évoque presque une sorte de yokaï japonais, et l'effroi qu'il suscite vient de son design, plutôt que la surenchère en mode « je fais faire un scarejump en apparaissant soudainement derrière le personnage en hurlant très fort ».

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze