Nous sommes actuellement le 18 Décembre 2018, 14:55

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 148 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 13 Mars 2018, 22:34 
Seigneur Canard
Seigneur Canard
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Août 2008, 23:18
Messages: 1810
Pour rester dans le thème, une table ronde doit avoir lieu le 17 mars à St-Martin-d'Hères autour du film de la TeB, mais également sur le thème «zététique et autocritique». On notera que malgré la proximité géographique, le Cortecs a indiqué ne pouvoir y être représenté.

_________________
And I say to my people's masters: beware. Beware of the thing that is coming. Beware of the risen people. We shall take what ye would not give - Padraig Pearse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Mars 2018, 12:12 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 1057
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Merci pour l'info, Cortex.
Cela pourrait laisser penser que la TeB n'est peut-être plus trop en odeur de sainteté parmi les collectifs zet? Si tel est le cas, je dois avouer que ça me rassurerait plutôt.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Mars 2018, 13:51 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4850
Localisation: Großostn
Ou alors que le Cortecs refuse de parler autocritique :gris:

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Mars 2018, 17:30 
Seigneur Canard
Seigneur Canard
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Août 2008, 23:18
Messages: 1810
La table ronde est organisée par l'OZ.

J'entrevois d'autres possibilités :

- pur bitchage de ma part ;
- c'est le Cortecs qui est à la marge, plutôt que l'inverse ;
- on annonce aussi la présence de J.-M. Abrassart, ce qui constitue un puissant repoussoir pour beaucoup de monde ;
- le Cortecs est trop occupé à préparer ses «assises de la pensée critique», annoncées l'automne dernier (si elles n'ont pas déjà eu lieu dans l'anonymat le plus complet ? J'ai oublié la date).

_________________
And I say to my people's masters: beware. Beware of the thing that is coming. Beware of the risen people. We shall take what ye would not give - Padraig Pearse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Mars 2018, 18:24 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 21 Octobre 2011, 14:19
Messages: 960
Est-ce que ça ne serait pas aussi que le CORTECS est très occupé "tout court" : quand on voit les évènements programmés par cet organisme entre mars et avril, j'ai l'impression que ces personnes ont déjà de quoi faire avec leurs propres activités.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Mars 2018, 20:16 
Seigneur Canard
Seigneur Canard
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Août 2008, 23:18
Messages: 1810
C'était ce que j'entendais par «énorme bitchage de ma part».

_________________
And I say to my people's masters: beware. Beware of the thing that is coming. Beware of the risen people. We shall take what ye would not give - Padraig Pearse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 15 Mars 2018, 08:34 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 2805
DragoMath a écrit:
D'après ce que je sais de la zététique, elle est là pour mettre en cause des croyances.
Or, la politique se compose non de croyances, mais d'opinions.
Est-ce que la zététique a les outils pour mettre en cause les opinions ? Est-ce qu'elle devrait le faire ?

Pardon, les copains... Pourrais-je avoir des réponses ? :oops: :think: :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Mars 2018, 00:06 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5696
Localisation: Massif central. Par là.
Metronomia a écrit:
C'est vrai que tout ça est complexe et délicat. Moi-même, je ne suis pas parfaitement au clair avec ce que je pense de tout ça. D'après toi, quel serait ce fameux "problème profond"? Comment le définirais-tu?

C'est ce que j'expliquais dans mon précédent message : pour beaucoup de militants féministes/anti-racistes/LGBTQ+, le point de vue de la victime d'oppression ne doit en aucun cas être questionné, ni pris avec du recul malgré sa subjectivité intrinsèque (si on le fait, on devient soi-même un oppresseur ou un allié du système oppressif).

Il va de soi qu'un tel mode de pensée n'est pas rationnel et ne peut être qu'une source de biais cognitifs. C'est là que ça finira forcément par coincer avec des zététiciens, qui ne manqueront pas de signaler le problème et de le critiquer.

Metronomia a écrit:
De mon côté, je le résumerais (très grossièrement) ainsi: on a parfois l'impression qu'aux yeux de certains rationalistes/sceptiques, tout ce qui est politique est - par nature - biaisé et donc à proscrire. Alors qu'une idée peut très bien se baser sur des observations concrètes et réelles d'une part, et que d'autre part, les solutions, quelles qu'elles soient, constitueront toujours de toute façon un choix politique in fine.

Je te plussoie entièrement. J'ai l'impression que cet argument (« l'auteur de l'étude est politiquement engagé, donc ses conclusions sont forcément fausses et son étude ne vaut rien ») est souvent, pour les gens qui l'utilisent, une façon bien commode de jeter le bébé avec l'eau du bain et d'écarter des publications dont les conclusions ne vont pas dans leur sens.

Puisque l'objectivité absolue n'existant pas en Sciences, la rigueur intellectuelle voudrait qu'on s'intéresse à une étude et à ce qu'elle a à dire, indépendamment des opinions de son ou ses auteur(s). Si on veut la réfuter, il y a des façons précises de le faire (en mettant en évidence des irrégularités dans le protocole, par exemple).
Un grand nombre de sociologues français sont franchement orientés à gauche, voire à l'extrême-gauche, et ça ne remet pas pour autant en question la qualité de leur travail.

Metronomia a écrit:
Ici, je te dirais, oui et non. Une oppression, si elle est ressentie comme telle, reste une oppression de toute façon pour celui/celle qui la vit.
[...]
Ce que je veux dire, c'est qu'on ne devrait ôter à personne un ressenti/une expérience.

Bien sûr. D'ailleurs, je crois qu'aucun zététicien un peu honnête n'irait nier un ressenti, puisque les sentiments sont par essence subjectif : le zététicien n'est pas dans la tête de la personne pour savoir mieux qu'elle ce qu'elle peut éprouver.

En revanche, un ressenti n'aura qu'une faible valeur pour valider l'existence d'un phénomène ou le décrire, de même qu'un unique témoignage d'observation d'OVNI ne constitue pas une preuve bien solide.

Metronomia a écrit:
Sans quoi, par exemple, on ne condamnerait pas beaucoup de viols* parce qu'ils sont très durs à prouver le plus souvent... (*Oh wait! Ne me dis pas que c'est justement le cas?? :s - et justement, on voit bien avec cet exemple en quoi ça peut aussi être un problème de ne jurer que par les preuves - qui restent évidemment fondamentales, cela va de soi).

Tu me compliques les choses en prenant un exemple douloureux comme le viol... mais pourtant le parallèle est pertinent, puisque la justice repose sur une démarche logique et hypothético-déductive plus ou moins similaire à celle employée par les sciences. Si l'enquête ne permet pas de rassembler des preuves solides démontrant la réalité d'une crime ou d'un délit, on part du principe que celui-ci n'a pas existé et le tribunal conclut à un non-lieu. Ce qui peut se comprendre, si on se place dans le paradigme du « il vaut mieux un criminel en liberté qu'un innocent en prison ».

Metronomia a écrit:
Mais oui, je vois ce que tu veux dire: c'est lorsqu'une oppression/une violence font système que cela devient objectivable aux yeux de tous (de la société, de la science) et que l'on peut, si on le souhaite, se donner les moyens de légiférer et/ou de trouver des solutions adaptées à l'échelle de la société.

Une oppression ou discrimination peut être objectivable aux yeux de la Science même si elle n'est pas systémique, du moment qu'elle laisse une trace (mail, enregistrement vidéo ou que sais-je).
Mais effectivement, dans la paradigme des anti-racistes politiques, les termes 'oppression', 'discrimination' ou 'racisme' renvoient forcément à une notion de système (ce qui me semble personnellement très discutable, mais c'est leur mode de pensée). C'est ce qui leur permet par exemple de dire qu'il n'y a pas en France de racisme anti-blanc*, ni d'oppression anti-blanc*, mais seulement des préjugés ou actions violentes ponctuelles contre les blancs.

* S'il vous plaît : c'est juste un exemple pour illustrer mes propos, ne partez pas en sucette parce que j'ai employé ce terme... :shifty:

Psychopompos a écrit:
Pour être honnête, avant de vérifier je me suis demandé si ce n'était pas une variante des formules du genre "homme blanc hétéro cisgenre".

Non, c'est bien un sigle tout ce qu'il y a de plus officiel, utilisé par l'INSEE, les sociologues et les économistes.

Mais tu pensais peut-être à HSBC (Homme Straight (hétéro) Blanc Cis-genre), qui est effectivement un acronyme courant les milieux militants, utilisé pour décrire ceux qui sont au sommet de la pyramide des privilèges.

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Mars 2018, 00:16 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5696
Localisation: Massif central. Par là.
DragoMath a écrit:
DragoMath a écrit:
D'après ce que je sais de la zététique, elle est là pour mettre en cause des croyances.
Or, la politique se compose non de croyances, mais d'opinions.
Est-ce que la zététique a les outils pour mettre en cause les opinions ? Est-ce qu'elle devrait le faire ?

Pardon, les copains... Pourrais-je avoir des réponses ? :oops: :think: :mrgreen:

Il y a différents points de vue à ce sujet au sein de la zététique, et je pense que tu aurais des réponses différentes selon la personne à laquelle tu poses la question.

Théoriquement, la zététique ne s'occupe pas d'opinions (quelles qu'elles soient : religieuses, morales ou politiques) du moment que ces dernières ne se présentent pas comme des faits avérés et démontrés. Dans la pratique, c'est une autre histoire et il y a des zététiciens qui essayent de lutter contre la pensée religieuse chez nos concitoyens...

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Mars 2018, 09:27 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 2805
Ah, mais la pensée religieuse est-elle une opinion ou une croyance ?

Personne ne peut me montrer Dieu ou Allah ou Truc-Chose dans un meeting avant de me dire 'Le voilà, je suis d'accord avec lui et il guide ma vie'...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 148 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze