Nous sommes actuellement le 21 Septembre 2018, 01:07

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Morts mâcheurs
MessagePublié: 10 Avril 2013, 21:45 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5482
Localisation: Massif central. Par là.
Machtiern a signalé sur PFRN un lien qui réfute l'idée que les briques placées dans les bouches des cadavres lors des épidémies de peste aient nécessairement eu une fonction 'anti-vampire'.

Citer:
Michelle points out that Ireland suffered through two major epidemics of bubonic plague, in 664 and 683, followed by a massive famine in 700. [...]Many of the archaeological examples of skeletons with mouth-rocks are assumed to have come from plague cemeteries. Some of the symptoms of bubonic plague are delirium, heavy breathing, and continuous blood-vomiting. People knew that plague could spread but didn't understand how, so blocking a person's mouth may have been an attempt to prevent the spread of the disease. The sight of a terminally ill person coughing up blood could even have been the catalyst for the invention of vampires, as a cultural explanation for disease before the advent of germ theory.


Michelle souligne que l'Irlande a souffert de deux grandes épidémies de peste bubonique, en 664 et 683, suivie d'une famine massive de 700. [...]La plupart des exemples archéologiques de squelettes avec des roches dans la bouche sont supposées provenir de cimetières de la peste. Certains des symptômes de la peste bubonique sont le délire, la respiration lourde et les vomissements continus de sang. Les gens savaient que la peste peut se propager mais ne comprenaient pas comment, bloquer ainsi la bouche d'une personne pourrait avoir été une tentative pour empêcher la propagation de la maladie. La vue d'un malade en phase terminale crachant du sang aurait même pu être le catalyseur de l'invention de vampires, comme une explication culturelle de la maladie avant l'avènement de la théorie des germes. (Traduction de Machtiern)

Il faudra en souffler un mot dans l'article sur les morts mâcheurs, je m'en chargerai dans quelques jours si personne n'a pu le faire d'ici là.

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 10 Avril 2013, 21:58 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4765
Localisation: Großostn
Pas mal, pas mal... Ça fait assez "attaque des zombies vomisseurs de sang" :D

_________________
Per Horus et per Râ, et per Solem Invictus, duceres!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 11 Avril 2013, 18:39 
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 10 Janvier 2013, 15:11
Messages: 175
Localisation: Dans les montagnes de Brumborenlion, à la frontière de l'Ecosse et du Northumberland.
J'ai un extrait du Marteau des Sorcières, écrit fin XVe par Henri Institoris et Jacques Sprenger à ce sujet :

"L'un de nous, Inquisiteurs, trouva une ville (forte) quasiment vidée de tous ses habitants par la mort. Par ailleurs, le bruit courait qu'une femme (morte et) enterrée avait petit à petit mangé le linceul dans lequel elle avait été ensevelie, et que l'épidémie ne pourrait cesser tant qu'elle ne l'aurait pas mangé [...] tout entier et [...] digéré. On tint conseil à ce sujet. Prévôt et maire de la ville, creusant la tombe, trouvèrent presque la moitié du linceul engagé dans la bouche, la gorge et l'estomac et déjà digérée (pourrie). devant ce spectacle, le prévôt tira son épée et, coupant la tête, la jeta hors de la fosse. Aussitôt la peste cessa."

_________________
"Maintenant que nous nous sommes vus l'un et 'autre, dit la Licorne, nous pouvons croire à l'existence de chacun." Lewis Caroll.

"Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé." Ismaël Mérindol, Traité de Faërie, 1466.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 27 Mai 2013, 19:33 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5482
Localisation: Massif central. Par là.
Ne vous fiez pas au titre très tapageur de l'article (« les hommes du Néolithique ont pu lutter contre une apocalypse zombie », rien que ça !), le contenu lui est beaucoup plus intéressant :

Citer:
Stone Age people may have battled against a zombie apocalypse

Discovery of skulls with their faces smashed in posthumously suggests Neolithic people believed the dead posed a threat to the living.



The zombie apocalypse may be much more than a plot device exploited by modern horror movies. In fact, fears about the walking dead may go back all the way to the Stone Age.

Archaeologists working in Europe and the Middle East have recently unearthed evidence of a mysterious Stone Age "skull-smashing" culture, according to New Scientist. Human skulls buried underneath an ancient settlement in Syria were found detached from their bodies with their faces smashed in. Eerily, it appears that the skulls were exhumed and detached from their bodies several years after originally being buried. It was then that they were smashed in and reburied separate from their bodies.

According to Juan José Ibañez of the Spanish National Research Council in Barcelona, the finding could suggest that these Stone Age "skull-smashers" believed the living were under some kind of threat from the dead. Perhaps they believed that the only way of protecting themselves was to smash in the corpses' faces, detach their heads and rebury them apart from their bodies.

But here's the creepy thing: many of the 10,000-year-old skulls appear to have been separated from their spines long after their bodies had already begun to decompose. Why would this skull-smashing ritual be performed so long after individuals had died? Did they only pose a threat to the living long after their original burial and death?

If it was a ritualistic exercise, it also raises questions about why only select corpses were chosen. All of the smashed skulls were from adult males between the ages of 18 and 30. Furthermore, there was no trace of delicate cutting. It appears that the skulls' faces were simply smashed in using brute force with a stone tool.

Of course, there's almost certain to be a rational explanation for all of this. Then again, it's also fun to consider the possibility that these findings represent evidence for a Stone Age zombie uprising.

Let's consider a few key facets of zombie mythology. Zombies, as we know, are hungry for the flesh of the living, and the only way to stop them is with a head shot. In many zombie movies, this involves shooting them in the cranium. One might surmise that the Stone Age equivalent of this would be to instead smash in their faces with a big rock. Perhaps the lopping off of their heads was then performed to ensure that the job was done.

Perhaps the reason the original dead bodies seemed to be exhumed before their heads were properly smashed in was because the dead had risen from their own graves, under their own power.

Maybe, just maybe, Stone Age Syrians battled against and saved the world from an imminent zombie apocalypse some 10,000 years ago. The theory may not make great fodder for a scientific thesis, but it sets up the plotline for a B-grade horror movie to perfection.

Ibañez, not biting, operates with a cooler head. Being ever the sound researcher, he has proposed more tempered theories to explain the findings. For instance, it's possible that Stone Age people simply believed that they could absorb the strength of the dead young men by performing the ritual. This would help explain why all the skulls were from young men. It would also help to explain why the heads were buried directly underneath a thriving settlement. He also suggested the head-smashing could have been an act of revenge or spite.

Liv Nilsson Stutz at Emory University in Atlanta suggested the act could also have been a way of dealing with grief: "Taking away facial identity could be a way of separating the dead from the living," she said.


(Vu sur Mother Nature Network)

En résumé : il est possible que la tradition des morts mâcheurs, ou en tout cas la tradition des revenants en corps remonte jusqu'au Néolithique (entre 10000 et 3000 avant notre ère). C'est du moins ce que suggèrent des squelettes retrouvés en Syrie : le cadavre a été déterré plusieurs années après avoir été mis en terre, décapité et le visage écrasé à coup de pierre, puis ré-enterré un peu plus loin du corps.
Bien sûr, il n'y a pas certitude pour des restes aussi anciens et il est possible que cette pratique ait eu une autre justification religieuse ou rituelle, mais ça colle quand même fortement avec ce qui s'est fait par la suite au Moyen-Age...

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 27 Mai 2013, 19:43 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4765
Localisation: Großostn
Une information très intéressante... à quand un film sur les vampires Pierrafeu ? :geek:

_________________
Per Horus et per Râ, et per Solem Invictus, duceres!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 28 Mai 2013, 16:18 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 21 Octobre 2011, 14:19
Messages: 951
Citer:

But here's the creepy thing: many of the 10,000-year-old skulls appear to have been separated from their spines long after their bodies had already begun to decompose. Why would this skull-smashing ritual be performed so long after individuals had died? Did they only pose a threat to the living long after their original burial and death?

If it was a ritualistic exercise, it also raises questions about why only select corpses were chosen. All of the smashed skulls were from adult males between the ages of 18 and 30. Furthermore, there was no trace of delicate cutting. It appears that the skulls' faces were simply smashed in using brute force with a stone tool.



Hop, j'élague les conneries sur les zombies (considérations qui m'amènent à demander un moratoire sur les films/séries/BD/jeux vidéo/applications de morts-vivants, parce que, bon, hein, faudrait p't'êt passer à aut'chose, là, les gars, ça commence à devenir lourd, franchement, ça fait 5 ou 6 ans que les goules d'outre-tombe viennent nous les brouter) pour m'arrêter sur la question du rituel.
Que ce soit la méthode, le choix des corps et la latence entre la mort, la décomposition et ce "rituel", trouve-t-on des pratiques qui pourraient se rapprocher de celles-ci dans des sociétés autres qu'occidentales ?
Je commence aussi à envisager une autre hypothèse : les archéologues sont-ils sûrs que les briseurs de crâne appartiennent au même groupe que celui des cadavres enterrés ? Serait-il hardi de penser que l'on est face à une profanation de sépulture, suite à une "invasion" ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 28 Mai 2013, 18:33 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5482
Localisation: Massif central. Par là.
Cid Picador a écrit:
Que ce soit la méthode, le choix des corps et la latence entre la mort, la décomposition et ce "rituel", trouve-t-on des pratiques qui pourraient se rapprocher de celles-ci dans des sociétés autres qu'occidentales ?

Dans les sociétés autres qu'occidentales ? Bonne question. Il me semble avoir lu des choses similaires (la mutilation de cadavres pour les empêcher de revenir hanter les vivants) en Asie, mais je ne me souviens plus des détails... Je rechercherai ça ce soir sur THE INTERNET.

Cid Picador a écrit:
les archéologues sont-ils sûrs que les briseurs de crâne appartiennent au même groupe que celui des cadavres enterrés ? Serait-il hardi de penser que l'on est face à une profanation de sépulture, suite à une "invasion" ?

Ce n'est pas une hypothèse à exclure, en effet... Mais le fait qu'il y a eu une systématisation dans les profanations (seul les cadavres d'hommes jeunes entre 18 et 30 ans ont été défigurés) suggère selon moi que lesdits profanateurs connaissaient les personnes défigurées et l'endroit où elles étaient enterrées. Parce que va différencier le squelette d'un homme de celui d'une femme, sinon ! :P

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 28 Mai 2013, 18:52 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4765
Localisation: Großostn
Ça me rappelle qu'un certain nombres de momies sont couvertes de bandelettes ou "ligotées" dans des positions particulières. Peut-être y avait-il une composante "empêcher le mort de se balader" là-dedans ?

_________________
Per Horus et per Râ, et per Solem Invictus, duceres!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 28 Mai 2013, 21:12 
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 10 Janvier 2013, 15:11
Messages: 175
Localisation: Dans les montagnes de Brumborenlion, à la frontière de l'Ecosse et du Northumberland.
Oui je pense. Certains étaient ligotés dans la position du foetus, mais je ne suis pas sûre que ce soit pour les empêcher de "revenir".

_________________
"Maintenant que nous nous sommes vus l'un et 'autre, dit la Licorne, nous pouvons croire à l'existence de chacun." Lewis Caroll.

"Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé." Ismaël Mérindol, Traité de Faërie, 1466.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Morts mâcheurs
MessagePublié: 10 Août 2014, 18:19 
Monomaniaque psychorigide
Monomaniaque psychorigide
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 10 Février 2011, 19:40
Messages: 1123
Cet épisode de l'émission de radio Au coeur de l'histoire d'Europe 1 (12 février 2014 - "Dracula") parle des morts mâcheurs pendant quelques minutes. Il commence en fait par une biographie du Vlad III historique, puis passe à sa postérité culturelle et au mythe du vampire (d'où l'évocation des morts mâcheurs).

_________________
"Fêter la victoire à la coupe du monde, oui, la chienlit, non." - Charles de Gaulle (2018)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze