Nous sommes actuellement le 10 Décembre 2018, 08:21

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Atteindre la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 30 Mai 2017, 22:53 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1325
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Bonsoir à tous ! Je vous soumets une proposition de nouvel article ;)

Citer:
Disparition de Frederick Valentich

Disparition mystérieuse d'un pilote australien en mission.


Déroulement

Frederick Valentich était un pilote australien, âgé de vingt ans au moment des faits. Ayant déjà 150 heures de vol derrière lui, il était autorisé à voler, mais uniquement dans des conditions de bonne visibilité. Frederick Valentich avait aussi déjà été blâmé pour le non-respect de certaines consignes de vol (il avait volé par temps couvert, par exemple). Selon son père, Frederick Valentich croyait au phénomène OVNI, et il en avait peur.

Le 21 octobre 1978 à 18 heures 19 (heure locale), il décolla de l'aéroport de Melbourne, au volant d'un Cessna 182L (un petit avion). Son but était de faire l'aller-retour entre Melbourne et l'île King, située de l'autre côté du détroit de Bass. À 19 heures 06, Frederick Valentich contacta la tour de contrôle afin de signaler qu'un aéroplane non identifié le suivait, volant à une hauteur d'environ quatorze cents mètres et venant de l'Est. Selon lui, il était de grande taille (mais Valentich dit ne pouvoir l'estimer précisément, à cause de la vitesse de l'objet), se déplaçait rapidement, et était illuminé par quatre feux d'atterrissage ainsi que par une lumière verte. Il semblait d'aspect métalique. Les contrôleurs aériens répondirent qu'à leur connaissance, Valentich était seul. Pourtant, Valentich vit l'objet le survoler à grande vitesse, passant à environ trois-cents mètres au-dessus du Cessna. Selon lui, le pilote du véhicule inconnu aurait délibérément fondu sur le petit avion. À ce moment là, il semblerait que Frederick Valentich connût quelques problèmes techniques.

La tour de contrôle lui demanda alors de décrire l'objet tel qu'il le voyait. Valentich répondit : "Ça vole, et ce n'est pas un avion..." Suite à cela, la transmission fut interrompue, et l'on n'entendit plus que des bruits étranges, comme le frottement de deux objets métaliques l'un sur l'autre, avant que tout contact entre l'appareil et l'aéroport ne cessât, dix-sept secondes plus tard. Des avions furent envoyés dès 19 heures 28 à sa recherche, et investiguèrent la zone jusqu'au 25 octobre, avec l'aide d'un navire de sauvetage et de l'aviation civile ; mais rien ne fut retrouvé - ni le pilote, ni le Cessna. N'ayant pas été prouvé comme mort, Frederick Valentich est donc aujourd'hui encore officiellement porté disparu.


Tentatives d'explication rationnelles

L'enquête officielle n'a pas donné d'explication à la disparition de Frederick Valentich, mais conclut qu'elle lui a vraisemblablement été fatale. Diverses tantatives d'explications ont donc été proposées :
- Frederick Valentich pourrait avoir mis en scène sa propre disparition, ou bien même s'être suicidé. Cependant, ses proches réfutent cette possibilité. Néanmoins, le fait est qu'un petit avion a atterri non loin du Cap Otway peu après que la communication avec Frederick Valentich eût cessé.
- Frederick Valentich se serait retrouvé à voler à l'envers, et ce qu'il a pris pour un vaisseau étrange n'était rien d'autre que son propre reflet dans l'eau. Il se serait finalement écrasé dans le détroit de Bass. Une autre explication suggère que des problèmes de moteurs auraient provoqué le crash fatal. Quoi qu'il en soit, les courants rapides du détroit de Bass auraient eu tôt fait de disperser les débris.
- Une autre explication, proposée en 2013, suggère que Valentich aurait été victime de ce que les aviateurs appellent "la spirale de la mort" : celle-ci se produit lorsque le pilote tourne dans une direction, et n'ayant pas l'impression que l'avion suit le mouvement (car leurs sens sont abusés, alors que dans l'effet, l'engin tourne bel et bien) continuent de virer de bord ; tant et si bien que s'enclenche une spirale fatale où l'avion tourne et tourne jusqu'à s'écraser. Valentich était d'autant plus susceptible d'en être victime que ces illusions touchent surtout les pilotes peu expérimentés, et surviennent principalement de nuit. Les lumières qu'aurait apperçu Frederick Valentich ne seraient pas les feux d'aterrissage d'un aéroplane inconnu mais les astres Mars, Vénus, Mercure, et Antarès.
- L'idée que Frederick Valentich se serait bel et bien crashé a été renforcée par la découverte en 1983, au large de l'île Flinders (dans le détroit de Bass), d'un volet de réacteur de Cessna 182.
- L'américain Philip J. Klass suggèra quant à lui que Frederick Valentich serait un traffiquant de drogues et aurait été victime d'une guerre de gangs. Il aurait été contraint de camoufler son suicide en accident. Cette hypothèse provoqua l'ire des parents Valentich, qui poursuivirent Kass en procès.


Arguments ufologiques

Le fait que Frederick Valentich decrivît l'objet volant comme "quelque chose qui vole et qui n'est pas un avion" quelques secondes seulement avant la rupture des communications a ammené certains à penser qu'il aurait pu être victime du phénomène OVNI. À cela sont associés les arguments suivants :
- De nombreux signalements d'OVNIs avaient été donnés dans les alentours du détroit de Bass ce jour-là. Une vingtaine de témoins rapportent par exemple avoir vu une lumière verte poursuivant l'appareil de Valentich, et se déplaçant de manière non naturelle, avec force accélérations et changements brutaux de direction. Une photo a même été prise qui montrait un objet survoler à grande vitesse le Cap Otway, lequel ne peut être reconnu avec certitude.
- Le ciel était parfaitement clair ce soir-là, ce qui selon certain rend impossible toute perte d'orientation de la part du pilote.
- Les sons métaliques enregistrés après la dernière parole de Valentich ont été décrits par le docteur Richard Haines comme "trente-six bruits séparés se fondant ensemble dans une sorte de palpitation douce". Ne pouvant pas les expliquer, les tenants de l'hypothèse OVNI en ont conclu qu'il s'agissait d'une preuve du côté paranormal de l'histoire.
- Des observations d'OVNI ont été reportées au détroit de Baas au moins depuis la fin du XIXe siècle


Réactions

- La passion de Frederick Valentich pour l'ufologie l'a discrédité auprès de certains. Selon eux, cela aurait conduit à modifier sa perception d'éléments parfaitement naturels.
- Le père du disparu, Guido Valentich, a déclaré qu'il préférait l'idée que son fils eût été abducté à la perspective qu'il se fût abîmé en mer. Il a néanmoins concédé l'absence de preuve pouvant montrer qu'il s'agissait dans les faits d'OVNI. Il a aussi tenu à préciser que son fils était un homme sérieux, pas du genre à inventer des visions d'OVNI.


Aujourd'hui

Aujourd'hui, si le mystère de la disparition de Frederick Valentich reste irrésolu, le consesus se porte sur sa disparition en mer.


Sources : essentiellement les articles Wikipédia, et plus particulièrement les liens donnés à la fin desdits articles ; ainsi que le compte-rendu des communications entre Valentich et la tour de contrôle durant le vol fatal.


Pièces jointes:
Carte.png
Carte.png [ 14.38 Kio | Consulté 1667 fois ]

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).
Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 07:51 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 2782
Il y a qq fautes, Pochel, veux-tu que je te fasse une correction ?
Je connais cette histoire depuis un moment, et j'ai une petite tendresse pour elle. Je la trouve sympa !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 09:09 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Citer:
Frederick Valentich se serait retrouvé à voler à l'envers, et ce qu'il a pris pour un vaisseau étrange n'était rien d'autre que son propre reflet dans l'eau.


C'est aussi la thèse pour la mort du jeune kénédy je ne me souviens plus son nom. J'avais fait des recherches et ce phénomène porte un nom.
Bref faire le rappelle avec kénédy et un ou deux liens expliquant la chose ne seraient pas de trop, parce qu'au premier abord c'est difficile à croire et pourtant ça arrive!

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 09:38 
Spécialiste non conventionné
Spécialiste non conventionné
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 21 Juillet 2011, 18:55
Messages: 602
NEMROD34 a écrit:
Citer:
C'est aussi la thèse pour la mort du jeune kénédy je ne me souviens plus son nom.


John John ! Comment oublier un nom pareil :mrgreen:

_________________
"Il y a trois sortes d'hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer." Aristote


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 10:36 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
C'est vrai ...

http://www.ina.fr/video/PUB3175452121
:mrgreen:

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 11:25 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1325
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
>DragoMath : je veux bien oui ! :) Je fais toujours attention à ce qu'il y en ai le moins possible, mais personne n'est parfait...

>Nemrod34 : je me renseigne et je rajoute une phrase à ce propos !

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 11:43 
Seigneur Canard
Seigneur Canard
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Août 2008, 23:18
Messages: 1806
Il me semble, du reste, que ce phénomène est appelé «désorientation spatiale».

_________________
And I say to my people's masters: beware. Beware of the thing that is coming. Beware of the risen people. We shall take what ye would not give - Padraig Pearse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 12:47 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Tout à fait chef!
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9so ... n_spatiale
Citer:
Conclusions du rapport[modifier | modifier le code]
Un éditorial d’Eurocockpit indiquait que le pilote serait montré du doigt par l’enquête153. Mais selon une dépêche de Reuters citant le responsable de l'enquête154, ce rapport se contenterait de donner des pistes, sans s’engager. Un article de Libération daté du 17 octobre 2005155 ainsi que plusieurs dépêches 156 indiquaient cependant que l’enquête conclurait à une défaillance du pilote automatique et des systèmes de guidage.


Les spoilers sont les volets situés à l'arrière de l'aile levés vers le ciel.
Le rapport ne parvient pas à dégager de cause unique à la catastrophe. Il envisage toutefois quatre possibilités, toutes d’ordre technique, qui ont pu se combiner :

un déroulement de trim d’aileron. Ce dispositif permet de déplacer le point neutre des gouvernes de commande des ailerons, ce qui permet aux ailes de demeurer horizontales lorsque le pilote lache les commandes
le pilote automatique aurait connu un problème: à 2 h 44 le pilote automatique est enclenché, mais se déconnecte 2 secondes après.
grippage temporaire d’un câble de spoiler : ce sont des surfaces mobiles situées sur le dessus des ailes qui, si elles se lèvent de manière non voulue peuvent provoquer du roulis
sortie intempestive des spoilers en vol.
Cette interprétation des données se heurte à celle du NTSB et du BEA, qui privilégient l’erreur humaine. Selon leurs conclusions, l’appareil était pilotable tout au long du vol. Le BEA, dans ses conclusions, élimine la possibilité qu’un spoiler était la cause du crash, et met en exergue la responsabilité de l’équipage qui n’aurait pas su répondre à la situation d’urgence. Le BEA souligne également le manque de formation du pilote157. Le NTSB privilégie la thèse d’une désorientation spatiale du pilote158.

Les responsabilités à caractère technique ont été recherchées, celles pouvant mettre en cause les voyagistes, dont FRAM principal affreteur, n'ont pas été étudiées malgré les nombreuses réclamations clients qui auraient du les inciter à dénoncer leur contrat. La recherche de liens d'ordre économique ou d'intérêts de ces derniers avec la compagnie FLASH AIRLINES, AIR MASTER et les associés directs et indirects de ces deux sociétés qui ont leurs racines en Égypte pourraient mettre en évidence de nouvelles responsabilités. Quelques semaines après l'accident, le président de FRAM, M. Georges Colson, démissionnait et prenait la présidence du Syndicat National des agences de voyages (SNAV).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_604_Flash_Airlines


Et ça serait la thèse du rapport officiel.
Il existe un doc vidéo (c'est là que j'ai appris ça) mais je ne sais plus quelle chaine ni rien.

Partie 1:


Partie 2 :







_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 12:54 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 31 Mai 2017, 15:20 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 2782
Je m'occupe de la correction !

A propos de désorientation spatiale : je veux bien que dans certaines circonstances (Sharm-El-Cheikh par exemple) elle puisse expliquer un crash... Mais ici, j'ai du mal à croire que les sièges de pilote d'avion (surtout petit avion comme Cessna, dans les années 70) sont suffisamment confortables (?) pour ne pas se rendre compte qu'on vole tête en bas... Avec le poids du corps qui tire sur la ceinture de sécurité au lieu de reposer sur le siège...!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Atteindre la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze