Nous sommes actuellement le 24 Novembre 2017, 22:56

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: La Légende du Coeur mangé
MessagePublié: 16 Février 2017, 11:19 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3139
Citer:
Aux racines de la (très) mystérieuse histoire du Cœur mangé

Repéré par Xavier Ridel — 16.02.2017 - 10 h 16, mis à jour le 16.02.2017 à 10 h 17
Repéré sur Atlas Obscura

Quand le cannibalisme, la tromperie et l'amour ne font qu’un.

La légende du Cœur mangé fait partie des histoires qui traversent les siècles. Pourtant, le monde ne sait pas grand-chose d’elle, sinon qu’elle raconte la passion d’un triangle amoureux. Le site américain Atlas Obscura a souhaité aller plus loin et lui a consacré un article.

Une tromperie cher payée

Comme souvent, tout débute avec un homme et une femme, en couple. L’amante trompe son mari avec un autre, mais l’adultère est rapidement percé à jour. L’amant finit par mourir, et le mari donne le cœur de ce dernier à manger à sa femme.

Il existe entre 14 et 24 versions de cette histoire, la première étant datée de 1150 après Jésus-Christ, mais les deux variations principales concernent l’amant. Ainsi, pour certains, ce dernier meurt assassiné par le mari, tandis que pour d’autres, il se fait tuer en croisades. Comme le veut la tradition, le soldat souhaite envoyer son cœur à sa dame, mais l’organe est intercepté par le conjoint «légal».

Dans les deux cas, la femme finit par manger le cœur. Le plus souvent, elle meurt de désespoir ou se suicide; et dans une des versions de l’histoire, le Lai d’Ignauré, 12 femmes sont impliquées, chacune d’entre elles trompant son mari avec le même homme.

L’un des principaux intérêts de l’histoire réside dans l’impossibilité à trouver un gagnant. En effet, le mari finit soit par être gravement condamné en raison de son acte, soit par être exilé.

Des racines obscures

D’après certains analystes, on pourrait trouver des racines catholiques dans le Lai d’Ignauré, puisque le chiffre 12 correspond aussi au nombre d’apôtres dans l’Evangile. Milad Doueihi, dans son livre Histoire perverse du cœur humain, affirme de son côté que le conte est une parodie qui se situe au croisement du christianisme et de la mythologie grecque. On y retrouve effectivement des traces de l’histoire du Christ et de Dionysos, qui se fait cuire et manger par les Titans avant de renaître grâce au cœur, le seul des organes qu’ils ne touchent pas.

Des versions différentes de l’histoire existent en Angleterre, en Allemagne, en France et même en Suède. Si ses origines ont donc communément été attribuées à l’Europe, personne ne sait en fait d’où elle vient. D’ailleurs, une version a même été trouvée par un universitaire dans le Pendjab, une région située entre l’Inde et le Pakistan. Et nul ne sait quelle version a précédé les autres.


http://www.slate.fr/story/137579/aux-racines-de-la-tres-mysterieuse-histoire-du-coeur-mange


Je ne connaissais pas cette légende, et je trouve ça très intéressant... Et très intéressant aussi le fait que l'on retrouve des légendes ou des mythes qui se recoupent d'une culture ou d'une tradition à l'autre, et que leurs racines se perdent dans l'espace et de le temps... :think:
C'est fascinant je trouve (est-ce que cela vient d'une sorte de "background" culturel commun ? Ou de la psychologie humaine, d'un inconscient collectif commun ?)...

Et ça pourrait presque faire l'objet d'un article, en creusant un peu.

_________________
Il ne faut rien d'autre que ce silence de cristal, issu des autres silences, et seul capable de faire vibrer la nuit secrète au point d'entrouvrir une des portes de l'au-delà.
Claude Seignolle, Les Évangiles du Diable


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 16 Février 2017, 14:01 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 711
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Très intéressant, en effet !

En ce qui concerne les origines géographiques diverses de la légende : ce sont toutes des zones de culture indo-européenne. C'est peut-être la survivance d'un mythe commun plus ancien ?

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 16 Février 2017, 17:03 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5171
Localisation: La ville aux cent clochers
Intéressante cette légende. Cette idée du corps de l'amant/e servi à manger au conjoint infidèle m'évoque quelque chose, je crois que j'en avais lu ou entendu une version un peu différente.

Chimère a écrit:
C'est fascinant je trouve (est-ce que cela vient d'une sorte de "background" culturel commun ? Ou de la psychologie humaine, d'un inconscient collectif commun ?)...

Dans la mesure où cette légende ne semble pas être présente ailleurs qu'en Europe et dans une toute petite partie de l'Asie, je ne pense pas qu'on puisse invoquer un inconscient collectif (sinon on a la retrouverait partout ailleurs sous des formes variées, comme par exemple le mythe du déluge).

L'hypothèse indo-européenne est possible. Autre hypothèse, celle d'un récit très populaire à une époque et qui a voyagé avec les routes commerciales.

_________________
"Do not let your children wander near old cemeteries," experts say ; "they would become strange cackling little things.''


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 16 Février 2017, 17:11 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 4579
Localisation: Großostn
Ça me rappelle un peu les histoires type "blanche biche" et autres, la dame transformée en biche la nuit qui finit chassée par ses frères et finit servie à la table de sa propre famille.

Il en demeure pas moins que je crois bien avoir déjà vu une variante de cette légende quelque part... mais impossible de me rappeler où.

_________________
Per Horus et per Râ, et per Solem Invictus, duceres!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Février 2017, 08:22 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 2053
Mmmh.

Infidélité, cannibalisme, symbolisme du cœur, tromperie, ménage à trois... Ce sont des grands classiques, non ?

Citer:
Autre hypothèse, celle d'un récit très populaire à une époque et qui a voyagé avec les routes commerciales.

J'irais aussi volontiers dans cette direction...!

Pardon, Chimère, mais qu'y a-t-il de particulièrement intéressant dans cette légende ? La substantifique moelle m'échappe !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Février 2017, 09:15 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3139
Ben la symbolique (puisque manger le cœur n'est pas un acte anodin non plus), et le fait qu'elle se retrouve sous différente forme dans différente culture.
Et le fait que les légendes et les mythes c'est intéressant en soi... Enfin, je trouve. :)

_________________
Il ne faut rien d'autre que ce silence de cristal, issu des autres silences, et seul capable de faire vibrer la nuit secrète au point d'entrouvrir une des portes de l'au-delà.
Claude Seignolle, Les Évangiles du Diable


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 19 Février 2017, 09:16 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 2053
Légendes et mythes sont intéressants, je suis entièrement d'accord. Mais je trouve cette légende assez bateau... Elle manque d'originalité.

Infidélité : heu... je me risque à avancer un pourcentage de 80% ! :shifty:

Cannibalisme involontaire : nombreux exemples en mythologie (Tantale, Térée, les Atrides...) et dans la culture populaire (Sweeney Todd, Rocky Horror Picture Show, Soleil Vert...)

Symbolisme du cœur : si je ne m'abuse un bon nombre de cultures (particulièrement Amérindiennes) considèr(ai)ent que manger le cœur d'un ennemi vaillant transférait son courage ou son intelligence au mangeur. Voir aussi qq expressions : Rodrigue as-tu du cœur, avoir le cœur à l'ouvrage, etc.

Bon, allez, j'arrête ! :oops:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 19 Février 2017, 10:32 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Game of thorne et la tourte de viande faite avec les enfants de celui qui la mange ... :mrgreen:

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 19 Février 2017, 10:54 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 711
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Symbolisme du cœur toujours : celui d'Anne de Bretagne à Nantes. C'est un sujet passionnant !...
Ça me fait penser - même si le lien est distant - à une illustration du corps humain avec les sentiments que j'avais vue une fois, enfant. L'âme était située sur le cœur. J'avais trouvé ça étrange, comme idée. Pour moi l'âme n'avait sa place que dans la tête...

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 20 Février 2017, 11:37 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5171
Localisation: La ville aux cent clochers
Pochel a écrit:
L'âme était située sur le cœur. J'avais trouvé ça étrange, comme idée. Pour moi l'âme n'avait sa place que dans la tête...

L'âme, oui, mais les émotions ? Quand on est en colère, ou amoureux, ou effrayé, le cœur bat plus ou moins vite, on peut avoir une impression "d'oppression" dans la poitrine... Je ne suis pas si surpris que cela que les anciens aient associés les émotions au cœur.

_________________
"Do not let your children wander near old cemeteries," experts say ; "they would become strange cackling little things.''


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze