Nous sommes actuellement le 20 Mai 2019, 07:24

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Des voix dans la tête | ARTE
MessagePublié: 09 Mars 2019, 23:40 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 1337
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Je me permets de partager un documentaire d'Arte que j'ai trouvé très intéressant. Comme indiqué en objet, il s'intitule Des voix dans la tête.



Je ne m'étais jamais vraiment penchée sur cette question et j'ai, de ce fait, appris pas mal de choses.

D'abord, j'ai réalisé que les gens qui entendent des voix au cours de leur vie sont en fait assez nombreux (alors que je pensais le phénomène plutôt rare et isolé). Ensuite, j'avais tendance à croire que c'était surtout lié à des maladies type schizophrénie: je comprends maintenant que pas du tout, et que ce n'est en fait pas le scénario le plus courant, loin s'en faut. La plupart des "entendeurs" sont en réalité des "sujets sains" et mènent une vie strictement normale. Enfin, les témoignages des "entendeurs" m'ont particulièrement éclairée sur ce qui se passe dans leur tête quand ils "entendent". Comprendre qu'il s'agirait en fait de leur propre voix intérieure, mais que le cerveau n'identifierait pas comme telle, a été une petite révélation pour moi. Et, si découvrir que le symptôme est souvent lié à des traumatismes de la petite enfance n'a pas été une vraie surprise, comprendre que ces voix peuvent être domestiquées et même aidantes lorsque les gens concernés sont bien suivis et guidés, m'a semblé passionnant.

Bref, je vous recommande chaudement ce documentaire qui parle d'un phénomène complexe et fascinant (et qui nous fait, en plus, forcément un peu penser à pas mal d'histoires "paranormales" que nous avons un jour ou l'autre lues ou entendues).

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Mars 2019, 01:45 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3664
Je n'ai pas vu la vidéo - pas encore - mais je connaissais ce phénomène...

Pour ma part, il me fait décidément douter de la dichotomie "normalité" / "folie"... qui me semble de plus en plus une forme d'illusion intellectuelle pour ne pas avoir à remettre en cause une forme "normalité dogmatique" socio-culturelle... :think:

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Mars 2019, 10:36 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 1337
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Oui, je vois ce que tu veux dire. Les lignes bougent d'ailleurs régulièrement sur ces sujets selon les époques.

On peut en tout cas dire qu'il y a bien un "dysfonctionnement" chez les sujets concernés. Dysfonctionnement qui peut les mettre en souffrance/en difficulté et qui, bien plus rarement je crois, peut mettre les autres en danger également. Une compréhension et une prise en charge du phénomène sont donc nécessaires.

Par ailleurs, quand le sens du réel n'est plus vraiment partagé, cela peut légitimement faire un peu peur, car on n'a aucun moyen de se mettre dans la tête de l'autre, et donc d'anticiper ses éventuelles réactions. Mais je te rejoins sur le fait que mettre ça dans la case "folie" et stigmatiser les gens qui en sont victimes n'est pas du tout satisfaisant, car des phénomènes tels que ceux-là peuvent en réalité - lorsqu'ils sont bien compris - être enrichissants pour tout le monde dans la mesure où ils nous en apprennent un peu plus sur le fonctionnement de notre cerveau en général.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Mars 2019, 15:56 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1529
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Ah, il faudra que je regarde ça, ça a l'air intéressant !

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Mars 2019, 17:11 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3664
Citer:
On peut en tout cas dire qu'il y a bien un "dysfonctionnement" chez les sujets concernés. Dysfonctionnement qui peut les mettre en souffrance/en difficulté et qui, bien plus rarement je crois, peut mettre les autres en danger également. Une compréhension et une prise en charge du phénomène sont donc nécessaires.


Dysfonctionnent ou fonctionnement différent ? :think:
Pour moi, une thérapie, une vraie, qui ne traiterait pas une maladie ou des symptômes mais prendrait soin d'un être humain, a du sens lorsqu'elle répond à une souffrance, ou qu'elle prévient un risque pour les autres... Après, la question à se poser est d'où vient cette souffrance ? Du fonctionnement différent... ou de la société, des autres, des "normaux" qui ne sont pas près à remettre en cause une logique, un dogme presque, socio-culturel pour faire une place à la différence ?
Pour moi, le seul "curseur" qui vaille est clairement la souffrance d'un individu... les notions de normalité/anormalité et tout ce qui s'en suit me semble de plus en plus surfaites. Et vaguement suspectes... :think:

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Mars 2019, 17:37 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 1337
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Citer:
Dysfonctionnent ou fonctionnement différent ? :think:

Je pense que l'on peut parler de dysfontionnement (sans que cela n'ait rien de péjoratif), dans la mesure où les entendeurs prennent leur propre voix intérieure pour celle de quelqu'un d'autre. Le cerveau commet donc une erreur d'interprétation.

Citer:
Après, la question à se poser est d'où vient cette souffrance ? Du fonctionnement différent... ou de la société, des autres, des "normaux" qui ne sont pas près à remettre en cause une logique, un dogme presque, socio-culturel pour faire une place à la différence ?

C'est en effet une partie de la question. Après avoir vu ce documentaire, je crois qu'on peut dire que c'est un peu des deux. D'un côté, les entendeurs vivent mal le fait de passer de pour des fous (qu'ils ne sont pas), de l'autre, ils souffrent de ces voix qui leur disent souvent des choses de plus en plus terribles et dures avec le temps. En thérapie, certains comprennent que ces voix sont en réalité les voix de gens qui leur ont fait du mal dans la petite enfance. Le traumatisme enfoui ressort de cette façon. Je ne crois pas que ce serait aider les entendeurs que de simplement leur dire: "Ok, vous êtes différents, c'est super, il n'y a pas de problème!". Parce que si, il y a un problème dans la mesure où ils disent avoir besoin de comprendre ce qui leur arrive d'une part, et où ils expriment le besoin d'apprendre à dompter/canaliser ce phénomène qui leur pourrit la vie d'autre part.

Citer:
Pour moi, le seul "curseur" qui vaille est clairement la souffrance d'un individu... les notions de normalité/anormalité et tout ce qui s'en suit me semble de plus en plus surfaites. Et vaguement suspectes... :think:

Peut-être vaut-il mieux parler de "norme" que de "normalité"? Relever que quelque chose sort d'une norme n'est pas y faire insulte. Au contraire, c'est en acceptant d'écouter/d'observer/d'approcher la différence (bref, d'en prendre acte et non de la nier) qu'on se donne, je crois, les meilleures chances de la comprendre (et donc de faire en sorte qu'elle soit acceptée?).

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Mars 2019, 18:31 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3664
Citer:
Je ne crois pas que ce serait aider les entendeurs que de simplement leur dire: "Ok, vous êtes différents, c'est super, il n'y a pas de problème!". Parce que si, il y a un problème dans la mesure où ils disent avoir besoin de comprendre ce qui leur arrive d'une part, et où ils expriment le besoin d'apprendre à dompter/canaliser ce phénomène qui leur pourrit la vie d'autre part.


Je ne crois pas avoir dit cela... Il est évident que dès lors que ces personnes souffrent, il est évident nécessaire que quelqu'un s'occupe d'eux, et les aide à surmonter leurs souffrances et leurs difficultés.


Citer:
Peut-être vaut-il mieux parler de "norme" que de "normalité"? Relever que quelque chose sort d'une norme n'est pas y faire insulte. Au contraire, c'est en acceptant d'écouter/d'observer/d'approcher la différence (bref, d'en prendre acte et non de la nier) qu'on se donne, je crois, les meilleures chances de la comprendre (et donc de faire en sorte qu'elle soit acceptée?).


Ce n'est pas la différence que je discute et remets en cause, c'est plutôt la norme... :mrgreen:
Et la notion même de dysfonctionnement...
En fait, quand on regarde le reportage, on se rend compte que bien accepté et parfois accompagné, le dit phénomène de voix a été sinon utile voire salutaire aux personnes qui en ont fait l'expérience...
Qu'en aurait-il été si ces personnes n'avaient eu ces voix ? Peut-être justement n'auraient-elles pas aussi bien surmonter leurs traumatismes, pour celles qui en ont subi ? Peut-être se seraient-ils au contraire enfermer dans la dépression ?...
Et si c'était non pas un "dysfonctionnement" mais une adaptation du cerveau, une sorte d' "up-grade" du système, bref un avantage évolutif ? On peut y voir en un sens, un mécanisme de défense du cerveau qui, bien accompagné et compris, se révèle efficace.

D'autre part, même sans être affirmative sur la totalité des cas, je pense qu'il y a toujours des pluralités "d'explications" qui peuvent se superposer et/ou s'entrecroiser, je ne ferme pas la porte à une possibilité de provenance "extérieur" de ces voix. Ou je suppose que l'on peut aussi remettre en cause la dichotomie "extérieur" / "intérieur", voir même "réel" / "irréel"... là encore, j'ai l'impression que ça peut montrer aussi comment nous ne saisissons qu'une partie de que l'on appelle communément "réalité". Peut-être que certaines personnes ont accès à d'autres morceaux de "réalité", parfois on parle de médiumnité, parfois, suivant quand elles sont capables d'appréhender et de comprendre ce qui leur arrive, elles ne seront "que" "entendeurs" de voix ?
Parler de "norme", c'est juste prendre la partie pour le tout à mon sens. Ce n'est pas forcément "faux" d'ailleurs. ça me semble juste... partiel. :think:

Si, admettons, des personnes se mettaient à voir parfaitement la nuit, aussi bien qu'en plein jour, elles ne seraient effectivement plus dans la "norme"... cependant, le meilleur conseil serait-il de leur dire de mettre des lunettes de soleil... ou d'ouvrir grand les yeux ?

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Mars 2019, 19:18 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 1337
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Citer:
Ce n'est pas la différence que je discute et remets en cause, c'est plutôt la norme... :mrgreen:
Et la notion même de dysfonctionnement...

Prenons l'exemple d'un aveugle. Je crois que l'on peut dire qu'il y a bien un dysfonctionnement de l'organe de la vue. Non? La plupart des gens (i. e. la "norme") voient, d'autres - plus rares statistiquement - non. Lorsque je dis ça, est-ce que je suis en train de stigmatiser quelqu'un ou est-ce que j'énonce juste un fait ? Pour moi, tel que je le ressens en tout cas, je suis bien dans le premier cas.

Etre aveugle est donc, à la base, un dysfonctionnement. Mais on sait, il est vrai, qu'il permet aux concernés de développer leurs autres sens comme les non-aveugles ne le pourraient probablement jamais. En ça, je comprends bien ton raisonnement, mais je ne crois pas avoir jamais dit le contraire?

Citer:
Et si c'était non pas un "dysfonctionnement" mais une adaptation du cerveau, une sorte d' "up-grade" du système, bref un avantage évolutif ? On peut y voir en un sens, un mécanisme de défense du cerveau qui, bien accompagné et compris, se révèle efficace.

Oui, c'est ça et c'est bien expliqué dans le documentaire. C'est un phénomène de dissociation opéré par certains sujets pour se protéger des traumatismes endurés. Et tout est dans la deuxième partie de ta phrase: il semble bien que ce mécanisme, pour être optimum, doive être bien accompagné et bien compris... Là encore, je ne crois pas avoir écrit le contraire? Ou alors, je ne m'exprime pas bien du tout (ce qui est possible, au vu du nombre de fois où je me vois écrire ça sur le forum. :oops: )

Citer:
D'autre part, même sans être affirmative sur la totalité des cas, je pense qu'il y a toujours des pluralités "d'explications" qui peuvent se superposer et/ou s'entrecroiser, je ne ferme pas la porte à une possibilité de provenance "extérieur" de ces voix.

Eh bien figure toi que moi non plus. Ca m'a traversé l'esprit aussi. On peut se demander, en effet, si tous les entendeurs de voix font la même expérience et si on parle bien du même phénomène à chaque fois. Les voix entendues par celles et ceux qui se déclarent médiums sont-elles de même nature que les voix liées à des événements traumatiques? Pas forcément, en effet. Il ne s'agit peut-être pas du même phénomène?

Citer:
Parler de "norme", c'est juste prendre la partie pour le tout à mon sens. Ce n'est pas forcément "faux" d'ailleurs. ça me semble juste... partiel. :think:

Je pense que tu projettes beaucoup de choses sur ce que je pense quand je parle de "normes". Il n'en est rien, en fait. Je suis en réalité assez d'accord avec toi sur pas mal d'aspects. Et puis, parler de "normes" n'empêche pas de penser la pluralité. Ce n'est pas ou l'un ou l'autre. C'est un faux dilemme.

Citer:
Si, admettons, des personnes se mettaient à voir parfaitement la nuit, aussi bien qu'en plein jour, elles ne seraient effectivement plus dans la "norme"... cependant, le meilleur conseil serait-il de leur dire de mettre des lunettes de soleil... ou d'ouvrir grand les yeux ?

Eh bien ça, ça dépend. Si les personnes qui se mettaient à voir la nuit comme en plein jour ne voyaient, de fait, plus jamais la nuit et qu'elles en souffraient pour des raisons de rythme biologique, je crois que je leur conseillerais en effet d'essayer de trouver une façon de faire "le noir" autour d'elles d'une manière ou d'une autre, ne serait-ce que quelques heures par jour, pour la bonne et simple raison que ça faciliterait leur sommeil, essentiel pour la santé. En revanche, si ces personnes étaient juste des nyctalopes et que cela ne leur posait aucun problème particulier dans leur fonctionnement, eh bien évidemment que je leur conseillerais juste de profiter au maximum de cette capacité. Reste que dans les deux cas, on ne parle pas du tout de la même chose. C'est globalement ce que tu sembles dire d'ailleurs. Mais là encore, je ne dis pas autre chose.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze