Nous sommes actuellement le 23 Avril 2019, 01:16

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Louis Aimé Augustin Leprince
MessagePublié: 12 Avril 2019, 18:35 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3638


https://www.youtube.com/watch?v=nR2r__ZgO5g



https://www.youtube.com/watch?v=g3AbI6rs8XQ

... ces tous petits films que vous venez de regarder, qui montrent une anodine scène d'extérieur et le banal trafic d'une rue de la ville de Leeds, en Angleterre, ne sont pas n'importe quels films, ce sont probablement les premiers films jamais tournés... les "vrais" premiers films, j'ajouterai, puisqu'ils datent de 1888, d'après ce que j'ai pu lire, précisément du 14 octobre (soit 7 ans avant l'Entrée du train en gare de La Ciotat des Frères Lumières, qui date de 1895).
Las, son auteur, Louis Aimé Augustin Leprince, ne connaîtra jamais les honneurs des Frères Lumières ou de Thomas Edison... il a rejoint l'interminable foule des disparus, des effacés, de ceux dont l'histoire ne connaîtra jamais de point final.
Et par-dessus le marché, il ne figure pas plus dans les livres d'Histoire avec un grand H, où il aurait pourtant mérité une place aux côtés de ses illustres collègues... (ce que, personnellement, je trouve un peu dingue... tout le monde connait les frères Lumière, ils ont des rues, des écoles, des musées à leur nom... mais qui connait aujourd'hui le nom de Leprince ?).

Je trouve ça totalement injuste, alors je vous fais partager son histoire, en espérant qu'elle vous intéressera, ne serait-ce que pour corriger, un peu, ce malheureux oubli... (et en plus, il a disparu lors d'un Dijon-Paris, donc, il fait un peu partie de l'histoire locale... :shifty: )




https://www.youtube.com/watch?v=t0YgGhwbM-I


https://journals.openedition.org/1895/110#tocto1n10

https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article14620

Citer:
La disparition inexpliquée
En septembre 1890, Louis Le Prince se prépare à retourner au Royaume-Uni pour breveter un appareil de projection, ayant prévu de se rendre ensuite aux États-Unis pour le promouvoir. Avant son voyage, il décide de retourner chez lui voir ses amis et sa famille, puis quitte Bourges le 13 septembre pour rencontrer son frère à Dijon. Le 16 septembre, il monte à bord d'un train pour Paris (comme le prouve un courrier de ses nièces à ses filles) ; à l'arrivée de ce train, on découvre qu'il n'y a nulle trace de Le Prince à bord4. On ne trouve ni corps ni bagage dans les voitures, ni le long de la voie. Aucune attitude étrange ou agressive n'est signalée parmi les voyageurs4.

La police française, Scotland Yard et la famille, entreprennent des recherches exhaustives qui n'aboutissent pas. La réalité et l'ampleur de cette enquête ont depuis été remises en question, plusieurs historiens ayant échoué à retrouver dans les archives de la Police nationale le moindre dossier Le Prince, ou tout autre document relatif à l'affaire ; de plus, Albert Le Prince n'aurait pas déposé de main courante pour signaler la disparition de son frère. Cependant, un imprimé émanant de la Préfecture de Police, daté de 1900 et conservé dans les archives familiales de Memphis, fait état de l'échec des recherches (et corrobore ainsi leur existence).

Quatre théories principales, relativement mal documentées et tenant davantage de l'hypothèse, ont été proposées pour expliquer les événements :

Le suicide parfait
En 1928, le petit-fils d'Albert Le Prince indique à l'historien Georges Potonniée que Louis Le Prince voulait se suicider, étant au bord de la faillite. Son suicide aurait été arrangé, afin que son corps et ses bagages ne soient jamais trouvés. Cependant, Potonniée note que les affaires de Le Prince étaient rentables, qu'il était fier de son invention, et qu'il n'avait de ce fait pas de raison de se suicider7. Ce n'est pourtant pas l'avis de tous les historiens. Christopher Rawlence, notamment, affirme que Le Prince était alors à court de ressources et criblé de dettes, et qu'incapable d'avouer à sa famille son incapacité à mettre au point un appareil de projection fiable pour l'exposition new-yorkaise, il aurait pu avoir intérêt à organiser sa disparition (suicide ou exil)8.
Disparition organisée par la famille
En 1966, dans son Histoire comparée du cinéma, Jacques Deslandes affirme que Le Prince disparaît volontairement pour raisons financières et « convenances familiales ». Le journaliste Léo Sauvage précise cette théorie, ayant vu la note prise en 1974 par Pierre Gras, directeur de la bibliothèque municipale de Dijon : un historien du cinéma avait dit à Pierre Gras que Le Prince était mort à Chicago en 1898, « disparition volontaire exigée par la famille (homosexualité) ». Sauvage souligne l'invraisemblance de cette affirmation, et il n'existe aucune preuve dans les documents familiaux laissant penser que Le Prince ait été homosexuel 9. D'autre part, les recherches visant à retrouver un Louis Aimé Augustin Le Prince dans les cimetières de Chicago n'ont pas abouti10.
Fratricide pour des questions d'argent
En 1976, Jean Mitry propose, dans Histoire du cinéma, la théorie selon laquelle Le Prince aurait été tué. Mitry note que si Le Prince avait réellement voulu disparaître, il aurait aisément pu le faire avant ce voyage en train. Il trouve ainsi peu probable qu'il soit monté à bord du train à Dijon, et s'interroge de fait sur son frère Albert Le Prince, qui est la dernière personne à l'avoir vu vivant11. Léo Sauvage reprend cette hypothèse, suggérant qu'Albert Le Prince aurait voulu, par ce meurtre, empêcher son frère de dilapider l'héritage de leur mère12. Il semble en effet que la visite du 14 septembre à Dijon avait pour objet le règlement des problèmes liés à l'héritage maternel, laissé en suspens depuis 188713.
Assassinat dû à la guerre des brevets (« Equity 6928 »)
Christopher Rawlence étudie, parmi d'autres théories, celle de l'assassinat. Il commente les soupçons de la famille Le Prince concernant Edison à propos des brevets (Equity 6928) dans son documentaire La bobine manquante. À l'époque de sa disparition, Le Prince s'apprête à breveter son projecteur de 1889 au Royaume-Uni, et à quitter l'Europe pour la présentation officielle de l'appareil, prévue à New York. Sa veuve suspecte un acte criminel, bien qu'aucune preuve concrète n'ait jamais émergé (Rawlence se rabat de ce fait sur la théorie du suicide). De plus, à l'époque des faits, Edison ne s'intéresse plus aux recherches des autres, les siennes venant d'aboutir, après la mise en vente par Eastman de son support souple et la mise au point par Edison et Dickson du film 35 mm à 4 jeux de perforations rectangulaires dont il dépose les brevets internationaux en 1891. D'autre part, dans un crime, commandité ou non, le mobile est un des trois éléments fondamentaux (arme, corps, mobile), et l'on ne voit pas ce qu'Edison aurait gagné en supprimant Le Prince qui n'avait ni les moyens financiers, ni les moyens industriels de faire de l'ombre à l'inventeur et industriel américain. En 1898, le fils aîné de Louis Le Prince, Adolphe, qui a assisté son père sur un grand nombre de ses expériences, est appelé comme témoin par la Mutoscope Company qui avait commis la contrefaçon du Kinétoscope (appareil inventé et commercialisé par Edison, permettant de regarder individuellement par un œilleton les films tournés avec le Kinétographe). La Mutoscope, via l'invention de Le Prince, prétend prouver qu'Edison n'est pas l'inventeur de sa caméra, le Kinétographe. Lizzie (la veuve de Le Prince) et Adolphe y voient une opportunité de faire reconnaître les travaux du défunt, mais l'affaire se retournant contre la société américaine, reconnue coupable de contrefaçon, leurs espoirs sont déçus et abandonnés.
Louis Le Prince est officiellement déclaré mort en 189714. La photographie d'un noyé ressemblant à Le Prince, datant de 1890, a été découverte dans les archives de la police de Paris en 200315.

En 1902, deux ans après avoir témoigné à l'Equity 6928, son fils Adolphe Le Prince est retrouvé mort, tué d'une balle de revolver, alors qu'il chasse le canard sur Fire Island, près de New York.



https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Aim%C3%A9_Augustin_Le_Prince#La_disparition_inexpliqu%C3%A9e

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 18 Avril 2019, 14:00 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 1498
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
C'est très émouvant de voir ces vieux films... Je ne connaissais pas du tout l'histoire de ce personnage. Merci beaucoup, Chimère !

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 21 Avril 2019, 10:09 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 5889
Localisation: Massif central. Par là.
Je ne connaissais pas le personnage. Au delà de sa mort mysétrieure, c'est également quelqu'un qui a eu une vie intéressante, partageant son temps entre la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, en plein dans l'époque des grandes découvertes industrielles.

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 21 Avril 2019, 11:46 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 3638
Oui en effet, et c'est d'autant plus affligeant de se dire qu'il est resté en quelques sorte "en dehors" de l'Histoire... (sans compter que certaines théories avancent que Thomas Edison ne serait pas étranger à sa disparition... même si rien ne vient corroborer avec certitudes cette thèse, il est en revanche connu qu'Edison menait une véritable "guerre des brevets" tous azimuts envers ses concurrents... et il n'était pas des plus fair-play, pour restée polie... :mrgreen: ).

_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.
Gilbert Keith Chesterton


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze