Nous sommes actuellement le 27 Mars 2023, 07:52

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 493 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 46, 47, 48, 49, 50
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 22 Janvier 2023, 19:02 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5266
BABYLON

Difficile de résumer l'histoire du film, qui finalement parle surtout du cinéma, et de ceux qui le font...
On suit trois personnages principaux, une jeune starlette, un acteur bien installé, et un jeune homme qui débarque, une des ses paires de bras qui travaille dans l'ombre pour faire tourner la machine.
On commence dans les années 20, à l'heure du muet et d'un cinéma quasi-artisanale, pour finir dans les années 50 et le star système.
Autant d'amours, de rêves et d'espoirs individuels qui vont se fracasser contre le temps et l'évolution d'un cinéma qui voit toujours plus grand, plus haut, plus fort... toujours bigger than life...
Tout ça dans un Los Angeles autant rêvé que cauchemardé, de fêtes démentielles, de faux-semblants, où la richesse côtoie sans arrêt la fange.

Il en sort une œuvre ébouriffante, foisonnante, où l'outrancier et le tragique se confondent souvent, plus de 3 heures menées tambours battants (littéralement, la BO est incroyable) où tout est trop, trop vite, trop fort, trop tout. Mais où, finalement, émerge une poésie, une nostalgie, et 3 destins profondément humains, qui se veulent plus que ça.
Brad Pitt fini par être touchant en star déchue, Diego Salva est une belle découverte, et mention spéciale à Margot Robbie qui trouve un rôle à la mesure de sa démesure.

Une vraie ode au cinéma, à sa folie, à sa beauté, à sa créativité, à son urgence mais aussi à son absolue nécessité... un rappel dont on a bien besoin finalement.

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 23 Janvier 2023, 19:21 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5266


https://www.youtube.com/watch?v=ezkGSpJLqIE

Je ne sais pas trop où mettre cette vidéo... alors comme c'est ici qu'on parle cinoche. :think:

J'ai trouvé cette vidéo hyper intéressante, je trouve qu'on voit à la fois le "fossé" culturel entre le cinéma occidental et le cinéma indien, mais en même temps, on le comprend mieux, dans son outrance, son côté naïf, mais en même temps une forme de liberté de ton rafraîchissante... là où le cinéma (surtout européen) est parfois dominé par une forme de snobisme.
(bon, après, le concept de hurler au cinoche comme dans un stade de foot... oui bon... euh, je suppose que les films sont adaptés au fait qu'on suive pas vraiment l'histoire quoi... :shifty: )

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Votre dernière séance...
MessagePublié: 12 Février 2023, 18:29 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5266
La Tour
Guillaume Nicloux

Une tour de banlieue comme des millions d'autres... un ascenseur en panne, le quotidien morose. Et sans crier gare, sans qu'on sache ni comment, ni pourquoi, le néant tout autour.
Les habitants doivent s'organiser pour essayer de survivre... mais très vite, les tensions et les rancœurs entre communauté prennent le dessus, et la peur, peu à peu, révèle souvent le pire de chacun.

Si le sous-titre officiel du film est "vous allez regretter votre confinement" (oui, en effet. :shifty: Ce n'est pas le genre de film à visionner un soir de cafard, sauf si vous voulez vous finir, quoi... :mrgreen: )... moi je mettrais "comment rester humain par temps d'Apocalypse".

Parce que c'est bien de cela dont il s'agit. Les personnages sont des humains tout ce qu'il y a de plus ordinaire, aucun n'aura l'étoffe d'un héros, et ils sont littéralement prisonniers d'une situation qui les dépasse, terrifiante parce qu'elle n'a finalement ni sens ni échappatoire.
Et parce qu'ils sont incapables de trouver en eux-mêmes le lien qui les unit tous (finalement, le seul qui tient ce discours est une sorte de faux prophète de malheur, qui se sert de son charisme pour réunir autour de lui un petit groupe, et assurer sa propre survie), peu à peu, ils se changent en bêtes, réduits à manger les animaux de compagnies, puis les cadavres, puis les bébés, puis les cafards.
La métaphore (puisque le film, plein d'ellipses et de non-dits, mais pleins de messages en sous-textes, aussi) est assez frappante.

Les seules fois où cette humanité surnage, c'est justement quand ils sont capables de compassion et d'abnégation envers leur prochain (et la seule, finalement, qui reste une "humaine" c'est celle qui sauve un enfant qui n'est pas de son "groupe", et lui raconte des histoires. On retrouve la nécessité du conte et du mythe pour rester humains).
Mais ce peu de lumière là ne sera pas suffisante pour les sauver du néant qui les guette.

Bref, un film français qui je pense vaut le détour mais qui, parce qu'il n'est pas forcément accessible (ni à mettre devant tous les yeux) ne rencontrera pas forcément son public. (je pense que dans ma séance, il y en avait quelques uns qui étaient plus que perplexes. Moi j'ai tout compris, je pense, mais c'est vrai que ce n'est pas forcément explicité. Et oui, c'est un Marvel faut faire marcher son cerveau quoi... :mrgreen: )

Spoiler :
J'ai entendu, notamment un "mais y'a pas de fin". Mais si, il y a une fin, et elle me semble parfaitement claire : le néant finit par leur tomber dessus et tous les dévorer. En plein "moment de vie". ça leur tombe dessus. Mais c'est fort clair à mon sens.


Pour les acteurs, j'ai été agréablement surprise par la prestation du rappeur Hatik, qui a un jeu très juste et naturel, avec un vrai charisme à l'écran.


Knock at the cabin
Night M Shyamalan

Un couple homosexuel et sa petite fille adoptée profitent des vacances dans un chalet isolé, dans une forêt idyllique. Mais le séjour bucolique tourne au cauchemar, quand 4 étranges individus font irruption avec fracas. Ils n'ont qu'un but : empêcher l'Apocalypse. Comment ? Il va falloir que la famille otage se décide à sacrifier l'un d'entre eux.

Comme toujours Shyamalan nous manipule, manipule le sens même de son film, et manipule le sens que l'on donne aux images.
Finalement, Knock at the cabin est un film sur la puissance sémantique des images, nous qui en sommes littéralement abreuvés, sur comment elles rentrent dans nos têtes, et comment elles changent jusqu'à notre perception de la réalité.
Réalité qui ne peut jamais être "réelle", puisqu'elle n'est qu'une perception.
Au final, on n'a jamais que les certitudes que l'on se donne.

Mais c'est aussi un film sur la puissance des liens familiaux, l'amour, l'affection que l'on se porte les uns aux autres nous permettent de nous transcender, de transcender nos peurs, nos atavismes, notre instincts de survie même, pour nous sortir de l'état primaire de bestialité qui nous guettent... (tiens tiens...).


Comment rester humain par temps d'Apocalypse ? On a déjà un début de réponse en 2 films... :think:

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 493 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 46, 47, 48, 49, 50

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze