Nous sommes actuellement le 28 Juillet 2021, 18:13

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 655 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 62, 63, 64, 65, 66
Auteur Message
MessagePublié: 14 Juin 2021, 20:06 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 22 Mai 2019, 12:49
Messages: 158
https://www.futura-sciences.com/planete ... ible-87979

Un nouveau programme de rapports, annuels, pour esquisser les futurs plausibles.
Bon vous l'aurez lu au titre, la décarbonation c'est pas pour demain.

"D'abord pour conclure -- c'est la bonne nouvelle -- que les scénarios d'émissions très élevées ne tiennent désormais plus. En cause, l'étendue des dommages économiques qui seraient dus au changement climatique, la baisse du coût des énergies propres et les limites des réserves de charbon récupérables. Une hausse des températures supérieure à 4,9 °C d'ici 2100 n'est actuellement pas plausible."

et

" tout comme les scénarios d'émissions les plus pessimistes ne sont désormais plus plausibles, les plus optimistes ne le sont plus non plus. Le réchauffement climatique atteindra au moins les 1,7 °C d'ici 2100."


Bilan: En 2100 y aura encore des humains, mais il ressembleront à ça

_________________
Le jour viendra que, par une étude suivie de plusieurs siècles, les choses actuellement cachées paraîtront avec évidence, et la postérité s'étonnera que des vérités si claires nous aient échappé.

Sénèque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 15 Juin 2021, 10:40 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 2838
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Bien évidemment, puisque les Russes survivent à tout :mrgrin:

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 16 Juin 2021, 16:03 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 22 Mai 2019, 12:49
Messages: 158
En fait je me posais une question: et ce que des technologie (ou techniques) de capture du carbone réellement efficientes pourrait voir le jour à l'avenir ?
J'ai tendance à considérer que c'est du messianisme technologique à la petite semaine. Et à être plus que sceptique. :think:
(Mais j'aurais bien envie d'y croire, ne serais-ce que pour permettre à des sociétés post-ére industrielle de vivre sur une Terre habitable).

_________________
Le jour viendra que, par une étude suivie de plusieurs siècles, les choses actuellement cachées paraîtront avec évidence, et la postérité s'étonnera que des vérités si claires nous aient échappé.

Sénèque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Juin 2021, 08:37 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Novembre 2020, 12:02
Messages: 446
Jérimadeth a écrit:
En fait je me posais une question: et ce que des technologie (ou techniques) de capture du carbone réellement efficientes pourrait voir le jour à l'avenir ?
J'ai tendance à considérer que c'est du messianisme technologique à la petite semaine. Et à être plus que sceptique. :think:
(Mais j'aurais bien envie d'y croire, ne serais-ce que pour permettre à des sociétés post-ére industrielle de vivre sur une Terre habitable).


Image
Lu ça sur le site d'information : Le monde de l'énergie (https://www.lemondedelenergie.com/captage-co2-technologie-bilan-carbone/2020/01/10/). Mais le site fourmille d'autres infos qui pourraient t'intéresser sur le sujet.

"En quoi consiste la capture et le stockage du CO2 (CSC)?

Alors que la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère terrestre ne cesse de battre des records, le programme des Nations Unies Pour l’Environnement (UNEP) estime qu’il faudrait réduire chaque année de 7,6% nos émissions de CO2 pour espérer atteindre les objectifs de l’Accord de Paris pour le climat.

Dans ce contexte-là, chercheurs et industriels pensent que les technologies de Captage et de Stockage du CO2 (CSC) sont appelées à devenir un axe de travail majeur en raison de leur potentiel de réduction des émissions.

Les systèmes de CSC concernent les installations industrielles particulièrement polluantes (centrales thermiques au charbon, au gaz ou au fioul, raffineries de pétrole, usines sidérurgiques ou pétrochimiques, cimenteries…). L’idée est d’isoler puis de capturer (par postcombustion, précombustion ou oxycombustion) le CO2 émis.

Une fois capturé, le CO2 est ensuite transporté (par canalisation, pipeline, véhicule, bateau…) en vue de son stockage dans le sous-sol terrestre. Il existe plusieurs façons d’entreposer ce gaz à effet de serre : séquestration minérale, injection dans les fonds océaniques…

Ces techniques présentant des risquent pour les écosystèmes et la biodiversité, c’est le stockage géologique (c’est-à-dire injecté dans des aquifères profonds, des réservoirs d’hydrocarbures vides…) qui est aujourd’hui privilégié.

Une application concrète aux États-Unis

C’est d’ailleurs cette technique que comptent utiliser le pétrolier français Total, le cimentier LafargeHolcim et le spécialiste du captage de carbone Svante dans leur projet américain de captage et de stockage du CO2.

Les trois partenaires ont en effet annoncé le 6 janvier le lancement d’une étude destinée à évaluer la viabilité économique et technique d’une installation de captage de CO2 à échelle industrielle.

Ce projet consiste en la conception d’une unité de CSC destinée à réduire drastiquement le bilan carbone d’une cimenterie du groupe LafargeHolcim située dans le Colorado.

Basé sur une technologie de Svante, ce dispositif industriel permettrait de capter annuellement plus de 750.000 tonnes de gaz à effet de serre ” à un coût en capital inférieur de moitié par rapport aux solutions existant déjà sur le marché”.

“Grâce au coût réduit de la technologie de Svante et aux politiques volontaristes de crédits d’impôt – à l’instar du crédit d’impôt 45Q aux États-Unis – le captage de CO2 peut être rentable dans le cadre de certaines applications industrielles à grande échelle comme la cimenterie”, explique Claude Letourreau, président de Svante.

Jusque-là, le projet semblait porté par de bonnes intentions. Malheureusement, la valorisation du CO2 telle qu’envisagée par les trois partenaires pose de sérieuses questions de cohérence. Total, LafargeHolcim et Svante comptent en effet injecter le dioxyde de carbone dans des gisements pétroliers matures afin d’augmenter la pression… et ainsi faire remonter davantage de pétrole à extraire. Réduire les émissions de CO2 pour produire davantage de matière fossile polluante, le projet peut en effet questionner…

Vers la neutralité carbone des poids-lourds ?

Les applications du système CSC peuvent quelque fois s’appliquer dans d’autres secteurs que l’industrie lourde, comme par exemple dans le transport. Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne, en Suisse, ont en effet développé un système de capture particulièrement innovant pour réduire les émissions des poids-lourds.

Leur système ingénieux, consiste à capter le CO2 directement à partir du pot d’échappement puis à le liquéfier grâce à des turbocompresseurs à haute vitesse qui utilise la chaleur du moteur. Une fois comprimé et à l’état liquide, le dioxyde de carbone est stocké dans un réservoir placé sur le toit du camion.

Les chercheurs suisses ont mis au point un système qui permet ensuite de transformer ce CO2 en carburant conventionnel. Il s’agit d’une station spécifique qui fonctionne uniquement grâce à des énergies renouvelables et qui permettrait de revaloriser jusqu’à 90% des émissions de gaz à effet de serre d’un poids-lourd.

S’il n’existe pour l’instant que sous la forme d’un concept innovant, ce système permettrait de réduire les émissions mais également la consommation de carburant à base d’énergie fossile. Et ainsi envisager que la flotte mondiale de poids-lourd puisse un jour atteindre la neutralité carbone."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 17 Juin 2021, 13:33 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 22 Mai 2019, 12:49
Messages: 158
Merci de ta réponse Patto. J'avais entendu parler de ces méthodes effectivement, mais elle ne peuvent recapturer le co2 déjà émis depuis longtemps. Se contentant de l'empêcher de sortir de l'usine.
En fait de ce que je sais je crois que le problème c'est que ça demande beaucoup d'énergie et que le co2 est très dilué.

_________________
Le jour viendra que, par une étude suivie de plusieurs siècles, les choses actuellement cachées paraîtront avec évidence, et la postérité s'étonnera que des vérités si claires nous aient échappé.

Sénèque.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 655 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 62, 63, 64, 65, 66

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze