Nous sommes actuellement le 17 Juin 2024, 07:56

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 412 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 37, 38, 39, 40, 41, 42  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 05 Avril 2024, 17:05 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 4866
Ouah, quelle excellente idée ! Et ça a l'air d'être efficace !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 12 Avril 2024, 08:07 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5663
Citer:
Les chats roux sont-ils vraiment différents des autres ?
PUBLIÉ LE 12 AVR 2024 À 06H00 MODIFIÉ LE 12 AVRIL 2024

PAR AURIANE POLGEHTTPS://WWW.SCIENCE-ET-VIE.COM/AUTEUR/RAICOM

Les idées reçues sur les chats roux sont-elles vraies ou fausses ? La couleur orange de la fourrure peut-elle vraiment impacter le comportement des félins ? Voici ce qu’en dit la science.

Les chats roux, souvent perçus comme plus affectueux mais moins intelligents, sont un sujet populaire sur les réseaux sociaux.
Le gène orange, situé sur le chromosome X, est responsable de la couleur de la fourrure des chats roux et influence la rareté des femelles rousses.
Une étude de 2015 a exploré le lien entre la couleur de la fourrure et la personnalité des chats, sans trouver de preuves concluantes sur les différences de comportement.
Si vous utilisez les réseaux sociaux, vous avez probablement déjà vu un mème ou une vidéo amusante mettant en scène un chat roux. Sur Internet, les félins à la fourrure de couleur orange sont souvent représentés comme étant des chats plus affectueux, mais aussi plus idiots que les autres.

Les vidéos les dépeignent comme étant des chats avec un caractère bien spécifique qui se retrouve chez tous les individus de cette couleur. Les commentaires mentionnent souvent ce caractère inné des chats roux.

D’autres s’amusent à dire que les chats de cette couleur se partagent tous le même neurone. Vous l’aurez compris, ils ne sont pas réputés pour leur intelligence hors du commun.

Le gène orange du chat se trouve sur le chromosome X
D’un point de vue scientifique, toutes ces idées ont-elles une explication logique ? Ou s’agit-il simplement d’un phénomène Internet qui fait le buzz ? Des scientifiques ont déjà voulu répondre à ces questions.

En premier lieu, il faut savoir que le gène de la couleur orange chez le chat se trouve sur le chromosome X. Il produit de la phaeomélanine, le pigment responsable de la couleur caractéristique. La présence du gène empêche la production de l’eumélanine qui donne une couleur noire ou brune.

Le gène orange du chat est donc lié à son sexe. Les mâles avec un seul chromosome X ont besoin d’une seule mutation pour être roux. Chez les femelles avec deux chromosomes X, deux mutations sont nécessaires pour avoir une fourrure orange.

Par exemple, une femelle qui ne présente qu’une seule mutation sur l’un des chromosomes X peut avoir une robe que l’on appelle écaille de tortue. Leur fourrure est un mélange de noir, de roux et parfois de blanc.

Cela signifie aussi que les femelles rousses sont plus rares que les mâles car elles ont besoin de deux mutations au lieu d’une. Pour vous donner un ordre d’idée, les experts estiment qu’il y a trois mâles roux pour une femelle rousse.

Les chats roux seraient plus amicaux que les autres
« Il existe un mythe répandu selon lequel les chats mâles sont plus « amicaux » que les chattes, ce qui, s’il était vrai, serait probablement une des raisons pour lesquelles de plus en plus de gens trouvent les chats roux plus amicaux, mais la réalité est que cela reste une inconnue », explique Daniel Warren-Cummings, le responsable du comportement de l’association caritative britannique Cats Protection.

En effet, on entend souvent dire que les chats mâles sont plus affectueux que les femelles. Étant donné qu’il existe davantage de mâles roux que de femelles rousses, cela pourrait expliquer en partie pourquoi les chats roux paraissent plus gentils.

Plusieurs études ont déjà suggéré qu’il pourrait y avoir un lien entre le comportement félin et la couleur de la fourrure. Néanmoins, il n’existe aucune preuve concluante que le gène de la couleur orange façonne le comportement des chats.

La personnalité est-elle vraiment liée à la couleur de la fourrure ?
En 2015, une étude a été réalisée sur le comportement des chats en fonction de la couleur de leur fourrure. Les chercheurs ont demandé aux participants d’assigner des personnalités à cinq couleurs différentes de chats. Il y avait orange, tricolore, blanc, noir et bicolore.

Les participants de cette étude étaient plus susceptibles de qualifier les chats roux d’amicaux et les chats tricolores d’intolérants. Les chats blancs et bicolores sont considérés comme étant plus distants. Quant aux chats noirs, il ne semble pas y avoir d’avis général vis-à-vis de leur comportement.

Il n’existe cependant pas de preuve scientifique pour affirmer que les chats roux sont bel et bien plus amicaux que les autres. Comme l’explique l’auteur principal de l’étude Mikel Delgado, « à ce jour, il y a peu de preuves que ces différences perçues entre des chats de couleurs différentes existent réellement ».

Les chercheurs espèrent donc que des études plus approfondies seront réalisées pour comprendre les différences de personnalité chez les chats.

Source : IFLScience



https://www.science-et-vie.com/nature-et-environnement/animaux/les-chats-roux-sont-ils-vraiment-differents-des-autres-132124.html

J'ai lu l'article, me sentant un peu concernée vu que mon petit Gimli est roux (et blanc). :mrgreen:

C'est clair que le débat "caractère du chat en fonction de la couleur" agite souvent les amis des chats... personnellement, je ne sais pas trop quelles conclusions tirer de cet articles, sans doute qu'il est proche d'une réalité scientifique (chaque chat a sa personnalité, après tout), mais de mon expérience personnelle, j'ai remarqué que les chats roux (de même que les femelles tricolores - les mâles tricolores étant une rareté) étaient certes affectueux, mais avaient souvent une personnalité très affirmée. Est-ce pour ça que ça en fait de bons "clients" pour des vidéos ? :think:

Bon, en vrai je ne pense pas que la couleur joue réellement sur le caractère du chat... je pense que c'est plus souvent lié aux expériences de chacun avec des chats particuliers. :think:

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 12 Avril 2024, 09:03 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 3438
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Merci du partage ! Il m'avait aussi semblé que ce genre de remarques sur les chats roux apparaissaient fréquemment sur les réseaux sociaux.

En revanche, qu'est-ce que cet article était laborieux à lire, bordel !... Je veux bien que les pigistes soient payés à la ligne, mais à ce niveau-là ça devient ridicule. Je pense que la totalité de cet article pourrait être résumé en 140 caractères sans rien perdre en information.

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avril 2024, 06:46 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 4866
D'accord avec Pochel !!!
Citer:
En 2015, une étude a été réalisée sur le comportement des chats en fonction de la couleur de leur fourrure. Les chercheurs ont demandé aux participants d’assigner des personnalités à cinq couleurs différentes de chats. Il y avait orange, tricolore, blanc, noir et bicolore.

Heu, non. L'étude ne portait pas sur le comportement des chats, mais sur l'image qu'ont les humains des chats par rapport à leur couleur !

Pour ma part, je trouvais que les chats roux étaient souvent plus agressifs (avec les autres chats) que les autres, mais j'ai mon explication : il y a plus de chats roux mâles... Et pi de toutes façons, les chats sont adorables à part quelques très rares exceptions qui n'ont rien à voir avec la couleur, épicétou.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 13 Avril 2024, 08:45 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5663
Ben de mon expérience en matière de chats... je trouve que les mâles (quand ils sont stérilisés) sont généralement moins agressifs (et moins chasseurs) que les femelles. Pour faire simple, ils ont plus souvent un caractère de gros patachon. :mrgreen:

Mais bon, in fine, je suis d'accord avec vous, chaque chat à une personnalité qui lui est propre... (c'est d'ailleurs assez marrant à observer comme ils peuvent tous développer des comportements ou des attitudes/habitudes bien distinctes et particulières à chacun).

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 14 Avril 2024, 20:04 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5663
https://www.oisehebdo.fr/2024/04/13/randonnee-equestre-chantilly-se-termine-urgences-pour-sept-huit-cavaliers-amateurs/

Comment je suis même pas étonnée...
Quand on voit comment certains conducteurs de véhicules motorisés roulent quand ils croisent des chevaux... :roll:
C'est pourtant pas bien compliqué de ralentir (voir de s'arrêter pour laisser passer)... :eh:

Alors oui, c'est mieux de ne pas aller là où il y a de la circulation, mais techniquement, ce n'est pas toujours possible non plus. Je ne sais pas comment était configurée la randonnée en question, mais peut-être qu'ils devaient forcément passer par là, qu'il y avait un passage touristique etc... Surtout qu'a priori, les chevaux étaient plutôt habitués à toutes circonstances...

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 16 Avril 2024, 18:58 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5663
Citer:
Pour les riches, 200 000 animaux sauvages tués et empaillés chaque année

Une proposition de loi visant à interdire l’importation et l’exportation de trophées de chasse devait être votée début février. Mais la majorité présidentielle bloque.

Voilà déjà plus de deux mois que la proposition de loi devait être discutée... En vain. Le texte qui prévoit de mettre fin aux importations et exportations de trophées de chasse d’un grand nombre d’espèces menacées d’extinction est toujours dans les tiroirs. Sont concernés tous les animaux recensés dans les annexes I et II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites) comme le guépard, l’éléphant d’Afrique, le lynx d’Eurasie ou l’ours polaire.

Sandra Regol, la députée écologiste du Bas-Rhin à l’origine de la proposition de loi transpartisane — cosignée par des députés Renaissance et Modem —, avait réussi à obtenir un consensus sur le sujet avec l’ensemble de la gauche, et avec quelques élus Les Républicains et de la majorité présidentielle. Même Gabriel Attal avait défendu le texte dans l’hémicycle cet automne. Mais « un petit groupe de députés Renaissance font tout pour que le texte ne soit pas inscrit à l’ordre du jour », déplore Sandra Regol.


La chasse aux trophées est une forme de tourisme bien à part. En guise de souvenirs, les riches vacanciers rentrent chez eux avec une tête d’ours, un tapis en guépard ou un lynx empaillé dans leurs valises. Ils sont prêts à dépenser plusieurs dizaines de milliers d’euros afin de ramener la dépouille ou des parties d’animaux qu’ils ont chassés pendant leur séjour dans la savane africaine, les steppes d’Asie centrale ou le Grand Nord Canadien.

Cette pratique est tout à fait légale : la Cites interdit certes tout commerce de ces animaux en péril, mais autorise les pays signataires à délivrer des permis spécifiques pour la chasse aux trophées.

752 trophées d’espèces protégées importées en France en 4 ans
Parmi les raisons pour lesquelles Sandra Regol est opposée à cette pratique, « la chasse aux trophées spécule sur la disparition des espèces : plus un animal est rare, plus sa valeur sera élevée, donc plus l’espèce est en danger, plus le trophée sera prisé ».

S’il est très compliqué de connaître le chiffre exact du nombre de ces chasseurs en France, la députée l’estime à « une petite centaine de personnes ». Parmi les Français les plus connus, on trouve l’ancien gardien de but de l’OM Pascal Olmeta. Il avait été vivement critiqué lors de la diffusion en 2016 d’une vidéo où on le voit tuer un éléphant lors d’une partie de chasse au Zimbabwe. La même année, l’ancien skieur Luc Alphand s’était fait épingler pour avoir posé fièrement à côté d’un ours et d’un mouflon abattus en Russie.

Chaque année dans le monde, plus de 200 000 animaux sauvages sont ainsi tués pour servir de trophées, selon plusieurs associations de protection des animaux. Et le rôle de la France n’est pas négligeable. Alors que le pays a interdit l’importation de trophées de lions en 2015 après la colère suscitée par l’abattage du lion Cecil au Zimbabwe par un chasseur étasunien, l’Hexagone est le premier importateur de l’Union européenne de trophées pour le léopard d’Afrique, le lynx d’Eurasie et le guépard.

D’après un rapport de l’ONG Humane Society International, entre 2014 et 2018, 752 trophées de chasse de 36 espèces répertoriées par la Cites ont été importés en France. Ainsi, sur la période, les cadavres ou des morceaux de 210 léopards, 121 éléphants d’Afrique, 113 hippopotames et même 5 ours polaires ont été acheminés sur le territoire.

En France, plusieurs agences comme Majeje Africa Safaris, Zelda Hunting Safari ou DHD Laïka vous proposent de chasser léopards, hippopotames ou éléphants de forêt lors d’un « safari‑chasse inoubliable ».

La Belgique et la Finlande ont légiféré
Malgré un sondage Ifop selon lequel 91 % des Français interrogés sont favorables à l’interdiction de la chasse aux trophées, le sujet patine. Daniel Labaronne, député (Renaissance) d’Indre-et-Loire, président du groupe d’étude Chasse et pêche à l’Assemblée nationale et lui-même chasseur dans son département, est l’un des députés macronistes opposés au texte.

Il explique à Reporterre qu’après s’être renseigné sur le sujet, « j’en ai conclu que cette loi était une fausse bonne idée et j’ai alerté mes collègues de Renaissance ». Elle ne pourrait être appliquée car un règlement européen existe déjà en la matière et la loi française ne peut aller au-delà, assure-t-il. Ce règlement limite l’importation des trophées des espèces menacées sous réserve d’un certificat d’exportation émis par le pays tiers et d’un permis d’importation émis par l’État membre.

« Complètement faux, la loi française peut être plus restrictive que le droit européen », répond Capucine Meyer. L’experte de la chasse aux trophées de l’ONG Humane Society International explique qu’en octobre 2022, le Parlement européen a pressé les États membres de prendre des mesures immédiates et efficaces pour interdire l’importation de trophées de chasse provenant de la liste d’espèces de la Cites. Par ailleurs, la Finlande et la Belgique ont légiféré sur le sujet en 2023 et 2024.

Collusion entre le WWF et les chasseurs
Si Daniel Labaronne s’oppose au texte, c’est aussi parce que, selon lui, « la chasse aux trophées permet, lorsqu’elle est bien gérée, de préserver les espèces menacées d’extinction selon le WWF ». En effet, plusieurs bureaux du WWF dans le monde comme celui de la Suisse estiment que « la chasse aux trophées, lorsqu’elle repose sur une compréhension scientifique claire de la dynamique de la population des espèces et qu’elle est gérée correctement, s’est révélée être un instrument de protection efficace dans certains pays et pour certaines espèces y compris celles menacées de disparition ». Les entreprises de chasse aux trophées doivent notamment « protéger » la zone qu’elles occupent en payant des services de sécurité pour éviter la présence de braconniers.

Toutefois, la collusion entre l’ONG et des chasseurs de trophées a été plusieurs fois dénoncée dans le passé. L’un de ses fondateurs, le duc d’Édimbourg, le mari de la reine Elizabeth II, s’était fait photographier en pleine chasse au tigre en Inde. Jusqu’en 2014, la famille royale britannique a exposé ses trophées de rhinocéros, peau de tigre et défense d’éléphant dans sa résidence de Sandringham. En outre, Peter Flack, qui a administré le WWF Afrique du Sud jusqu’en 2015, était l’un des plus grands chasseurs de trophées. Enfin, le président d’honneur du WWF en 2016 n’était autre que Juan Carlos, ancien roi d’Espagne, lui aussi connu pour ses parties de chasse en Afrique.

Lire aussi : Le WWF accusé de protéger les chasseurs de trophées en Afrique

La position du WWF se base sur un rapport de 2016 du groupe de travail sur l’utilisation durable et les moyens de subsistance de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). « Or, la présidente de ce groupe de travail, Dilys Roe, était jusqu’en 2022 membre de Resource Africa, une association dont les liens avec la chasse aux trophées a été mis en évidence », poursuit Capucine Meyer. En outre, ce groupe de travail ne reflète pas la position de l’ensemble des comités de l’UICN dans le monde. Le comité français a ainsi soutenu la proposition de loi de Sandra Regol.

Pas assez de moyens contre le braconnage
Tout comme Bertrand Chardonnet, vétérinaire qui travaille depuis trente ans en Afrique, et membre des commissions de l’UICN pour la survie des espèces et sur les aires protégées. Pour lui, pas de doute : « La chasse aux trophées constitue une menace pour la survie de nombreuses espèces. » D’abord parce que l’argent généré par cette pratique ne permet pas de créer des zones protégées et de limiter le braconnage. « Il faut 7 à 8 dollars par hectare et par an pour faire fonctionner une aire protégée mais les entreprises de chasse aux trophées dépensent en moyenne 18 centimes à l’hectare, avec ça on ne peut pas faire de conservation », dit-il. Par exemple, « dans la réserve de Selous, en Tanzanie, les entreprises de chasse aux trophées n’ont pas assez investi dans la surveillance pour éviter le braconnage, cela a contribué à la diminution de la population d’éléphants passant de cinquante mille en 2009 à seize mille en 2016 ».

« Cette chasse est un vestige du colonialisme »
Par ailleurs, en choisissant de tuer les animaux les plus imposants, les chasseurs laissent les animaux les plus faibles survivre. « Ils inversent la dynamique de la sélection naturelle et fragilisent donc le patrimoine génétique d’espèces déjà en danger », ajoute le vétérinaire.

Pour Bertrand Chardonnet, il faut également prendre en compte la souffrance infligée aux animaux qui mettent parfois plusieurs heures à mourir de leurs blessures.

Trop peu de bénéfices pour les populations locales
Troisième argument développé par Daniel Labaronne : la chasse aux trophées serait bénéfique pour les communautés locales. Si les entreprises étrangères qui proposent ces chasses sont en effet tenues de reverser un pourcentage de leurs bénéfices localement, « il n’y a pas de contrôle », affirme Bertrand Chardonnet. En outre, selon un rapport du site Economist at Large publié en 2017, la chasse aux trophées ne représentait que 1,9 % des 17 milliards de dollars de recettes touristiques, et seulement 0,76 % des 2,6 millions d’emplois (environ 19 000 emplois) dans le tourisme animalier dans huit pays d’Afrique subsaharienne étudiés. Autrement dit, les emplois et bénéfices potentiels de la chasse aux trophées sont bien inférieurs à ceux liés au tourisme durable, axé sur l’observation des animaux.


Flickr / CC BY 2.0 / Nathan Hughes Hamilton
Enfin, Daniel Labaronne explique avoir des échos selon lesquels des « chefs d’États africains ont vu dans cette proposition de loi une forme d’ingérence ». L’argument est aussi utilisé par le président de la Fédération nationale des chasseurs. Dans un courrier envoyé à la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, Willy Schraen va jusqu’à affirmer que cette proposition de loi est une « leçon d’écologie néocolonialiste, qui incarne à juste titre un vieux relent raciste en pensant que ces gens sont incapables de gérer leurs animaux sauvages ». « La proposition de loi n’interdit pas la chasse aux trophées dans d’autres pays, elle prohibe le fait de rapporter en France la dépouille d’animaux en voie de disparition, au contraire, cette chasse est un vestige du colonialisme », rétorque Sandra Regol.

La majorité présidentielle muette sur le sujet
Lors de son discours d’ouverture au Congrès des chasseurs le 7 mars 2024, Willy Schraen a d’ailleurs remercié Daniel Labaronne « qui a fait feu de tout bois pour que cette proposition de loi ne passe pas ».

En attendant, au sein de la majorité présidentielle à l’Assemblée, personne ne se bouscule pour aborder le sujet. Sollicités par Reporterre, ni Jean-Marc Zulesi, président de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire et signataire de la proposition de loi, ni Pierre Cazeneuve, vice-président du groupe Renaissance, n’ont souhaité s’exprimer. D’ici la fin de la session parlementaire, la dernière chance est d’inscrire le texte en juin lors de la semaine transpartisane. Faute de quoi, il faudra attendre la prochaine session.

Quoiqu’il advienne, les beaux jours de la chasse aux trophées sont terminés selon Bertrand Chardonnet. « Entre la baisse du nombre de chasseurs et d’animaux tirés, le manque d’investissements des entreprises de chasse qui n’ont pu endiguer le braconnage ni la progression du front agropastoral et ses retombées économiques trop faibles, l’activité est en net déclin. » Pour lui, « l’enjeu est d’arrêter cette pratique le plus vite pour faire des projets plus durables avec les communautés locales ».


https://reporterre.net/Pour-les-riches-200-000-animaux-sauvages-tues-et-empailles-chaque-annee

Un article assez complet sur la chasse aux trophées, qui en reprend bien les tenants et les aboutissants, et répond plutôt clairement à ceux qui la défendent encore pour des raisons "écologiques".

Pour ma part, les personnes qui pratiquent ce "loisir" ne m'inspirent qu'un profond dégoût, et quand ils se prennent un bon vieux retour de karma (genre harcèlement sur les réseaux sociaux etc...), franchement même en faisant beaucoup d'effort de compassion, je n'arrive pas à les plaindre (est-ce que kiffer flinguer des créatures aussi magnifiques que rares inspire la compassion, de toute façon ?)... je n'ai même pas envie d'essayer de comprendre leurs motivations, qui sont de toute façon pas bien reluisantes. :eh:
Bref, si ces... sales personnes avaient d'autres joies dans la vie que de tuer des animaux sauvages qui leur avaient rien demandé, on se poserait pas toutes ces questions... :roll:

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 18 Avril 2024, 10:07 
Carbure au Cacao, à toute berzingue !
Carbure au Cacao, à toute berzingue !
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 16 Août 2017, 10:21
Messages: 1514
Localisation: Sous ton Lit !
J'ai signé.
Et celles et ceux qui veulent le faire aussi, j'ai mis le lien.

La pétition :

Pour protéger l'ensemble de la faune sauvage en France et pour la sécurité des citoyens se baladant dans les espaces naturels pendant les campagnes de chasse, stop à la chasse !

https://www.mesopinions.com/petition/animaux/abolition-chasse-france/221374?source=link

Merci

_________________
Sometimes you gotta say "What the Fuck", make your move.
Risky Business (1983)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 23 Avril 2024, 12:50 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5663
https://actu.fr/bretagne/rennes_35238/enquete-fleau-des-cancers-chez-les-chiens-de-race-c-est-de-l-obsolescence-programmee_60969762.html

Un article que j'ai trouvé intéressant et pas mal documenté, qui alerte sur le taux plus qu'inquiétant de cancers chez certaines races de chiens (50% chez les flat coated retrievers, une race apparentée aux labradors et autres goldens) c'est juste énorme... :shock:

Franchement, entre ça et les hyper types, c'est juste désolant de voir comme certaines races sont juste en train d'être détruites pour des critères esthétiques absurdes, ou pour faire du fric... :evil:


J'ajouterai que ça peut aussi se retrouver chez les chats... il y a un moment, ma mère avait adopté un Maine Coon (vous savez les gros gros chats), chez une dame qui s'en séparait. Le chat avait à peine 1 an et il est mort à 4 ans d'un lymphome. :( Et la véto n'était même pas surprise, apparemment, c'est relativement fréquent chez cette race...

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 24 Avril 2024, 07:34 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 4866
Obsolescence programmée ? Ils n'oseraient pas ????
Naaaan. Simple question de consanguinité. Les hybrides sont toujours (?) plus solides.
Quoique...

J'ai jamais aimé le concept de fabriquer des races d'animaux. Transformer ceci
https://www.biologicaldiversity.org/resourcespace/pages/view.php?ref=15222&k=568d939de2#Header
en ceci
https://fanimalo.com/chien/yorkshire-terrier/
... On en a fusillé pour moins que ça...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 412 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 37, 38, 39, 40, 41, 42  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze