Nous sommes actuellement le 24 Juin 2021, 10:42

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 454 messages ]  Atteindre la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 46  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Humeur du jour
MessagePublié: 19 Juillet 2020, 13:06 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 2565
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Je me décide enfin à créer ce topic (qui est au passage un plagiat de PFRN, mais bon, ils nous pardonneront, hein!). J'y pensais depuis un moment car ça permet :

1 - d 'aborder des trucs en les survolant, sans forcément se lancer dans des grands débats derrière;
2 - de faire part de certaines actualités ou certains états d'esprit qui ne méritent à eux-seuls aucunement une ouverture de topic.

Ainsi donc, j'inaugure cette section avec 3 de mes humeurs du jour.

Première humeur

1 - Je suis triste que la cathédrale de Nantes ait (encore!) brûlé.
2 - Je suis encore plus triste de voir les réactions lunaires que cela provoque à la droite de la droite.
3 - Je me réjouis par contre qu'on n'ait pas eu droit cette fois à un tweet de Mendax (souvenez-vous, le tweet sur Notre-Dame, tout ça).

Deuxième humeur

1 - Je suis triste des polémiques autour d'Astronobidule et Peggy Sastre qui viennent encore secouer le monde de l'esprit critique;
2 - Pour moi, l'un comme l'autre ont clairement fait de la (grosse) <crotte>, mais ce n'est étonnant de la part ni de l'un ni de l'autre;
3 - ... Malgré tout, je suis lassée aussi de voir la violence que tout ça engendre derrière. J'ai quand même vu un type se vanter d'avoir écrit à la fac d'Astronobidule pour dénoncer sa tricherie d'il y a des années. Et on ne peut nier que tout ça engendre aussi forcément une forme de harcèlement derrière pour le concerné, ce qui me met mal à l'aise en dépit des énormes conneries (voire carrément des saloperies) qu'il raconte.

Troisième humeur

1 - Je vous jure que j'en ai plus que marre de me faire emmerder dans la rue et d'avoir peur. Ca m'est arrivé 3 fois en très peu de temps ces dernières semaines et je sature complètement;
2 - Le pire est que cela devait se produire tout aussi régulièrement avant. Mais tant que les discours féministes n'attiraient pas l'attention là-dessus, soit j'y prêtais moins attention, soit je jugeais que c'était parfaitement normal et je ne questionnais pas ça plus que ça;
3 - Pourtant, c'est un fait: dès lors que l'on est une femme, on ne peut pas profiter de l'espace public de la même façon qu'un homme et on est obligée d'avoir toujours à l'esprit qu'on peut avoir des emmerdes à tout moment. Ca commence vraiment à m'irriter et à me navrer sérieusement.

A vous, maintenant!

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 19 Juillet 2020, 14:07 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 4592
... je n'ai pas suivi l'histoire d'Astronobidule tout ça...
ça a l'air d'avoir fait du foin dans les milieux autorisés dont je me réjouis de ne pas faire partie... :mrgreen:



Citer:
Pourtant, c'est un fait: dès lors que l'on est une femme, on ne peut pas profiter de l'espace public de la même façon qu'un homme et on est obligée d'avoir toujours à l'esprit qu'on peut avoir des emmerdes à tout moment. Ca commence vraiment à m'irriter et à me navrer sérieusement.


ça je suis d'accord.
Bon, vu que je sors assez peu ces derniers temps, je me rends moins compte... cela dit, la dernière fois que j'ai pris le tram, une malheureuse s'est faite enquiquinée par un abruti parce qu'elle tenait une pancarte d'agence immobilière "A louer"... le mec a buggué dessus en mode "t'as une pancarte à louer et tu ne veux même pas parler ???". :crazy: (mais genre, il avait jamais rien vu lui ?)
Je me voyais pas trop traverser tout le tram pour mettre mon grain de sel, mais la voir se caler contre la porte en attendant désespéramment qu'elle s'ouvre, ça m'a fait mal au cœur pour elle... :|

Je ne sais pas où les hommes ont vu jouer qu'on leur devait un sourire, une parole ou quoi - tout ça parce qu'on ose mettre le nez dehors ?... mais c'est clair que c'est exaspérant.



Sinon, moi mon humeur elle est juste et toujours en mode cartons... Je suis pressée pressée que le notaire se magne de donner une date de signature, et que je puisse enfin investir mon nouveau chez moi... :mrgreen:

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 19 Juillet 2020, 14:28 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 2565
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Chimère a écrit:
ça je suis d'accord. (...) Je ne sais pas où les hommes ont vu jouer qu'on leur devait un sourire, une parole ou quoi - tout ça parce qu'on ose mettre le nez dehors ?... mais c'est clair que c'est exaspérant.

Voilà, exactement. Le pire est qu'on a toutes des tas d'histoires de ce genre (qui nous sont arrivées, et/ou qui sont arrivées à nos proches/amies, et/ou qui sont arrivées sous nos yeux).
J'en ai ma claque d'avoir peur, je te jure!

Là, il y a deux jours, je dépasse un type sur un boulevard en marchant. Je ne le regarde même pas, je suis perdue dans mes pensées, je trace simplement ma route. Mais en passant à côté de lui, je sens immédiatement un regard très insistant. Je me dis : "Pas grave, trace ta route, ça n'a pas d'importance", et je me mets à accélérer.

Sauf que le type commence à faire de même. Du coup, j'accélère encore plus... Mais lui aussi...
Jusqu'à ce qu'il arrive à mon niveau. Il m'interpelle: "Madame, est-ce que je peux vous demander...". Je le coupe tout net et lui réponds (poliment, non pas pour être gentille, mais juste parce que j'ai peur et que je ne veux pas risquer d'énerver l'énergumène) : "Désolée, je suis pressée". Et là, le type, avec un air vraiment benêt (je suis désolée, mais c'était vraiment le cas: il avait vraiment un air bênet), d'enchainer: "Non, mais même si vous êtes pressée, je...". Là, ça m'a fichu hors de moi et je lui ai demandé illico de me foutre la paix. Il n'a pas demandé son reste et m'a laissé tranquille, mais c'est vraiment dommage qu'il faille en arriver là.

Et je ne te raconte même pas la fois où, le samedi précédent le confinement, je me suis dépéchée de rentrer à pieds chez moi alors que la nuit commençait à tomber (et que je ne voulais pas emprunter les transports par peur de chopper le virus) et où un type m'a suivie. J'ai dû appeler un automobiliste garé sur le bas côté à la rescousse pour m'en débarasser. Eh bien, tu me croiras si tu veux, même là, le type restait planté là, en face de moi, et refusait de partir. C'est quand je lui ai demandé explicitement (en haussant franchement le ton) et droit dans les yeux de se barrer sans quoi j'appelais les flics qu'il s'est décidé à partir (et encore, c'est sûrement parce qu'il voyait que l'automobiliste ne bougerait pas lui non plus tout pendant qu'il ne serait pas parti). Honnêtement, s'il avait été plus tard, qu'il y avait eu moins de passants et qu'il n'y avait pas eu cet automobiliste, non seulement j'aurais eu encore plus peur, mais je ne sais pas si le type n'aurait pas vrillé. Il avait clairement un regard et une atitude très dérangeantes.

Bref, ça me fiche vraiment très en rogne rien que d'en reparler et la scène que tu décris me mets très en colère aussi. C'est juste sidérant de voir à quel point ces choses sont quotidiennes.

Citer:
Sinon, moi mon humeur elle est juste et toujours en mode cartons... Je suis pressée pressée que le notaire se magne de donner une date de signature, et que je puisse enfin investir mon nouveau chez moi... :mrgreen:

Tu penses que ce sera pour quand a priori? Aux alentours de la rentrée?

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 19 Juillet 2020, 17:25 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 4592
J'espère beaucoup plus tôt que ça...

Mon agent immobilier m'avait dit qu'a priori, le notaire envisageait une signature pour la première semaine d'août... Y'a intérêt parce que je vais pas passer tout le mois d'août dans les cartons... ! :mrgreen:
(et accessoirement, comme je vais avoir un piti bout de jardin, j'aimerais bien pouvoir en profiter pendant l'été...)


Citer:
Bref, ça me fiche vraiment très en rogne rien que d'en reparler et la scène que tu décris me mets très en colère aussi. C'est juste sidérant de voir à quel point ces choses sont quotidiennes.


En effet... le pire, c'est qu'on sent direct la différence entre les gens qui nous abordent pour nous demander leur chemin, et les malotrus qui sont là juste pour nous casser les métacarpes... :eh:

L'année dernière je suis venue à la rescousse d'une punkette à chien, avec son chien, qui était enquiquinée par 2 abrutis, parce qu'elle était habillée en punk tout ça... (j'avoue j'ai aussi penser au chien, qui était déjà en mode agressif : je me suis dit que s'il en croquait un, même si dans l'absolu moi ça ne me dérangeait pas, elle allait avoir des ennuis à cause de ces boulets et son chien aussi... Surtout qu'objectivement, ces mecs étaient vraiment débiles, le chien c'était un genre de croisé dogo, genre une trentaine de kilos et une belle mâchoire de dogue, il en choppait un, il perdait un bout de cuisseau... :mrgreen: A titre personnel, je me dis que ça leur aurait bien fait les pieds, mais bon... )

J'ai sorti mon téléphone ostensiblement, et je lui ai demandé si elle avait un problème et si elle voulait que j'appelle la police. Les gars ont commencé à s'éloigner un peu, et il y a un autre type qui est venu vers nous, du coup ils sont partis. Elles nous a remercié et s'en est resté là.

Je suis passée par des états de trouille, de "je suis fière de moi", à re-trouille retrospective... Franchement, je suis rentrée vite fait chez moi, et je crois que j'ai du me faire une tisane et que je suis restée en boule sur mon canapé le temps que ça passe.

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 19 Juillet 2020, 20:36 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 2565
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Chimère a écrit:
J'espère beaucoup plus tôt que ça...
Mon agent immobilier m'avait dit qu'a priori, le notaire envisageait une signature pour la première semaine d'août... Y'a intérêt parce que je vais pas passer tout le mois d'août dans les cartons... ! :mrgreen:
(et accessoirement, comme je vais avoir un piti bout de jardin, j'aimerais bien pouvoir en profiter pendant l'été...)

Comme je te comprends! Par contre, y'a pas une histoire de délai de rétractation obligatoire (et de quelques semaines) après la signature, ou j'sais pas quoi? (J'y connais vraiment rien).

Citer:
L'année dernière je suis venue à la rescousse d'une punkette à chien (...)
J'ai sorti mon téléphone ostensiblement, et je lui ai demandé si elle avait un problème et si elle voulait que j'appelle la police. Les gars ont commencé à s'éloigner un peu, et il y a un autre type qui est venu vers nous, du coup ils sont partis. Elles nous a remercié et s'en est resté là.

Je suis passée par des états de trouille, de "je suis fière de moi", à re-trouille retrospective... Franchement, je suis rentrée vite fait chez moi, et je crois que j'ai du me faire une tisane et que je suis restée en boule sur mon canapé le temps que ça passe.

Franchement bravo parce que tu as eu beaucoup de cran et ça a très sûrement sorti la punkette à chien des ennuis, alors que tu aurais pu te mettre toi-même dans la panade. Tu m'étonnes que tu aies eu peur...

Ça me rappelle d'ailleurs deux autres anecdotes - assez improbables, vous allez voir - qui me sont arrivées il y a longtemps (il est plus que probable que ma mémoire déforme certaines choses, mais je vous promets que les grandes lignes étaient bien - grosso modo - celles qui vont suivre).

1 - Une nuit, tard, je me trouvais dans ma voiture avec mon meilleur copain. J'étais garée au pied de son immeuble car je venais le redéposer chez lui après une soirée, mais on était lancé dans une grande discussion ce qui fait qu'il n'est pas monté tout de suite chez lui. Tout à coup, pendant qu'on discutait, j'ai vu dans le rétro une femme qui se faisait manifestement emmerder par deux types. La discussion se poursuit et je continue de regarder dans le rétro en même temps. Je sens que la situation peut devenir merdique et je commence à stresser. Mon meilleur ami aussi. On est en train de se demander à voix haute s'il faut appeler les flics lorsque cette femme vient justement frapper à mon carreau et me demande si elle peut monter avec nous. Ni une, ni deux, je lui dis que oui, évidemment. Elle est donc montée et m'a demandé de la déposer à quelques minutes de là. Le hasard faisant bien les choses, il se trouve que c'était précisément sur mon chemin. Mon meilleur ami est resté avec nous dans la voiture et nous a accompagnées. On a déposé la femme là où elle le demandait. On a entre temps essayé de la questionner sur ce qui venait de se passer et sur ce que lui voulaient ces types, mais elle a refusé de répondre. On a aussi proposé d'appeler la police mais elle a là aussi refusé catégoriquement. Très gentille néanmoins, elle nous a longuement remerciés. Je n'ai jamais vraiment compris ce qui c'était passé ce soir-là ni ce à quoi nous avions assisté précisément.

2 - Une autre fois, à la même époque, je suis en train de rentrer chez moi en voiture et il est encore très tard car j'ai sûrement dû trainer avec mon meilleur jusqu'à pas d'heure, comme ça arrivait souvent à ce moment-là. J'arrive tout près du domicile de mes parents lorsque je vois tout à coup dans mon rétro une jeune femme courir en pyjama derrière ma voiture. Je mets quelques secondes à réaliser ce qui est en train de se passer mais, comme je roule lentement, j'ai finalement le temps de percuter. Je ralentis presque jusqu'à stopper la voiture au milieu de la route lorsque la jeune femme arrive à ma hauteur et frappe à mon carreau pour me demander si elle peut monter (oui, je sais, c'est presque comme la première anecdote et c'est très improbable que ces deux choses assez similaires aient eu lieu à si peu de temps d'intervalle, mais c'est bel et bien ce qui s'est passé!). Bref, la jeune femme est montée et je l'ai ramenée chez mes parents. Pour ne pas les surprendre, j'ai garé la voiture dans le jardin et leur ai téléphoné afin de les avertir que je m'apprêtais à monter avec une jeune fille inconnue et en état de choc (elle pleurait beaucoup et ne pouvait pas parler).
On est montées et mes parents ont appelé la police, qui est curieusement arrivée très rapidement (ils étaient manifestement dans le coin). On a ensuite réussi à obtenir quelques infos de la part de la jeune femme, mais c'était assez confus/par bribes. Elle a en gros déclaré avoir rencontré un type au premier de l'an et avoir sympathisé avec lui ce soir-là. Ils ont échangé leurs numéros de téléphone et c'est ainsi qu'elle a accepté de venir passer une soirée chez lui. Sauf que la soirée, qui semblait avoir commencé normalement, aurait soudain pris une tournure très étrange. Le type lui aurait passé un film d'horreur et aurait commencé à s'amuser à lui faire peur. Puis, un réveil ou une alarme se serait mis-e à sonner : elle pense que ça faisait parti de son scénario complètement WTF pour l'effrayer. Ça a si bien marché qu'elle est partie de chez lui en courant, en pyjama...

Quant aux flics, ils nous ont dit qu'un individu avec un couteau venait justement d'être interpellé non loin de là et que c'est ce qui expliquait qu'ils soient arrivés si vite.

Alors, je sais, tout ça sonne complètement improbable et on dirait un scénario de très mauvais film mais, là encore, c'est vraiment ce qui s'est passé. On a jamais vraiment su ce que voulait ce cinglé. Est-ce qu'il voulait "juste" lui faire peur ou l'intimider? Ou bien pensait-il sérieusement que toute cette mise en scène était vraiment une trop bonne blague kikoolol et qu'elle allait adorer? Ou bien serait-il vraiment passé à l'action en la menaçant de son arme? J'avoue que je n'en sais rien mais je me réjouis tous les jours que ma voiture se soit trouvée cette nuit là complètement par hasard sur le chemin de cette fille, pile poil au bon moment. Je me souviens que ma mère a appelé le commissariat le lendemain afin d'avoir des nouvelles et que les flics ont simplement répondu que tout allait bien et que la jeune fille avait pu rentrer chez elle sans encombre...

THE END

J'ai très longtemps cru que ces "anecdotes" étaient des histoires isolées, que c'était "la faute à pas-de-chance" (pour ces femmes, pas pour moi, car j'ai eu la chance de n'être quant à moi jamais vraiment emmerdée sérieusement), mais c'est grâce aux discours féministes que j'ai enfin compris à quel point tout ça était en réalité très courant et à quel point on avait toutes des histoires de ce genre à raconter. Et encore, comme je le dis souvent, j'ai un nombre important de copines qui ont eu bien moins de chance que moi et qui ont des trucs bien plus pourris encore à raconter...

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 19 Juillet 2020, 22:21 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 4592
Citer:
Est-ce qu'il voulait "juste" lui faire peur ou l'intimider? Ou bien pensait-il sérieusement que toute cette mise en scène était vraiment une trop bonne blague kikoolol et qu'elle allait adorer? Ou bien serait-il vraiment passé à l'action en la menaçant de son arme? J'avoue que je n'en sais rien mais je me réjouis tous les jours que ma voiture se soit trouvée cette nuit là complètement par hasard sur le chemin de cette fille, pile poil au bon moment.


Franchement... d'une manière ou d'une autre ça allait déjà un peu loin dans la cinglerie... :? (parce que même si c'est "juste" une blague, faut être déjà bien dérangé pour trouver ça drôle, ou juste "plaisant" pour la personne en face...)
Et perso, j'ai tendance à penser qui si on part déjà là-dessus en mode blague, c'est peut-être qu'il y a quelque chose d'encore plus tordu qui mâture quelque part dans la caboche (ou ailleurs) et ça me parait pas bon signe pour la suite de toute façon... (je veux dire que quand on a ce genre de fantasmes hard core, et si peu de considération pour autrui, il y a quelques chances pour qu'à un moment donné, ça ne suffise plus...)


Citer:
mais c'est grâce aux discours féministes que j'ai enfin compris à quel point tout ça était en réalité très courant et à quel point on avait toutes des histoires de ce genre à raconter.


En effet... :?
C'est pour ça que le discours masculin en mode "mais deqwaaa je suis gentil moi je comprends pas vos réactions", ça me tue un peu, parce que c'est juste pas la question... La question c'est juste un gros ras le bol général, et une méfiance ancrée parce que ça arrive 9 fois ben difficile d'être accueillante avec le dixième, c'est juste logique. Ou de la psychologie de base, j'ai envie de dire...

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 19 Juillet 2020, 22:48 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 2565
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Chimère a écrit:
Franchement... d'une manière ou d'une autre ça allait déjà un peu loin dans la cinglerie... :? (parce que même si c'est "juste" une blague, faut être déjà bien dérangé pour trouver ça drôle, ou juste "plaisant" pour la personne en face...)
Et perso, j'ai tendance à penser qui si on part déjà là-dessus en mode blague, c'est peut-être qu'il y a quelque chose d'encore plus tordu qui mâture quelque part dans la caboche (ou ailleurs) et ça me parait pas bon signe pour la suite de toute façon... (je veux dire que quand on a ce genre de fantasmes hard core, et si peu de considération pour autrui, il y a quelques chances pour qu'à un moment donné, ça ne suffise plus...)

Je suis absolument d'accord avec tout ce que tu viens d'écrire. Je suis aussi convaincue que le type était de toute façon dérangé. Après, je ne peux pas garantir qu'il aurait vraiment agressé cette jeune-fille, c'est ce que je voulais dire. Mais oui, 1000 fois oui à ce que tu écris.

En fait, je n'ai jamais compris/su si le type arrêté à quelques pas de là avec un couteau était bien son agresseur. Je suppose que oui (quelles sont les chances pour qu'un mec soit arrêté dans la rue avec un couteau au moment même où une jeune fille s'enfuit de détresse au même endroit?), mais je n'en ai pas l'absolue certitude. C'est pour ça que je nuançais un peu le propos: je ne sais pas si le voisin taré allait vraiment passer à l'acte mais, une chose est sûre, cette jeune fille venait de vivre un gros traumatisme et une grande frayeur et son état ne laissait aucun doute là-dessus. Donc, oui, le mec était un taré dans tous les cas. Il n'est à aucun moment normal que quelqu'un se trouve dans cet état après avoir passé un moment avec quelqu'un d'autre.

Citer:
En effet... :?
C'est pour ça que le discours masculin en mode "mais deqwaaa je suis gentil moi je comprends pas vos réactions", ça me tue un peu, parce que c'est juste pas la question... La question c'est juste un gros ras le bol général, et une méfiance ancrée parce que ça arrive 9 fois ben difficile d'être accueillante avec le dixième, c'est juste logique. Ou de la psychologie de base, j'ai envie de dire...

Pareil ici, je mets un gros +1.

Puis dans les deux anecdotes que j'ai racontées plus haut (dans mon message de 15h28) et qui me concernaient directement, j'ai remarqué un "détail" qui n'en est pas un du tout: dans les deux cas, je n'ai eu absolument aucun contact visuel d'aucune sorte avec ces deux individus avant qu'ils ne m'approchent. Ce que je veux dire, c'est que ces deux types n'ont même pas estimé nécessaire qu'il y ait la moindre interaction (fût-elle minime) avant de me courser dans le premier cas, et de me suivre (pendant plusieurs minutes, hein!) dans le second. C'est super effrayant et intrusif. Ils se foutent totalement de la réciprocité et n'ont pas besoin qu'il y ait le moindre petit "feeling": on a vraiment l'impression de n'être qu'un objet et ça met très en colère.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 20 Juillet 2020, 09:25 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6970
Localisation: Massif central. Par là.
Chimère a écrit:
C'est pour ça que le discours masculin en mode "mais deqwaaa je suis gentil moi je comprends pas vos réactions", ça me tue un peu, parce que c'est juste pas la question...

Sans vouloir prendre la défense de ces andouilles, je pense que beaucoup d'hommes ne réalisent pas l'ampleur du problème, et le fait que la fille qu'ils vont aborder aura déjà été embêtée à de nombreuses reprises dans la rue (de façon plus ou moins violente) par d'autres mecs avant eux.
Si cette prise de conscience pouvait avoir lieu, on éliminerait une partie du problème du harcèlement de rue. Il resterait encore la culture du viol et certains problèmes (que je crois relevant de individuel plutôt que du réellement systémique) de mecs violents, mais ça serait un grand pas en avant.

Bref, je suis désolé que vous ayez à vivre ça et je remercie chaque jour que Dieu fait d'être né mâle (parce que la vie est quand même vachement plus facile quand on est un homme, il faut le dire).

Metronomia a écrit:
1 - Je suis triste des polémiques autour d'Astronobidule et Peggy Sastre qui viennent encore secouer le monde de l'esprit critique;

J'ai suivi ça de très loin. J'ai effectivement l'impression que la tempête de <crotte> est assez massive et un peu de tous les côtés... Ce qui ne m'étonne guère : j'avoue ne pas avoir plus de sympathie pour les idiots qui utilisent la zététique comme prétexte pour présenter leurs petites saloperies personnelles comme une réalité objective, que pour les militants se drapant dans leur pureté vertueuse pour lancer tranquillou une petite chasse aux sorcières sur les réseaux sociaux.

Bref, je crois que tu as assez bien résumé la situation et je me félicite de ne pas être sur Twitter. :P

EDIT : les deux recettes du bonheur selon Ar Soner : être né mâle et ne pas fréquenter les réseaux sociaux. Vous voyez, c'est facile ! :lol:

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 20 Juillet 2020, 09:44 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 4592
Citer:
Si cette prise de conscience pouvait avoir lieu, on éliminerait une partie du problème du harcèlement de rue. Il resterait encore la culture du viol et certains problèmes (que je crois relevant de individuel plutôt que du réellement systémique) de mecs violents, mais ça serait un grand pas en avant.


En dehors des mecs qui sont encore dans un état d'esprit machiste et pensent ça tout à fait normal (et il y en a encore un paquet qui pensent que c'est, en vrac, d'abord à la fille de faire "plaisir" à monsieur, de lui faciliter la vie, de faire le ménage/la cuisine, et le tout avec le sourire), je pense que le plus dur pour que ce pas soit fait c'est de justement reconnaître qu'à un moment ou un autre, on est "responsable" de cet état de fait ("responsable" ne voulant pas forcément dire "coupable"), d'une façon ou d'une autre, et qu'on a aussi le choix et la possibilité de changer, pour notre part, les choses...
Un peu comme en matière d'environnement quoi... :think:



Citer:
(parce que la vie est quand même vachement plus facile quand on est un homme, il faut le dire).


En vrai, je ne sais même pas si j'aurai préféré être un homme... alors que pour autant je ne suis pas spécialement attirée, et ne l'ai jamais été d'ailleurs, voire par du tout, par tout ce qui est attribuée de façon coutumière et culturelle aux filles. :think:
Mais dans l'absolu, je pense qu'il y a des avantages / des désavantages dans les 2 cas... et qu'il faut composer avec.


(cela dit, ça peut sembler un peu percher - mais vous n'êtes plus à ça près - de dire ça comme ça, mais pour faire simple et sans avoir de précisions plus concrètes, je suis intimement persuadée que j'ai testé les deux solutions... et que je préfère l'incarnation féminine, tout bien peser. Un peu comme dans un jeu de rôle quand on choisit le personnage qui permet le panel de capacités en tout genre le plus varié... :think: )

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Humeur du jour
MessagePublié: 20 Juillet 2020, 09:55 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 2565
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Comme Chimère, je dois dire que j'aime aussi être une fille. La domination masculine m'<ennuie> mais, en soi, être une fille, c'est très sympa: en tout cas, je n'ai jamais souhaité être autre chose. Et, à l'inverse de Chimère, je suis une "vraie" fille sur des tas de points et j'aime vraiment ça (les fringues, le rouge à lèvres, tout ça). :mrgreen:

Citer:
(cela dit, ça peut sembler un peu percher - mais vous n'êtes plus à ça près - de dire ça comme ça, mais pour faire simple et sans avoir de précisions plus concrètes, je suis intimement persuadée que j'ai testé les deux solutions...

Je trouve ça très intéressant et intrigant en tout cas! :P

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 454 messages ]  Atteindre la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 46  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze