Nous sommes actuellement le 05 Décembre 2022, 05:37

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié: 25 Septembre 2022, 11:35 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 3197
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
(une histoire étrange dont j'ignore quelle catégorie lui correspond le mieux : "fantômes et spiritisme" ? "Cryptozoologie" ? "Ufologie" ? N'hésitez pas à déplacer le sujet si jamais).

Connaissez-vous l'histoire de l'homme sans tête de Rubiaco ? Il s'agit d'une affaire étrange, espagnole, datant de 1947, et dont l'ancienneté aurait pu faire d'elle un classique du paranormal — cependant, c'est la première fois que j'en entends parler. En tous cas, au même titre que le mothman dont elle est à peu près contemporaine, c'est une histoire très originale, qui nous change de toutes les rencontres quasiment identiques les unes aux autres d'extraterrestres !

Citer:
Un petit matin d'août 1947, trois habitants de Vegas de Coria, Julián Sendín, Marcelo Martín et Fausto Sánchez, retournaient de Salamanque à Nuñomoral en traversant les montagnes escarpées des Hurdanos. Dans ces années-là, c'était l'époque de la contrebande, il y avait beaucoup de gens qui devaient recourir à la contrebande pour survivre, ils transportaient toutes sortes de marchandises : nourriture, animaux, boissons... bien que les plus courantes dans cette région étaient la farine et le brandy.

Les trois Hurdanos marchaient chargés des sacs dans lesquels ils transportaient la marchandise. Cela faisait quelques heures que l'aube s'était refermée sur eux et ils étaient à peine à deux kilomètres de la ferme Rubiaco.

Soudain, un énorme bruit de tonnerre attira leur attention, le son était semblable à un vacarme produit par de nombreux instruments de musique jouant tous en même temps sans ordre ni concert, et les voix de personnes chantant et dansant pouvaient également être entendues.

Les trois compagnons ont commencé à s'inquiéter lorsqu'ils ont vu que le son s'approchait d'eux. Soudain, ils se sont tous tus, leurs sacs sont tombés par terre et ils n'ont pas pu faire un pas de plus.

Sur la route, devant eux et marchant dans leur direction, s'approchait une gigantesque silhouette de plus de deux mètres, sans tête, agitant les bras comme un militaire et portant une chemise blanche avec un ruban noir autour du cou et des jambes sombres. La musique semblait provenir de son étrange corps.

Tremblant de peur, ils s'agenouillent sur le sol et commencent à prier pour que l'étrange être décapité passe à côté d'eux et ne les remarque pas. Et c'est ce qui s'est passé, le géant est passé à cinq mètres des témoins sans leur prêter attention et s'est éloigné d'eux à grandes enjambées.

Une fois qu'ils ont cessé d'entendre le bruit, ils se sont redressés, la peur au ventre, et voyant que la créature avait disparu, ils ont ramassé les sacs qu'ils portaient et ont accéléré leur marche, retournant rapidement à Vegas de Coria.

On dit qu'à partir de ce moment-là, ils ne sont plus revenus aux jeux de nuit.

Source.

Image

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Septembre 2022, 13:05 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 4627
Mmmh.
je trouve le fond comme la forme assez sommaire, voire puéril. Les descriptions sont un peu absurdes, les évènements s'enchaînent rapidement... Je ne sais pas, ça me donne une impression de ... bâclé, peut-être ?
Est-ce que tu as trouvé d'autres sources et d'autres versions de cette histoire ?
Peut-être est-ce un conte moral pour dissuader les locaux de continuer la contrebande ? Comme la dame blanche a été présentée comme un conte pour dissuader les jeunes de sortir le soir ? :shifty: ^^ XD


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Septembre 2022, 19:57 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 3197
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Rien trouvé d'autre, mais j'appréciais le côté très original de l'histoire, ainsi que sa relative ancienneté !..

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 26 Septembre 2022, 10:49 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Novembre 2020, 12:02
Messages: 832
Localisation: Sur ta rétine
Le fait que cette histoire se déroule dans les Hurdes, cette province reculée et longtemps déshéritée de l'Estrémadure, au-sud-ouest de Espagne, me rappelle inévitablement ce documentaire-culte réalisé par Luis Bunuel en 1932, qui m’avait tant marqué dans ma jeunesse, intitulé « Terre sans pain » (titre original espagnol : Las Hurdes, Tierra sin pan). Un film documentaire qui décrivait la misère incroyable de la vie des habitants de cette région et qui pourrait presque se regarder, encore aujourd’hui, comme une espèce de fiction horrifique, avec des lieux et des personnages fantômatiques comme sortis d’une autre époque. Que cette histoire de décapité circule dans la mémoire collective des habitants de la région ne m’étonne pas trop, du coup…

L’histoire du film est elle-même assez flippante, tel que racontée dans la notice Wikipedia :
« Seul film documentaire de Luis Buñuel, tourné en avril et mai 1932 dans la région des Hurdes (Estrémadure), à partir de la thèse ethnographique de Maurice Legendre, directeur de l'Institut français de Madrid, Las Jurdes : étude de géographie humaine2 (1927), Terre sans pain ne fut sonorisé qu’en 1937, puis à nouveau en 1965 lorsque Buñuel décida, avec son producteur Pierre Braunberger, de diffuser une version non censurée du film. Remarquable par son sujet peu traité à l’époque (la misère en milieu rural), par son montage (fait par Buñuel « sur une table de cuisine, à Madrid »), par l'usage du gros plan et de la piste sonore, ainsi que par la place assignée au spectateur par le film, le film continue à surprendre aujourd’hui encore.
Buñuel a reconstitué certaines scènes du film en les mettant en scène afin de créer une forte impression dans le public. Ainsi, la chèvre qui meurt d'une chute « accidentelle » a en fait été tuée d'un coup de fusil, comme le montre la fumée visible au bord de l'image3. Un Hurdano a de plus affirmé qu'il s'était arrangé pour qu'un âne malade soit couvert de miel afin qu'il puisse être filmé pendant qu'il était piqué à mort par des abeilles. Enfin, le documentariste Ramon Gieling expliquait en 2000 que la scène du bébé mort, a aussi l'air suspicieuse, comme si l'enfant dormait. Cependant, malgré toutes ses distorsions, Gieling est convaincu que le film a eu un effet positif sur la vie des Hurdanos. »


https://www.youtube.com/watch?v=viOo36sYBC8


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 26 Septembre 2022, 12:16 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 7072
Localisation: Massif central. Par là.
Ben, moi, je l'aime bien cette histoire ! Elle est assez typique des récits folkloriques fantastiques, avec la rencontre surnaturelle ayant lieu de nuit dans une région isolée (lande, montagne, etc), et la créature haute en couleur (comme quoi, il n'y a pas de que le folklore japonais qui met en scène des monstres bizarres :P ).

Voici par exemple un récit de ce type collecté dans la Montagne Noire (Aude) :

« Ça, ça se passait dans la montagne. C'est arrivé à un homme qui était musicien et qui faisait avec ses compagnons, à pied, les fêtes des villages voisins. Un soir, en rentrant dans leur village, ils ont vu une très grande femme se dessiner dans le clair de lune. Ils sont partis en courant et ce sont réfugiés chez eux. Ça devait être la femna longa (la femme longue). »

En dehors du fait que l'histoire espagnole est un peu plus développée, la parenté est assez claire, non ?

_________________
Close the world, open the next


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 06 Octobre 2022, 19:26 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 3197
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Il y a une ressemblance assez claire, en effet ! C'est une légende connue, celle de la femme longue ?

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 10 Octobre 2022, 18:12 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 7072
Localisation: Massif central. Par là.
Pochel a écrit:
Il y a une ressemblance assez claire, en effet ! C'est une légende connue, celle de la femme longue ?

Non, du tout. J'ai d'ailleurs vainement essayé de trouver d'autres histoires à son sujet, mais la seule occurrence qui semble exister est celle que j'ai partagé ci-dessus (cité par J-P Piniès dans son livre sur le folklore occitan).

Mais c'est très commun dans le monde du folklore, en fait. Il y a un bon paquet de créatures légendaires qui sont devenues des institutions célèbres alors qu'elles ne sont connues que par un unique récit (ça se vérifie notamment pas mal avec les yokaï japonais).

_________________
Close the world, open the next


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze