Nous sommes actuellement le 25 Juillet 2021, 15:00

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié: 29 Février 2012, 11:32 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 4606
... pour le cerveau...

Citer:
Les ailerons de requins, toxiques pour le cerveau ?
Info rédaction, publiée le 28 février 2012

Les requins font partie des espèces marines les plus menacées, notamment par le shark finning, la pêche à l’aileron. Des cultures asiatiques prêtent à cette partie du requin des vertus médicinales. Mais une étude révèle que la soupe d’aileron serait en fait bourrée de BMAA, une neurotoxine liée à des maladies neurodégénératives.

Régulièrement dénoncé, le shark finning est une technique de pêche qui consiste à capturer des requins pour en découper les ailerons avant de les rejeter à la mer. Ainsi amputés, ils se retrouvent alors incapables de nager et meurent à petit feu. D'après les estimations, entre 26 et 73 millions de spécimens seraient tués chaque année pour souvent, finir en soupe à laquelle on prête des vertus médicinales. Pourtant, une étude menée par des scientifiques de l’université de Miami et parue dans la revue Marine Drugs révèle que les ailerons pourraient en fait être tout sauf bénéfiques.

Les eaux dans lesquelles vivent les requins sont souvent pleines de cyanobactéries nourries entre autres par la pollution des rejets industriels. Or, en contact avec ces organismes, certaines espèces marines dont les requins, se mettent à produire des toxines telles que la BMMA (bêta-N-méthylamino-L-alanine) qui présenteraient un lien avec des maladies neurodégénératives humaines. En effet, les scientifiques ont observé que les patients qui décédaient de la maladie d'Alzheimer ou de la maladie de Charcot montraient dans leur cerveau de fortes concentrations de BMMA alors que les personnes non malades n'en présentent pas du tout ou très peu.

Pour en savoir plus, l'équipe de recherche de Miami a effectué des prélèvements au niveau de la nageoire dorsale de sept types de requins dans les eaux qui baignent le sud de la Floride : le requin dormeur, le requin bordé, le grand requin-marteau, le requin bouledogue, le requin nez-noir, le requin-citron, et le requin-marteau tiburo. Ils ont alors constaté que les quantités retrouvées étaient aussi importantes voire bien supérieures à celles trouvées chez les malades : les mesures étaient comprises entre 144 à 1836 nanogrammes par milligramme.

Des pistes sur l'exposition au BMMA

"Non seulement cette étude donne des informations importantes sur l’exposition humaine aux BMMA, mais elle pourrait faire baisser la demande de soupe d’ailerons et la consommation de requins, ce qui bénéficiera à la conservation des océans", selon Neil Hammerschlag, chercheur au Marine Affairs & Policy. Alors que de plus en plus d'enseignes asiatiques ont décidé de tourner le dos aux produits à base d'ailerons, cette découverte pourrait ainsi convaincre les plus réticents à renoncer à cette cuisine et par là même, peut-être sauver des milliers de requins chaque année.



http://www.maxisciences.com/aileron-de-requin/les-ailerons-de-requins-toxiques-pour-le-cerveau_art22171.html



Si cela ne supposait pas une pollution, j'aurais presque envie de dire tant mieux... et tant pis pour ceux qui en mangent...

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 29 Février 2012, 12:22 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6996
Localisation: Massif central. Par là.
Chimère a écrit:
Si cela ne supposait pas une pollution, j'aurais presque envie de dire tant mieux... et tant pis pour ceux qui en mangent...

Je doute que la menace d'une toxicité éventuelle dissuade les mangeurs d'ailerons de requin, puisque cette pratique n'est pas "rationnelle". Elle est essentiellement culturelle (les ailerons de requin, ça n'a pas des masses de goût et ce n'est franchement pas bien fameux ; c'est principalement par habitude et par snobisme — c'est réputé être un « plat de riche » — que les asiatiques en mangent) et superstitieuse (les mangeurs d'ailerons de requins sont les mêmes qui vont consommer de la poudre d'os de tigre pour lutter contre leurs petits soucis de virilité, la médecine chinoise l'affirmant...).

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 29 Février 2012, 13:22 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 4606
Citer:
Je doute que la menace d'une toxicité éventuelle dissuade les mangeurs d'ailerons de requin, puisque cette pratique n'est pas "rationnelle".


Peut-être... mais s'ils pouvaient en tomber bien malades, ça serait un juste retour de leur mauvais karma... :evil:

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze