Nous sommes actuellement le 29 Juillet 2021, 09:08

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié: 29 Août 2014, 20:38 
Ornithorynque consterné
Ornithorynque consterné
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 16 Mai 2010, 16:44
Messages: 1229
Localisation: Dans une rivière australienne
Citer:
Il s'agit d'un phénomène provoqué par la glace, la température et le vent.

Depuis la fin du XXe siècle, un curieux phénomène se produit dans l'ancien lit d'un lac de la vallée de la Mort. Des pierres (certaines faisant plus de 300 kg) se déplacent mystérieusement dans le «Racetrack Playa» en laissant derrière elles une trace dans le sable. Personne ne les avait encore vu bouger.
Selon PetaPixel, une installation en time lapse aurait permis à deux scientifiques, Richard et Jim Norris (respectivement océanographe et ingénieur), d'enfin percer le secret.

«La science, c'est parfois de la chance, raconte Richard Norris dans un écrit. Nous nous attendions à patienter cinq ou dix ans sans que rien ne bouge, mais seulement deux ans après le début du projet, il est arrivé que nous soyons là au bon moment pour le voir [le phénomène] en personne.»
Les pierres ne seraient pas poussées uniquement par le vent, comme des scientifiques l'ont d'abord pensé: il s'agit en fait d'un phénomène appellé «poussée de glace». PetaPixel explique:


«Des objets peuvent se déplacer sur une surface quand le vent et les changements de température provoquent des calottes glacières temporaires capables de bouger de gros objets.»
Pour cela, il faut que l'eau présente dans le lit atteigne un niveau suffisamment profond sans pour autant recouvrir les pierres. Lorsque la nuit, les températures baissent assez pour que l'eau gèle légérement, la base des pierres se retrouve entourée par une sorte de «vitre» de glace. Le lendemain, lorsque les températures remontent, la glace se divise en plaques qui, quand le vent se met à souffler, font glisser les pierres par à-coups.
Dans la vidéo suivante, Richard Norris explique en détails ses arguments.

Fanny Arlandis


Source : http://www.slate.fr/story/91527/mystere-pierres-mouvantes-vallee-mort-resolu


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 29 Août 2014, 21:49 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6996
Localisation: Massif central. Par là.
On pourra mettre à jour l'article qui est consacré aux pierres mouvantes avec cette information. ;)

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 30 Août 2014, 17:07 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 30 Septembre 2011, 09:17
Messages: 93
Localisation: france
Dites moi si je me trompe, mais de ce que j'ai compris, c'est la glace emprisonnant les roches qui leur permet d'avancer, en offrant une plus grande surface au vent, un peu comme si c'était une "voile", cela combiné avec le caractère glissant du sol? En tout cas c'est fascinant. Si le phénomène n'a pas été observé ailleurs, j'imagine que c'est imputable au fait que les conditions météorologiques et géologiques à cet endroit du désert sont assez uniques...

_________________
"Je suis l'invention. L'inventeur ne devrait pas tarder à arriver." Charles Addams, The New Yorker, 1988.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze