Nous sommes actuellement le 02 Août 2021, 12:38

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
MessagePublié: 21 Octobre 2019, 23:29 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 2565
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Citer:
L'homéopathie, tous comme les placebos, peuvent soigner ou faire du bien à ceux qui y croient.

Pas seulement, a priori, puisqu'Ar Soner disait justement que :
Citer:
on sait bien que l'effet placebo peut se manifester même chez les gens qui ont été préalablement informés de la vraie nature du remède qu'on leur administre.

Ce que je trouve personnellement intrigant.

Et je crois que Pochon avance une piste très intéressante (piste — du reste — également avancée par des sociologues très sérieux), à savoir:
Citer:
Les médecins homéopathes peuvent ajouter à leur crédit qu'ils ont bien souvent des capacités relationnelles et d'écoute supérieures à ceux des médecins scientifiques.

Ce qui me donne envie de vous recommander au passage la lecture du texte d'Isabelle Stengers, Le médecin et le charlatan, tiré du livre Médecins et sorciers (par contre, je vous préviens, il paraît que le texte de Tobie Nathan dans le même livre est une daube. :think: :mrgreen: )

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 22 Octobre 2019, 08:38 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 4607
Citer:
Néanmoins, les médecins homéopathes, pour attentifs qu'ils soient, sont bien souvent sectaires et vindicatifs.


Hum...
Parce que l'Ordre des Médecins ne l'est pas lui, sectaire et vindicatif ?...
Dès que l'on touche à leur pré carré, surtout s'il s'agit de médecins alternatives ou non homologuée par les grands labos pharmaceutiques, ces vieux machins se mettent à hurler dans tous les sens... :roll:
A l'image des associations anti-sectes, sous couverts de protéger le citoyen lambda (qui est bien capable de se protéger tout seul pour peu qu'on le laisse faire) de dangereux mouvements sectaires dévoreurs de cerveau, j'ai l'impression qu'ils sont surtout là pour défendre une forme d'idéologie scientiste-matérialiste-paternaliste complètement obsolète, à contre-courant des mouvements de fond actuels... :think: (il n'y a qu'à voir les charges contre l’ostéopathie, l'arrivée de la méditation ou de l'hypnose dans les hôpitaux etc...)


Citer:
Néanmoins, l'homéopathie ne devrait pas être remboursée par la sécurité (ou alors, je demande à ce qu'elle commence à rembourser les fromages & vins qui guérissent immanquablement mes rhumes*, ou encore mes promenades au bord de mer qui renforcent mon système immunitaire).


Ben... ce qu'il y a d'intéressant dans cette remarque, c'est justement le fait de prendre le "malade" et sa thérapie comme un tout, et pas juste de soigner des symptômes.
C'est ce que je trouve intéressant comme approche dans les thérapies alternatives... Je pense qu'en effet, le corps ne peut pas aller bien si l'esprit ne va pas bien, et inversement.


Citer:
- Pour inciter les gens à ne pas se "droguer" avec des vrais médicaments, qui sont loin d'être anodins pour la santé, d'autre part (le Français moyen étant un gros consommateur de médicaments).


Quand on voit les dégâts que peuvent faire des médicaments jugés pourtant anodins comme des anti-douleur, et distribuer jusqu'à maintenant à la pelle et sans plus de précautions que ça, ou des anti-dépresseurs et autres lâchés presque comme des bonbons par des généralistes pas plus au courant que ça, il y a en effet de quoi se poser des questions... :think:

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 22 Octobre 2019, 09:16 
Sonne toujours deux fois
Sonne toujours deux fois
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 05 Août 2008, 17:27
Messages: 6998
Localisation: Massif central. Par là.
Lamart a écrit:
L'homéopathie n'a pas plus d'efficacité qu'un placebo, donc l'homéopathie n'a pas d'efficacité en soit. Pour que l'homéopathie soit un "vrai remède" il faudrait que ses effets soit significativement au dessus de ceux d'un placebo.


Je ne dis pas le contraire.
L'homéopathie n'a pas d'efficacité en elle-même, mais le fait est qu'elle marche dans le sens où elle va effectivement apporter du bien-être au patient. Tout comme le collier d'améthystes, le gri-gri, ou la visite chez le magnétiseur marchent eux aussi, essentiellement pour de la bobologie (maux de têtes, traitement de la douleur) ou pour les troubles psychosomatiques (problèmes dermatologiques de type eczéma, dépression).
Or, la médecine générale, c'est essentiellement de la bobologie. Raison de plus pour prendre cela en considération — ou comme le disait un médecin dont j'ai oublié le nom : « il ne serait pas rationnel de ne pas prendre en compte l'irrationnel ».

Metronomia a écrit:
Citer:
on sait bien que l'effet placebo peut se manifester même chez les gens qui ont été préalablement informés de la vraie nature du remède qu'on leur administre.


Ce que je trouve personnellement intrigant.

Cela s'explique par le fait que l'effet placebo mis en jeu par l'homéopathie n'est pas juste une question de croyances (comme certains peuvent le laisser penser, en polarisant le débat entre pro- et anti-homéopathie), mais plutôt une sorte de conditionnement pavlovien : le système nerveau anticipe les effets attendus de la consultation ou du médicament, en initiant les voies métaboliques normalement stimulées par lesdits consultation/médicament. C'est un processus qui n'est que partiellement conscient.
C'est pour cette raison que la croyance ne rentre pas tellement en compte, mais que les situations (se retrouver en cabinet médical, discuter avec un médecin) ou les gestes (la prise de médicament) pèsent au moins autant dans la balance pour produire du placebo.

Chimère a écrit:
Parce que l'Ordre des Médecins ne l'est pas lui, sectaire et vindicatif ?...
Dès que l'on touche à leur pré carré, surtout s'il s'agit de médecins alternatives ou non homologuée par les grands labos pharmaceutiques, ces vieux machins se mettent à hurler dans tous les sens...

J'ai l'impression que les choses sont plus compliquées que cela : il faut voir par exemple l'acharnement que l'Ordre des Médecins a mis pour protéger le professeur Joyeux, ignorant ou annulant les plaintes portées à son encontre ; ce n'est que tout dernièrement après avoir été mis au pied du mur (suite à l'affaire des essais cliniques sauvages) que l'Ordre a finalement accepté de le poursuivre.

En ce qui concerne l'homéopathie, l'Ordre a toujours cherché à ménager la chèvre et le choux et ça fait moins d'un an que l'organisation commence à se positionner un peu plus nettement contre (mais je ne serais pas surpris que cette nouvelle motivation soit politique, dans la mesure où elle est concomitante à la décision du gouvernement de dérembourser l'homéopathie).

Bref. Oui, ce sont des vieux barbons, mais je ne crois vraiment pas qu'ils soient les rationnalisto-matérialistes que tu décris. Il faut plutôt les voir comme une sorte de syndicat un peu réactionnaire, garant de l'ordre établi et toujours prêt à défendre les médecins contre le reste de la société. :P

_________________
There is a curse.
It says :
« May you live in interesting Times. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 22 Octobre 2019, 09:41 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 2565
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Citer:
Cela s'explique par le fait que l'effet placebo mis en jeu par l'homéopathie n'est pas juste une question de croyances (comme certains peuvent le laisser penser, en polarisant le débat entre pro- et anti-homéopathie), mais plutôt une sorte de conditionnement pavlovien : le système nerveau anticipe les effets attendus de la consultation ou du médicament, en initiant les voies métaboliques normalement stimulées par lesdits consultation/médicament. C'est un processus qui n'est que partiellement conscient.
C'est pour cette raison que la croyance ne rentre pas tellement en compte, mais que les situations (se retrouver en cabinet médical, discuter avec un médecin) ou les gestes (la prise de médicament) pèsent au moins autant dans la balance pour produire du placebo.

Merci pour ces explications parfaitement claires et très intéressantes.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 04 Janvier 2021, 11:51 
Ni gros, ni moustachu
Ni gros, ni moustachu
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 24 Avril 2014, 08:31
Messages: 2844
Localisation: Juste derrière vous. Ne vous retournez pas.
Je relance ce vieux sujet sur l'homéopathie parce que je suis tombé là-dessus :

Citer:
2021 : l'homéopathie, jugée insuffisamment efficace, n'est plus remboursée

La décision du déremboursement des granules avaient été décidée il y a un an et demi par l'ancienne ministre de la santé Agnès Buzyn. Tous les recours en justice des industriels ont échoué.

L'homéopathie n'est plus remboursée par la Sécurité sociale depuis le 1er janvier 2021. Le taux de remboursement était déjà passé le 1er janvier 2020 de 30% à 15%. La décision du déremboursement avait été prise par Agnès Buzyn, l'ancienne ministre de la Santé, il y a près d'un an et demi. Elle pointait alors l'efficacité médicale des granules jugée insuffisante.

Les industriels de l'homéopathie avaient eu beau lancer des campagnes de lobbying, inonder la Haute autorité de Santé d'études sensées prouver l'efficacité de l'homéopathie, cela n'avait pas suffit à convaincre l'agence sanitaire. Après plusieurs mois à éplucher toutes les études scientifiques parues sur 1 200 produits homéopathiques, elle avait fini par juger que "le service médical rendu était insuffisant".

Les derniers recours judiciaires ont échoué

Agnès Buzyn avait suivi cet avis, en décidant de dérembourser l'homéopathie. Jusqu'alors, ces traitement de médecine alternative coûtaient à l'Assurance maladie 130 millions d'euros par an. Depuis, le leader français Boiron a annoncé la suppression de 650 emplois, soit un quart de ses effectifs. Le laboratoire avait justifié ces licenciements par le déremboursement de l'homéopathie. Un faux prétexte dénoncent au contraire les syndicats pour qui l'entreprise était déjà sur le déclin.

Côté judiciaire, le dernier recours des industriels a récemment échoué. Le Conseil d'État a validé le déremboursement de l'homéopathie. Le rapporteur public explique notamment qu'en Europe, seuls le Luxembourg et la Suisse remboursent encore les produits homéopathiques.


Source.

J'imagine que ça répond à mes questions...

_________________
« C'est une paralysie du sommeil. Ou bien un orbe. » (vieille sagesse zététique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 04 Janvier 2021, 16:53 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Novembre 2020, 12:02
Messages: 448
Tant qu’aller aux sources, et si possible aux sources primaires, on lira avec profit l’avis in extenso rendu les 26 juin 2019 par la Haute autorité de santé (HAS), relatif au déremboursement des produits homéopathiques. Un document d’une centaine de pages mais qui mérite au moins d’être parcouru, car techniquement très intéressant. On y trouvera aussi, dans un bel effort de transparence, les transcriptions des réunions tenues sur le sujet par la commission d’évaluation compétente, au sein de la HAS.

Résumé : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3116594/fr/evaluation-des-medicaments-homeopathiques

Évaluation des médicaments homéopathiques
Avis défavorable au maintien du remboursement
Evaluation des technologies de santé - Mis en ligne le 07 sept. 2019
Nature de la demande
Saisine


Compte tenu :

de l’absence de gravité de certaines affections ou symptômes bénins, spontanément résolutifs pour lesquels il n’existe pas de besoin médical identifié et dont le recours aux médicaments (dont l’homéopathie) n’est pas nécessaire ;
de l’absence de démonstration d’efficacité (en termes de morbidité et/ou de qualité de vie) des médicaments homéopathiques dans les affections/symptômes pour lesquels des données ont été retrouvées dans la littérature (données non significatives et/ou faiblesses méthodologiques ne permettant pas de conclure à la supériorité par rapport au placebo ou à un comparateur actif ou absence de comparaison aux comparateurs cliniquement pertinents) ;
de l’absence de démonstration de leur impact sur la santé publique notamment sur leur intéret pour réduire la consommation d’autres médicaments ;
de l’absence de place définie dans la stratégie thérapeutique des médicaments homéopathiques dans les affections/symptômes pour lesquels des données ont été retrouvées dans la littérature ;
de l’absence de données dans les autres affections/symptômes (non retrouvés dans la littérature) pour lesquels l’homéopathie est utilisée en pratique courante et donc de l’absence de place dans ces situations ;
et malgré :
la gravité et/ou l’impact potentiel sur la qualité de vie des patients de certains symptômes/affections étudiés pour lesquels il existe un besoin médical à disposer d’alternatives thérapeutiques ou de médecines complémentaires ;
la très bonne tolérance et le profil de sécurité des médicaments homéopathiques ;


la Commission donne un avis défavorable au maintien de la prise en charge par l’assurance maladie des médicaments homéopathiques relevant ou ayant vocation à relever de la procédure d’enregistrement prévue à l’article L. 5121-13 du code de la santé publique.


Avis complet : https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2019-06/homeopathie_pic_avis3_cteval415.pdf


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze