Nous sommes actuellement le 29 Juillet 2021, 04:31

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Sabbat
MessagePublié: 29 Novembre 2008, 21:12 
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Octobre 2008, 14:48
Messages: 80
Donc voilà, j'ai fait le dossier "sabbat", mais il manquait un article...je me suis donc lancée et, à priori, malgré ma grande trouille (c'est fou ce que je suis douée avec un clavier...), je m'en suis sortie. En tout cas, j'ai réussi à ne pas tout planter et à ne pas tout effacer, ce qui est déjà correct. j'ai peut-être mal fait quelques trucs, c'est pourquoi, please, help me...Parce que je compte bien faire quelque chose sur les démonologues et quelques chose sur les sorcières la semaine prochaine.
Donc, voilà l'article :

Citer:
Le Sabbat (Sabbat)

--------------------------------------------------------------------------------

Réunion des sorciers autour du Diable, comme décrit lors des procès pour sorcellerie du XVème au XVIIIème siècle.

--------------------------------------------------------------------------------

Si les récits qui nous sont parvenus sont tous différents dans les détails, il y a cependant une trame directrice que l’on retrouve tout au long des chasses aux sorciers sur laquelle les accusés calquèrent leur propre version.


--------------------------------------------------------------------------------

Quand ? Fréquence et date des réunions :
La sorcière (ou le sorcier) se rend au sabbat à certaines dates et à une certaine fréquence, mais aucune généralité n’apparaît, si ce n’est que la date du dimanche est très rarement citée, puisque pour la plupart des prévenus, le dimanche, jour du Seigneur, enlèverait tout son pouvoir au Diable. Certains accusés avouent, du bout des lèvres, être allés deux fois, ou quatre fois, en tout, à ces réunions tandis que d’autres parlent de réunions hebdomadaires. En règle générale, le sabbat se tient la nuit, mais dans quelques rares cas, il a lieu en pleine journée. De même, si le cas de figure le plus rencontré est un sabbat qui dure jusqu’au petit matin, il y a des récits de sabbat durant une heure. Cependant, cette version tend à disparaître au profit du sabbat de toute une nuit lorsque les récits se mettent de plus en plus à se ressembler.


--------------------------------------------------------------------------------

Où ? Lieux choisis
Dans la majorité des cas, le sabbat se déroule dans un endroit proche du lieu de vie des accusés. Toutefois, il existe des cas où il faut « traverser la mer », comme pour les accusés du pays basque qui disent se rendre jusqu’à Terre-Neuve. Le plus souvent, on fait mention de clairière dans la forêt ou de coin désert dans la lande, de collines ou de montagnes proches, et dans tous les cas, situées sur l’aire culturelle de l’accusé. Il y a aussi certains lieux, qui, parce qu’ils sont connus de tous les environs, seront systématiquement choisis, comme par exemple Carnac pour les sorciers bretons. Ce qui est sûr, c’est que la fête se déroule dans un lieu isolé où les promeneurs, surtout la nuit, sont exceptionnels.


--------------------------------------------------------------------------------

Comment ? Les moyens pour s’y rendre
Tout d’abord, l’accusé, le plus souvent marié, prend soin de placer dans le lit conjugal un balais ou un outil quelconque de façon à cacher son absence. Ensuite, on trouve l’utilisation de « certaine poudre », ou de « certain onguent »-les accusés restent le plus souvent dans le vague en ce qui concerne la composition- dont la sorcière ou le sorcier s’enduira le corps (aisselles…)ou son moyen de transport. Parfois, la poudre seule, lancée en l’air, donne le pouvoir de se transporter jusqu’au lieu du sabbat. Partant de son domicile, on rencontre beaucoup de récits où, après avoir utilisé son onguent, l’accusé prononce une formule : « par delà ronces et buissons », avant de s’envoler par le conduit de la cheminée. Dans ce cas, c’est nue que la personne arrive au sabbat, le conduit gardant les vêtements. Mais la voie des airs n’est pas le seul moyen. Dans nombres de récits, c’est à dos d’animal que le sorcier se rend au sabbat. On retrouve des boucs noirs, des cochons, mais aussi, même si c’est plus rare, des chats, des poules ou des crapauds. Parfois, c’est le Diable lui-même qui va chercher son serviteur, en le portant sur son dos.


--------------------------------------------------------------------------------

L’arrivée au sabbat
Un fait que l’on retrouve dans tous les récits, quelque soit le mode de transport, est que l’on arrive jamais le premier au sabbat : on retrouve toujours une assemblée déjà fort nombreuse. Au début des procès, lorsque le sabbat n’a pas encore atteint sa pire forme, ce nom est d’ailleurs peu employé. On parle de « la danse », ou du « jeu » et ce qui s’y passe ressemble sur beaucoup d’aspect à la fête du village. Ce sont d’ailleurs ses connaissances ainsi que les musiciens et les notables du village que l’on y retrouve. Au début, le Diable lui-même est peu présent et l’accusé ne fait rien de plus que ce qu’il ferait à la fête officielle : il discute, il mange, il danse et rentre chez lui.


--------------------------------------------------------------------------------

Le repas
Si au début le repas ressemble à ce qui se fait en cas de fête, cela change par la suite, au fur et à mesure de la transformation des récits. Il sera rarement décrit comme « fort bon »par la suite. Bien souvent, il est jugé « peu ragoutant » : on y mange des bêtes immondes fort mal accommodées. De plus, c’est une nourriture qui est « magique », dans ce sens que les accusés se plaignent le plus souvent de se retrouver le « ventre vide » à leur retour. Parfois, ce que sont véritablement les mets apparaissent durant le sabbat : de la boue ou des feuilles mortes. Plus les récits tendent vers l’horreur, plus les mets deviennent eux-mêmes horribles. On y trouve alors de la chair humaine, provenant de cadavres déterrés ou de nourrissons volés et tués, lorsque ça ne sont pas les enfants des sorcières. Il existe tout-de-même une constante très rarement démentie : le repas est servi sans sel ni pain, qui sont des symboles trop chrétiens pour le Diable. Dans les premiers récits, lorsque le Diable est encore absent, c’est une sorcière ou un sorcier qui préside l’assemblé et le service, s’il n’est pas effectué par des diablotins ou des crapauds, est l’œuvre des accusés eux-mêmes, pour peu que cela soit leur activité dans le monde réel.


--------------------------------------------------------------------------------

La danse
Une fois le repas pris, les musiciens se mettent à jouer. Au début, encore une fois, ce sont souvent les mêmes musiciens que l’on retrouve lors des fêtes de village. Plus tard, on trouve les musiciens du diable qui jouent alors des airs discordants. Les convives dansent, de manière parfaitement académique dans les premiers procès, puis de façon de plus en plus lascive. C’est d’ailleurs lors de ces danses qu’apparaissent les premiers récits de débauche. On retrouve des couples qui s’isolent dans les buissons alentours ou, pour les plus prudes, des orgies du diable et de ses démons, parmi les danseurs. Vers la fin des chasses, la débauche et devenue générale et ce sont tous les participants qui s’y adonnent, entre eux ou avec les diablotins.


--------------------------------------------------------------------------------

L'hommage au Diable et le coït diabolique
S’il est le plus souvent totalement absent des premiers récits de sabbat, au fil des procès, le Diable devient de plus en plus présent. Une fois qu’il est bien installé, présidant l’assemblée sur son trône, la plupart des accusés avouent lui rendre hommage. Après le repas et la danse, les convives, un par un, défilent devant lui. Dans certains cas, c’est à lui seul que les prévenus font état de leurs méfaits passés et de ceux qu’ils projettent, et de lui seul qu’ils obtiennent la poudre qui leur servira aussi bien à perpétrer leurs maléfices qu’à le rejoindre, alors que dans d’autres cas, c’est entre eux que les sorciers s’échangent leurs recettes.

Ce que l’on finit par retrouver dans tous les récits, en revanche, c’est « l’hommage au Diable » : le sorcier ou la sorcière est tenu de baiser une partie de l’anatomie diabolique. Certains lui baisent la main, singeant de cette façon l’habitude chrétienne, mais, bien souvent, c’est « l’autre visage » du diable que le disciple est tenu d’embrasser. Cet autre visage se trouve sous sa queue. Dans bon nombre de comptes-rendus, il est décrit comme une « plus petite figure ». Ensuite, à partir du XVIIème siècle, on trouve bien souvent le « coït diabolique » : après que l’accusé ait rendu hommage à son maître, le Diable prend le sorcier ou la sorcière sur place, par devant s’il a affaire à une jolie sorcière, par derrière si la sorcière est laide, ou si c’est un sorcier.

Presque unanimement, les sorcières qui décrivent le coït le décrivent comme douloureux. On leur demande de rentrer dans les détails, de décrire le membre du Diable, et elles parlent, pour la plus part, de quelque chose de dur, gros, et très froid, qui ne leur donne aucun plaisir, bien au contraire. Dans certains cas, à l’inverse, le membre est décrit comme « chauffé au fer rouge », ce qui est tout aussi douloureux pour la sorcière.


--------------------------------------------------------------------------------

La fin de la réunion :
Lorsque tout le monde est passé, lorsque les promesses de maléfices futurs sont échangés et la poudre distribuée, souvent, le jour se lève. L’assemblée, alors, se sépare. Dans certains cas, il y a des récits du retour, par les mêmes voies qu’à l’aller, mais il arrive aussi que la personne se retrouve chez elle « le temps d’un battement de cil ». Dans tous les cas, sur le lieu même de la réunion, toute trace de sabbat a disparu. Le sorcier ou la sorcière enlève alors l’objet qui prenait sa place dans le lit du conjoint endormi et se couche, l’air de rien.

Bien sûr, suivant les moments, les endroits et les personnes, les récits diffèrent sur le fond. Cependant, la forme, elle, se retrouvera d’un bout à l’autre de l’Europe durant la période que l’on a appelé « Chasse aux Sorcières ».


--------------------------------------------------------------------------------

Traduction anglaise : sabbat

Date : 29 novembre 2008

Articles apparentés : baguette magique,



Catégories : S ; Mythes folklore
Auteur : hermine
Mise en ligne : {29/11/08}
Dernière modification : le 29/11/08 à 21:07




Est-ce que j'ai bien tout rentré ou est-ce qu'il manque des manips de ma part pour qu'il soit en ligne?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sabbat
MessagePublié: 29 Novembre 2008, 21:46 
Lost in translation
Lost in translation
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 04 Septembre 2008, 22:08
Messages: 157
Yep il est en ligne !

Je vais lire tout ça d'ailleurs.

_________________
"Oh ! Oh !" s'exclama-t-il en portugais, car c'était là sa langue maternelle...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Sabbat
MessagePublié: 30 Novembre 2008, 12:40 
Grand matou
Grand matou
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 29 Juillet 2008, 20:26
Messages: 6447
Il est en effet bien en ligne, c'est par là que ça se passe : http://www.paranormal-encyclopedie.com/ ... les/Sabbat ;)

Beau boulot Hermine. :)
J'ai modifié quelques trucs au niveau de la mise en page et ajouté quelques éclaircissements à ce sujet, mais pour l'essentiel c'était très bien.

J'ai aussi ajouté un lien vers le dossier et la bibliographie (en supposant qu'elle était identique à celle du dossier). Si quelqu'un à des propositions d'illustrations, cela pourrait être bien d'en mettre un ou deux aussi.

_________________
:binocle: Sage à ses heures, idiot le reste du temps.
Horaire inconnu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Sabbat
MessagePublié: 30 Novembre 2008, 15:43 
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Octobre 2008, 14:48
Messages: 80
Bon, j'ai bien regardé, et je pense que je serai capable de m'en sortir pour les suivants...
Je vais bosser la semaine prochaine sur un article "sorcière" et peut-être sur l'article "démonologue", et terminer ce que j'avais commencé sur la chasse aux sorcières, mais je ne sais pas trop quoi en faire pour l'instant.
Pour les sorcières, je comptais commencer par le sens général, puis la sorcière dans l'antiquité, puis la sorcière de moyen-âge et de la période des chasses. Je ne mettrai pas de texte concernant la sorcière moderne, qui mériterait un article à elle seule, avec un lien vers un article "wicca".

A ce sujet, je n'ai pas du tout parlé non plus du sabbat païen, ça me paraît plus adapté de faire un article à part aussi...Et surtout plus tard.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Sabbat
MessagePublié: 17 Décembre 2008, 18:21 
Désinscrit
Désinscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 02 Août 2008, 17:54
Messages: 284
J'ai ajouté des illustrations à l'article.

Ce faisant j'ai remarqué qu'il manque une référence aux rites anti-cléricaux qui se sont ajoutés petit à petit dans le stéréotype du sabbat :
- piétinement de la croix ;
- Apposition d'une marque par le diable, en référence aux croix apposées par le prêtre ;
- échange d'une bible contre un grimoire ;
- baiser sur les fesses, en référence au baise-main ;
- profanation de l'hostie (ou hostie noire) ;
- réception d'un nom diabolique, en référence au baptème.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Sabbat
MessagePublié: 18 Décembre 2008, 12:11 
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Octobre 2008, 14:48
Messages: 80
Oui, c'est vrai que j'ai un peu passé le truc à la trappe, me contentant de parler de "blasphème"...Est-ce que l'on fait un rajout dans l'article ou est-ce que l'on fait autre chose, qui s'attacherait plus à cet aspect (et qui pourrait s'appeler "messe noire", si c'est ça).
...Bon, je viens de relire. Hormis pour l'échange d'une bible contre un grimoire (j'ai pas d'infos, là-dessus :oops: ), je pense que je peux rajouter une ligne aux endroits appropriés, parce que c'est vrai que c'était tout de même super-important...D'un autre côté, que ça soit pour l'imposition de la marque ou le choix d'un nouveau nom, ça n'était pas forcément au sabbat que cela avait lieu (même si, après cela, le nom était utilisé aux sabbats) : on trouve deux cas de figures
-le/la sorcièr(e) emmené pour la première fois au sabbat et qui devient "adepte" illico (avec nom, marque et le reste)
-la rencontre "privée" et, dans ce cas, le nom comme la marque ne se font pas devant témoins.
Du coup, ça me parraît plus approprié d'en parler dans la partie "chasse", et ce d'autant plus que la "recherche de la marque" mérite à elle seule un bon paragraphe.

Par contre, c'est vrai que si je parle bien du baiser au postérieur, je zappe totalement l'hostie alors que c'était systématiquement recherché dans les aveux...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Sabbat
MessagePublié: 18 Décembre 2008, 18:39 
Désinscrit
Désinscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 02 Août 2008, 17:54
Messages: 284
En effet, ces choses peuvent être rapportées dans un article intitulé "messe noire". Tout ce qu'il faut, c'est que le lecteur comprenne que la "witchcraft" est une construction fictive qui repose sur une opposition systématique aux rites chrétiens. Consruction qui a prit de l'ampleur au moment des grands procès pour hérésie menés contre de puissantes congrégations.

Pour ce faire, il serait peut-être intéressant de rappeler que le stéréotype du sabbat est né au début du XVe siècle (v. 1400), dans la région des Alpes occidentales et qu'il fait écho aux accusations de culte du diable proférées contre les cathares et les vaudois. Ces accusations ont ensuite été amplifiées par des théories de complots secrets formentés par des adorateurs du démon contre "la bonne marche du monde". Le tout était ensuite de trouver les bons boucs émissaires. C'est dans cet esprit trouble que sont apparus les faux protocoles des sages de Sion (les Juifs aillant été persécutés avant les sorcières, pour les mêmes raisons).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Sabbat
MessagePublié: 18 Décembre 2008, 23:19 
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Octobre 2008, 14:48
Messages: 80
Bon...Ben je pense que ça serait mieux si c'est toi qui faisait la partie "messe noire"...Je m'en tiendrais à mes petites sorcières(remarque, ça se complète pas mal)
C'est pas que je ne connais pas, c'est que je risquerais d'écrire des énormités, ou des trucs pas assez détaillés.
J'en parlais bien, du fait que cela venait des procès pour hérésie, dans le dossier mais tout ce que je connais sur le sujet se réfère à la "chasse aux sorcières" seule...C'est tout le problème d'être autodidacte : on peut connaître un certain aspect d'un sujet, on n'en connaît pas tous les aspects... :oops:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Sabbat
MessagePublié: 24 Décembre 2008, 10:41 
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 15 Octobre 2008, 19:26
Messages: 489
Localisation: Nogent le Rotrou
Je n'ai pas recherché dans toutes les pages, mais je crois que ce lien n'a pas été donné encore.

http://renaissance.mrugala.net/Sorcellerie/

Très intéressant en matière de documentation.

_________________
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains brillent en société... jusqu'à ce qu'ils l'ouvrent !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: Sabbat
MessagePublié: 24 Décembre 2008, 12:01 
Désinscrit
Désinscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 02 Août 2008, 17:54
Messages: 284
Beaucoup de ces sources sont en téléchargement libre sur Gallica et je suis en train de les compulser (petit à petit). Il est vrai que les informations dispensées sur le site peuvent être très utiles.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze