Nous sommes actuellement le 30 Juillet 2021, 13:02

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Spring-Heeled Jack
MessagePublié: 10 Août 2009, 16:31 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 15 Juillet 2009, 13:35
Messages: 56
Localisation: Villeneuve d'Ascq
Voici un article sur un personnage qui m'a énormément intrigué, il s'agit de "Spring-Heeled Jack" autrement dit Jack Talons-à-Ressort.
Pour mes recherches je me suis servi des liens qui se trouvent à la fin de l'article, concernant la traduction je me suis un peu aidé de traduction Google, comme je le fais de temps en temps pour les passages un peu compliqués.

Jack Talons-à-Ressort est un personnage qui appartient maintenant au folklore anglais, au même titre que Jack l'Eventreur ou Sherlock Holmes. Enigmatique, il ne ressemble absolument à rien de connu et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est inclassable tant sa folie était étrange et le mystère qu plane autour de son identité reste entier. Le caractère paranormal qu'on lui prête et le côté burlesque du personnage ferait penser à une plaisanterie, mais loin de là, il semblerait avoir vécu durant cette chère époque victorienne.

La première apparition de Jack eut lieu en 1837, il fut ensuite aperçu à travers toute l'Angleterre, de Londres à Sheffield en passant par Liverpool.
La plupart de ces apparitions eurent lieu dans la banlieue de Londres et plus tard dans les Midlands et en Ecosse.
La particularité de Jack c'est son étrange histoire, Jack était décrit par les personnes l'ayant vu comme étant un personnage doté d'un aspect terrifiant et effrayant voir même d'une physionomie diabolique. Il était décrit comme étant "grand, mince avec des mains glacées et griffues, des yeux exorbités et étincelants, et une bouche crachant le feu ".
Une de ces victimes Jane Aslop le décrivit même de la sorte :

Citer:
« Son visage était hideux, ses yeux comme des boules de feu, et il crachait des flammes bleues et blanches. Ses mains étaient comme des serres, mais froides comme la glace. Il portait comme un casque très serré sur la tête, et un costume blanc moulant sous sa cape noire. »
Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Spring_Heeled_Jack


Pièce jointe:
Jack6.jpg
Jack6.jpg [ 11 Kio | Consulté 3515 fois ]

Illustration de Jack Talons-à-Ressort.
C'est vrai que de nos jours cette description se rapprocherai plus de celle du Super-héros, mais nous allons voir que la démence, l'étrangeté et la folie de Jack fit croire aux populations locales qu'il était peut être d'origine extraterrestre, démoniaque ou spectrale.


Les premières attaque de Jack.

La première affaire impliquant Jack eut lieu en septembre 1838, cela se passe à Londres. Un homme d'affaire rentrait à son domicile après une longue journée de travail, quand tout à coup en passant devant un cimetière il vit un visage mystérieux sauter par-dessus les barrières du cimetière. Les barrières mesuraient 3 mètres de hauteur mais la créature sauta soudainement par-dessus pour atterrir droit devant sa victime lui barrant ainsi le chemin.
L'homme le décrit ainsi : "un homme grand à l'aspect diabolique et très musclé. Il a des oreilles pointues, de grands yeux luisants et incandescent, et un grand nez en pointe." C'est la première apparition de celui que l'on va appeler "Jack talons-à-ressorts".
Heureusement pour notre homme d'affaire il ne s'en prendra pas à lui.

Plus tard dans la même nuit il s'en prend cette fois à un groupe composé de 3 femmes et un homme, tous réussissent à s'enfuir sauf Polly Adams, il s'e prend sauvagement à elle en lui déchirant son corsage saisit de sa poitrine et lui arrache sa robe en lui griffant le ventre au niveau de l'estomac.
Jack laisse Polly Adams inconsciente, plus tard elle sera découverte par un policier à qui elle dira qu'il crachait des flamme beue et fit la description, suivante complètement choquée :

Citer:
"L'intrus était grand, mince et fort. Il avait un nez proéminent, des doigts osseux, extrêmement puissants, qui ressemblaient à des griffes. Il était incroyablement agile. Il portait une longue cape flottante, comme aiment en porter les gens qui vont à l'opéra, les soldats et les comédiens ambulants. Sur la tête, il avait un casque haut, paraissant en métal. Sous la cape, une combinaison moulante d'une matière brillante comme de la toile cirée ou un filet métallique. Il avait une lampe attachée sur sa poitrine. Le plus bizarre de tout : les oreilles de la créatures étaient courtes et pointues comme celles d'un animal."
http://en.wikipedia.org/wiki/Spring_Heeled_Jack



Pièce jointe:
springy2.jpg
springy2.jpg [ 6.38 Kio | Consulté 3510 fois ]

Illustration d'époque.

En octobre 1837 il s'attaque cette fois à Mary Stevens, une jeune femme qui rentrait chez son employeur à Lavender Hill. En traversant Clapham Common un homme bondit sur son chemin, il l'enlaça fortement essaie de l'embrasser et glisse sa mains dans son corsage. Les crie de Stevens feront fuir son assaillant, et des hommes se trouvant aux alentours arrivèrent sur place rapidement et se mirent à chercher Jack mais sans succès.
Mais Jack n'en n'avait pas assez, le lendemain il revient près de chez Mary Stevens et saute au milieu d'un chemin qu'emprunter un fiacre, ce qui fit perdre le contrôle au cocher ce qui provoqua un accident heureusement sans victime. Les témoins rapportèrent qu'ils virent Jack sauter au dessus d'un mur d'à peu près 3 mètres de haut d'un seul coup. Il s'attaqua tout de suite après à une autre femme près de Clapham Church ou il laissa cette fois des trace de 7.5 centimètres de profondeur, de là la police en déduit qu'il utilisé peut être un mécanisme à ressort pour effectuer ses sauts périlleux.
Dès lors Jack acquiert sa renommé dans la presse, ce qui lui donne le fameux surnom qui fit sa légende.

Très vite l'affaire pris des proportions considérable, le Lord Maire de Londres Sir John Cowan lors d'une conférence de presse à Mansion House qu'il avait reçu une plainte anonyme d'un concitoyen qui prétendait avoir des informations importantes concernant cette affaire.
Selon le Lord Maire, il était dit dans la lettre que cette affaire concernait deux gentlemen de la haute société, en effet un de ces deux messieurs (assez espiègle et téméraire) avait pris le pari qu'il visiterait Londres et ces alentours avec trois déguisements différents; celui d'un ours, d'un spectre et d'un diable pour terroriser des jeunes femmes.
D'ailleurs un des témoignage corrobore un peu cette lettre, car quelques jours plus tard, une jeune femme raconte qu'un soir on sonna à sa porte, lorsqu'elle partit ouvrir elle vit un spectre devant elle, ce qui lui fit perdre connaissance immédiatement.

Plus tard l'affaire passa étrangement sous silence durant quelques temps, des témoignage se firent entendre ici et là à travers le pays et à Londres sur des soit-disante apparitions de Jack, la peur s'installa réellement dans plusieurs quartier de Londres dont Stockwell, Brixton, Camberwell et Vauxhall ou beaucoup de personnes étaient terrorisées la nuit tombée.
Le Lord Maire restait quand à lui très sceptique sur l'affaire, pour lui les personnes agressées faisaient preuves d'exagération dans leurs description et que de toute façon il était impossible "qu'un fantôme réalise les exploits d'un diable sur cette terre". Cette phrase peut prêter à sourire, mais les moeurs de l'époque encore fortement versées dans la croyance religieuse et populaire ne choquait personne.
Le lord Maire eut la confirmation qu'il attendait, la donne changea quand un autre témoignage vint appuyer la thèse du pari entre nos deux gentlemens, une jeune servante de Forest Hill fut terrorisée par l'apparition d'un homme au visage horrible et habillé d'une peau d'ours.
Les trois déguisements annoncé sur la lettre anonyme étant confirmés, le Lord Maire promis solennellement d'arrêter les coupables coute que coute aristocrate ou pas et qu'il serait sévèrement puni.

Mais Jack frappe à nouveau et son affaire la plus célèbre défraye la chronique, il s'agit du cas de Jane Alsop et Lucy Scales.
Jane Alsop issue d'un milieu très aisé raconte que le soir du 19 février 1838 un homme vint sonner à la porte de chez ses parents, il sepresenta comme étant un policier et lui demanda d'apporter de la lumière car il venait de capturer Jack-Talons-à-Ressort. Sans trop hésiter elle alla chercher une bougie pour la lui remettre en mains propres, mais quand elle ouvrit la porte elle s'aperçu qu'il portait une sorte de longue cape qui le recouvrait tout le long du corps, et lorsqu'il fut éclairer par la lumière il se découvrit et se présenta sous sa forme la plus hideuse. Prise de terreur elle resta clouée sur place, il l'a saisit violemment et essaya de lui déchirer sa robe en la griffant avec des ongles que Jane décrivit comme ayant un aspect métallique. Il l'a griffa sauvagement au cou également mais la soeur de Jane saisit sa soeur par le bras et la tira dans la maison. Le plus étrange c'est qu'une fois les fille à l'intérieur de la maison, Jack frappa normalement à la porte plusieurs fois pour y entrer, jusqu'à ce que les cris des jeunes femmes attirèrent les voisins ce qui fit fuir Jack.


Pièce jointe:
Ghosts&SpringHeeledJack.jpg
Ghosts&SpringHeeledJack.jpg [ 47.27 Kio | Consulté 3511 fois ]

Illustration d'époque.

Le 28 février c'est à Lucy Scales et sa soeur qui étaient de retour d'une visite familiale. Sur le chemin de Green Dragon Alley elle virent un homme au coin d'une rue immobile vêtu d'un long manteau d'époque. Lucy passa devant suivi de près par sa soeur, tout à coup l'homme tourna son visage vers elle et se mit à cracher des flammes bleues et rouges, ses yeux étaient rouge comme des braises et son rire diabolique. Ellle s'évanouir et furent saisies de terreur pendant plusieurs heures.
La période victorienne comportant sont lot important de discrémination, l'histoire de Jane Aslop fut fortement médiatisée et notamment relayer par le Times et ce grâce à son rang aisé, en revanche le cas Lucy Scales ne couvrit qu'une page dans les faits divers, qui relatait l'agression tout en précisant que son témoignage comportait une exagération certaine.



Le coupable introuvable

L'enquête pour retrouver Jack ne mène à rien, aucun suspect, aucun indice, aucun visage à mettre sur un coupable.
Un certain Thomas Millbank qui écrivait des essais dans le Times, a raconté au Morgan's Arms qu'il était le véritable Jack-Talon-à-Ressort. Il fut immédiatement arrêté et jugé au tribunal de Lambeth Street, mais il fut rapidement relâcher en raison des incohérences entre son témoignage et et celui de Jane Aslop.
Jack est vraiment célèbre il entre dans le panthéon du folklore anglais, des nouvelles sont écrites sur lui , des pièces de théâtre qui attirent beaucoup de monde sont jouées sur son histoire.
Les apparitions de Jack se font rare maintenant, toutefois une vague d'apparition eut lieu dans le Northamptonshire, dans l'East Anglia; mais après plus rien.



Le mystère d'Aldershot.

En août 1877 une affaire étrange fut rapportée par des soldats de la caserne d'Aldershot, une sentinelle de garde cette nuit là rapporta qu'il vit littéralement bondir une tête au loin tout en entendant un bruit métallique, le soldat pris son courage à deux mains et le défia de s'approcher mais la créature disparut de sa vue. Quand le soldat retourna à son post la créature apparu subitement devant lui et se mit à le gifler violemment avec "une main aussi froide qu'on aurait dit la main d'un cadavre"..
Quand ses camarades de régiment entendirent les cris ils vinrent à la rescousse du jeune soldat quand ils essayèrent d'attraper l'homme il fit un bond prodigieux et passa littéralement au dessus de leurs têtes pour atterrir derrière eux. Un des soldat lui tira dessus sans apparemment aucun effet sur notre créature, mais un autre soldat précisa plus tard qu'il ne s'agissait que d'un tir de sommation.La créature disparut dans les ténèbres de la nuit. Les jours qui suivirent, la panique était devenue si grande dans la caserne que l'on ordonna aux sentinelles de porter des munitions et de tirer à vue si nécessaire.




Les théories sur l'identité de Jack.

Jack ne fut jamais arrêté ni identifier.
Toutes les hypothèses furent envisagées, personnes les plus religieuses de l'époque, il s'agissait d'un démon malfaisant, du fait de son apparence diabolique et de son rire démoniaque qu'il laissait entendre à presque chacune des ses apparitions. Un démon qui a été rapporté accidentellement ou volontairement par les praticiens de l'occulte c'est à dire les spirites de l'époque.
D'autres pensaient à une créature extraterrestre à cause de son apparence, ses yeux globuleux, des gaz bleus sortant de sa bouche et une agilité à sauté partout provenant de sa vie sur une planète doté d'une plus grande gravité que la gravité terrienne.
Pour les plus sceptiques, on spéculait sur ce fameux pari entre deux gentlmens, on ne pouvait concevoir que cette créature créer de toute part parce qu'ils appelaient "une hystérie collective" fut d'origine démoniaque, spectrale ou extraterrestre. Dès lors des rumeurs commencèrent à circuler sur l'identité d'un noble irlandais le Marquis de Waterford qui avait déjà eu de mauvaises expériences avec les femmes et la police. Il avait déjà été arrêter pour avoir participé à des bagarres, des actes de vandalismes, et était réputé pour son mépris des femmes en général, ce qui lui a valu le surnom de
"Mad Marquis". Le problème c'est que les activité de Jack continuèrent après la mort du Marquis en 1859; et de plus le Marquis avait un alibi pour les agressions de Lucy Scales et Jane Alsop.
De plus sa longévité était un argument contre la thèse du protagoniste unique, pour certains chercheurs il était fort possible que Jack a eu des copieurs un peu comme les serials-killers, ce qui pouvait en partie expliquer l'exceptionnelle longévité de notre protagoniste.
Jack ne fut jamais arrêté ni identifié, mais il finit sa carrière dans la culture populaire et les histoires pour enfants.
Voici pour ce personnage étrange que j'ai trouvé assez amusant.

Sources :
http://en.wikipedia.org/wiki/Spring_Heeled_Jack
http://www.geocities.com/SouthBeach/5994/page4.html
http://touraine-insolite.xooit.com/t159 ... ssorts.htm
http://anomalyinfo.com/articles/ga00002.shtml
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_Talons-%C3%A0-Ressort


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Spring-Heeled Jack
MessagePublié: 10 Août 2009, 18:02 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 5268
Localisation: Großostn
On en parle aussi un petit peu dans un de mes livres, où on l'appelle "Jack le bondissant".

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Spring-Heeled Jack
MessagePublié: 10 Août 2009, 18:44 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 15 Juillet 2009, 13:35
Messages: 56
Localisation: Villeneuve d'Ascq
Tu as écris des livres ?
Tu es écrivain ?
Tu pourrais m'en dire plus. ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Spring-Heeled Jack
MessagePublié: 10 Août 2009, 19:12 
Übertypografer
Übertypografer
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 26 Novembre 2008, 18:29
Messages: 5268
Localisation: Großostn
Quand je dis "un de mes livres", c'est un des livres que je possède, hein. :mrgreen:

_________________
Ungl unl . . . rrlh . . . chchch . . .
[H.P. Lovecraft, The Rats in the Wall, 1923]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Spring-Heeled Jack
MessagePublié: 10 Août 2009, 22:05 
Seigneur Canard
Seigneur Canard
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Août 2008, 23:18
Messages: 1945
Cool. Cet article mériterait une relecture approfondie, mais je n'ai pas le temps de m'y coller maintenant (à cause d'une connexion vacillante, mes heures sur LE INTERNET sont comptées). J'ai toutefois vu que certaines phrases avaient besoin d'être reprises (pour cause de répétitions et de manque de ponctuation notamment).

_________________
Je suis le grincement dans les poutres. Le battement d'ailes dans la cheminée. Les petites marques de dents dans la pêche. Je suis BATMAN FRUGIVORE. - Charles Montgomery Plantagenet Schicklgruber Burns.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Spring-Heeled Jack
MessagePublié: 11 Août 2009, 08:04 
Chercheuse de ptite bête
Chercheuse de ptite bête
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 06 Août 2009, 09:31
Messages: 1079
Localisation: Paris et parfois plus loin.
J'ai toujours été intriguée par cette histoire "Jack le bondissant". Je pense pour ma part que c'etait un détraqué, et que les faits ont été grossi au fil du temps, mais c'est vraiment intéressant comme sujet!

_________________
Comme ce serait drôle de ressortir parmi ces gens qui marchent la tête en bas ! Les Antipodistes, je crois...

Lewis Carroll in "Alice in Wonderland"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Spring-Heeled Jack
MessagePublié: 11 Août 2009, 10:37 
Empereur du chat
Empereur du chat
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 12 Août 2008, 22:57
Messages: 1895
Je ne sais plus où, mais on avait parlé du fait que ce soit une légende faite pour effrayer les enfants, et qu'ils ne puissent pas s'aventurer la nuit en ville.

_________________
Da funky emperor !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 7 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze