Nous sommes actuellement le 24 Juillet 2021, 15:15

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: L'accident de Mantell
MessagePublié: 07 Septembre 2009, 12:37 
Empereur du chat
Empereur du chat
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 12 Août 2008, 22:57
Messages: 1895
J'ai fait un petit article sur l'accident de Mantell:

Citer:
L’accident de Mantell


Les faits

En ce 7 janvier 1948, un objet est signalé près de la réserve d’or de Fort Knox,Kentucky, plus précisément au dessus de Madison . Cette observation, dont sont témoins des dizaines (voire des milliers selon les sources) de personnes, fait état d’un objet volant de très grand volume, rond et lumineux. Situer près d’un site à haut risque, l’alerte est donné alors que l’objet se positionne au dessus de la base aérienne de Godman.

Quatre chasseurs P51 Mustang, alors en exercice, sont déroutés pour aller approcher l’objet. Mantell, un des trois pilotes donne des précisions sur l’objet:

« J’ai vu l’objet. Il est au-dessus de moi. Je vais essayer de m’en approcher pour mieux le voir … Il semble métallique. Il prend de la hauteur; il vole à la même vitesse que moi. Je vais le suivre jusqu’à 6000 mètres. »

C’est le colonel Hix, commandant de la base de Godman, qui dirige les opération. Lui aussi regarde l’ovni et en donne de nouvelles précisions. Complètement blanc excepté une bande rose, il est d’une dimension égale à la moitié de la lune.

Peu de temps après un des pilotes annonce à la tour de contrôle que l’objet vient de disparaître dans les nuages, après une très forte accélération. Tous, sauf Mantell, qui n’a pas encore été l’altitude de 6000 mètres, abandonnent la poursuite. Mais peu après il annonce:

« Impossible de le rejoindre. J’abandonne immédiatement la poursuite. »

Suit alors un silence total. Ce n’est que quelques heures plus tard, à 145 kilomètres de la base que son corps, ainsi que son avion, retrouvé disloqué sur plusieurs kilomètres carrés, seront retrouvés.

Les indications

D’après les écoutes radios, les appareils avaient suffisamment de kérosène pour envisager un poursuite. Tout était opérationnel dans ce but.

Seul pilote à la poursuite de l’objet après le retour à la base des autres appareils, Mantell atteint l’altitude de 15 000 pieds lorsqu’il annonce à la tour:

« L’objet est directement en avant de et au-dessus de moi maintenant, se déplaçant à environ la moitié de ma vitesse … cela semble être un objet métallique ou probablement une réflexion du soleil sur un objet métallique, et il est d’une taille énorme. Je m’élève toujours. Je vais essayer de me rapprocher pour avoir une meilleure vision. »

18 000, 20 000, puis 22 000 pieds, qui est pour un chasseur de la seconde guerre mondiale, une altitude très élevée. Selon les sources, le manque d’oxygène, lorsque Mantell est parvenu à 30 000 pieds, lui a fait perdre connaissance, le laissant tomber en piquet jusqu’au sol.

Cet incident fut très médiatisé, de par le mystère du crash, et par le statut de héros de guerre que Mantell avait forgé auprès de l’opinion. Et beaucoup d’hypothèses ont été formulées qu’en à la nature de l’objet poursuivi par le pilote.
En premier lieu, beaucoup (scientifiques, armée …) ont avancé l’idée selon laquelle il poursuivait en réalité la planète Vénus. D’après pensent à un ballon météo ou un ballon Skyhook de la Marine laché depuis la base de Clinton dans l’Ohio. Enfin l’idée d’un phénomène lumineux, le sundog, est aussi avancée.

Outre ces hypothèses l’état de la carcasse de l’avion retrouvé au sol pose des interrogations. En effet selon les témoins l’appareil ne se serait pas posé selon les cas de chute en piquet, mais se serait écraser sur le ventre, à plat, et en ayant le fuselage quasiment intact, seuls les ailes et la queue étaient cassés.
Cela est en contradiction avec les témoignages d’habitants ayant vu l’avion tournoyé, puis explosé.

C’est le capitaine Richard Tyler, responsable de l’enquête, qui donne les informations dans un rapport préliminaire

« Mon opinion personnel sur l’accident est que Mantell, un pilote agressif, a tenté de poursuivre l’objet aussi longtemps que possible, même s’il a réalisé le danger de son manque d’oxygène. A environ 25 000 pieds je pense qu’il est mort d’anoxie et que l’avion a continué à monter jusqu’à près de 30 000 pieds où il a fait 3 lents cercles et est tombé en perte de puissance, tournant lentement sur la gauche avec le couple moteur. Je pense qu’il a atteint la compressibilité à environ 15 000 pieds et que l’aile gauche a explosé, des parties commençant à tomber sur près de 1 mile dans une direction Nord-Sud, éparpillant les plus légers le plus loin. Je pense que le pilote est mort d’anoxie lorsqu’il a commencé à redescendre. Lorsque l’aile gauche est partie, l’aile droite a commencé à agir comme un aileron ou un gouvernail pour le fuselage et a guidé celui-ci vers le bas, parallèlement au sol. »

Apparence de l’objet

La forme du cornet de glace avec le sommet rouge sera celui du communiqué de l’USAF, mais d’autres témoignages évoque un objet argenté ou métallique, de très grande taille, rond et blanc, de la moitié de la lune, du quart, ou du 1/10 de la pleine lune.


Juste, certains paragraphes changeront de place. :) Et je n'ai pas attaché les images.

_________________
Da funky emperor !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 07 Septembre 2009, 12:48 
Went extinct for your sins
Went extinct for your sins
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 17 Avril 2009, 18:51
Messages: 332
Les moteurs se sont peut être tout simplement éteinds à cause du manque d'oxygène, sachant que la meilleure façon de redresser un avion en chute libre est de ne rien faire tant qu'il ne se redresse pas de "lui même" par aérodynamisme. Ca expliquerait peut être le crash à plat non ? ( c'est un peu dans la même optique que le dernier témoignage )

_________________
Accept me into your hearts..or I will <membre viril> thine heads off. Cretaceous 3:27


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 07 Septembre 2009, 12:51 
Empereur du chat
Empereur du chat
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 12 Août 2008, 22:57
Messages: 1895
Je pensais contacter des sites sur le sujet pour qu'ils donnent leur avis là dessus.

_________________
Da funky emperor !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 07 Septembre 2009, 12:59 
Went extinct for your sins
Went extinct for your sins
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 17 Avril 2009, 18:51
Messages: 332
D'après les caractéristiques, le P51 Mustang à un plafond pratique de 12770 mètres, il est monté jusqu'à 9000 et quelques mètres ( 30000 pieds ) avant de décrocher. C'est bizarre il aurait du décrocher au dessus de 13000 normalement. Tout dépends de sa vitesse en montée, mais sachant qu'il était en poursuite je pense qu'il était à plein régime.

( Bon en même temps quand tu meurs... tu peux déplacer plein de boutons sans t'en apercevoir... :mrgreen: )

_________________
Accept me into your hearts..or I will <membre viril> thine heads off. Cretaceous 3:27


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 07 Septembre 2009, 14:31 
Cultiste joviale
Cultiste joviale
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 16 Juillet 2009, 09:37
Messages: 764
J'ai fait quelques corrections en rouge, non pour les dénoncer, mais pour que tu les vois plus facilement pour les réintégrer.
Peux-tu ajouter ce que veut dire "anoxie" ? et "sundog" ? (oui je sais, je suis un peu inculturée :oops: )


Citer:
L’accident de Mantell


Les faits

En ce 7 janvier 1948, un objet est signalé près de la réserve d’or de Fort Knox,Kentucky, plus précisément au-dessus de Madison . Cette observation, dont sont témoins des dizaines (voire des milliers selon les sources) de personnes, fait état d’un objet volant de très grand volume, rond et lumineux. Situé près d’un site à haut risque, l’alerte est donnée alors que l’objet se positionne au-dessus de la base aérienne de Godman.

Quatre chasseurs P51 Mustang, alors en exercice, sont déroutés pour aller approcher l’objet. Mantell, un des trois pilotes donne des précisions sur l’objet:

« J’ai vu l’objet. Il est au-dessus de moi. Je vais essayer de m’en approcher pour mieux le voir … Il semble métallique. Il prend de la hauteur ; il vole à la même vitesse que moi. Je vais le suivre jusqu’à 6000 mètres. »

C’est le colonel Hix, commandant de la base de Godman, qui dirige les opérations. Lui aussi regarde l’ovni et en donne de nouvelles précisions. Complètement blanc excepté une bande rose, il est d’une dimension égale à la moitié de la lune.

Peu de temps après un des pilotes annonce à la tour de contrôle que l’objet vient de disparaître dans les nuages, après une très forte accélération. Tous, sauf Mantell, qui n’a pas encore atteint l’altitude de 6000 mètres, abandonnent la poursuite. Mais peu après il annonce:

« Impossible de le rejoindre. J’abandonne immédiatement la poursuite. »

Suit alors un silence total. Ce n’est que quelques heures plus tard, à 145 kilomètres de la base que son corps, ainsi que son avion disloqué sur plusieurs kilomètres carrés, seront retrouvés. --> y avait 2 fois "retrouvé"
Les indications

D’après les écoutes radios, les appareils avaient suffisamment de kérosène pour envisager une poursuite. Tous étaient opérationnels dans ce but.

Seul pilote à la poursuite de l’objet après le retour à la base des autres appareils, Mantell atteint l’altitude de 15 000 pieds lorsqu’il annonce à la tour:

« L’objet est directement en avant de et au-dessus de moi maintenant, se déplaçant à environ la moitié de ma vitesse … cela semble être un objet métallique ou probablement une réflexion du soleil sur un objet métallique, et il est d’une taille énorme. Je m’élève toujours. Je vais essayer de me rapprocher pour avoir une meilleure vision. »

18 000, 20 000, puis 22 000 pieds, qui est pour un chasseur de la seconde guerre mondiale, une altitude très élevée. Selon les sources, le manque d’oxygène, lorsque Mantell est parvenu à 30 000 pieds, lui a fait perdre connaissance, le laissant tomber en piquet jusqu’au sol.

Cet incident fut très médiatisé, de par le mystère du crash, et par le statut de héros de guerre que Mantell s'était forgé auprès de l’opinion. Et beaucoup d’hypothèses ont été formulées quant à la nature de l’objet poursuivi par le pilote.
En premier lieu, beaucoup (scientifiques, armée …) ont avancé l’idée selon laquelle il poursuivait en réalité la planète Vénus. D’après pensent à un ballon météo ou un ballon Skyhook de la Marine laché depuis la base de Clinton dans l’Ohio. Enfin l’idée d’un phénomène lumineux, le sundog, est aussi avancée.

Outre ces hypothèses l’état de la carcasse de l’avion retrouvée au sol pose des interrogations. En effet selon les témoins l’appareil ne se serait pas posé comme dans les traditionnels cas de chute en piquet, mais se serait écrasé sur le ventre, à plat, et en ayant le fuselage quasiment intact, seuls les ailes et la queue étaient cassés.
Cela est en contradiction avec les témoignages d’habitants ayant vu l’avion tournoyer, puis exploser.

C’est le capitaine Richard Tyler, responsable de l’enquête, qui donne les informations dans un rapport préliminaire

« Mon opinion personnel sur l’accident est que Mantell, un pilote agressif, a tenté de poursuivre l’objet aussi longtemps que possible, même s’il a réalisé le danger de son manque d’oxygène. A environ 25 000 pieds je pense qu’il est mort d’anoxie et que l’avion a continué à monter jusqu’à près de 30 000 pieds où il a fait 3 lents cercles et est tombé en perte de puissance, tournant lentement sur la gauche avec le couple moteur. Je pense qu’il a atteint la compressibilité à environ 15 000 pieds et que l’aile gauche a explosé, des parties commençant à tomber sur près de 1 mile dans une direction Nord-Sud, éparpillant les plus légers le plus loin. Je pense que le pilote est mort d’anoxie lorsqu’il a commencé à redescendre. Lorsque l’aile gauche est partie, l’aile droite a commencé à agir comme un aileron ou un gouvernail pour le fuselage et a guidé celui-ci vers le bas, parallèlement au sol. »

Apparence de l’objet

La forme du cornet de glace avec le sommet rouge sera celui du communiqué de l’USAF, mais d’autres témoignages évoquent un objet argenté ou métallique, de très grande taille, rond et blanc, de la moitié de la lune, du quart, ou du 1/10 de la pleine lune.


Juste, certains paragraphes changeront de place. :) Et je n'ai pas attaché les images.[/quote]

_________________
Winter is coming...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 07 Septembre 2009, 14:55 
Banni
Banni
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Juillet 2009, 11:49
Messages: 2349
Voir l'article de cortex aussi non ?

http://www.zetetique.fr/index.php/dossi ... re-mantell

_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 08 Septembre 2009, 10:25 
Seigneur Canard
Seigneur Canard
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Août 2008, 23:18
Messages: 1945
Anoxie : manque ou absence d'oxygène.

Sundog : "parhélie", en français. Phénomène lumineux faisant apparaître des "soleils supplémentaires" dans le ciel.

Mon article sur le site de l'OZ date un peu, il mériterait d'être complété et mis à jour. Cela fait plusieurs années que j'y pense, mais je ne le fais jamais. En fait, j'avais lu que le lâché de ballon depuis la base de Clinton ne correspondait pas, mais que d'autres ufologues avaient en revanche trouvé une correspondance avec un ballon Skyhook lancé la veille du Minnesota.

Il est probable que l'avion (doté de compresseurs il me semble, donc moins sensible à la raréfaction de l'air en altitude) se soit trouvé en perte de vitesse après que Mantell se soit évanoui, puis se soit mis en vrille (le crash "à plat" n'est pas incompatible avec une vrille). De mémoire, l'état des commandes et de l'avion indiquait que le pilote avait tenté de reprendre le contrôle de l'avion (voilure endommagée, etc) lors de sa chute.

_________________
Je suis le grincement dans les poutres. Le battement d'ailes dans la cheminée. Les petites marques de dents dans la pêche. Je suis BATMAN FRUGIVORE. - Charles Montgomery Plantagenet Schicklgruber Burns.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 08 Septembre 2009, 10:49 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 27 Août 2009, 13:17
Messages: 58
Le terme "piquet" du texte doit évidemment correspondre à "piqué"...
Je ne suis pas certain que l'appareil soit vraiment parti en piqué d'ailleurs...
Si Mantell a perdu le contrôle, l'appareil est plus probablement parti en vrille, à la suite du décrochage.
Ce qui explique qu'il ne se soit pas forcément explosé au sol, mais disloqué lors de la tentative pour reprendre le contrôle.
D"autre part, la phrase :
Citer:
18 000, 20 000, puis 22 000 pieds, qui est pour un chasseur de la seconde guerre mondiale, une altitude très élevée


Non, car le P51, en moyenne, a un plafond max qui varie entre 9000 et 12000 mètres suivant la version (B, D, C etc), soit : de 29000 à 39000 pieds.
Les 22000 pieds donnés ici sont donc en dessous de sa capacité max, loin s'en faut...

La grande majorité des chasseurs de la dernière période de la guerre ont des plafonds similaires, surtout ceux destinés à protèger les formations de bombardiers. (le p47 évolue à 10000m par ex)

Donc on a ici une information faussée, soit par erreur de traduction pieds/mètres, soit par pure spéculation de l'auteur (pas toi Napoléon, hein, :mrgreen: )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 08 Septembre 2009, 12:57 
Empereur du chat
Empereur du chat
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 12 Août 2008, 22:57
Messages: 1895
Non non :mrgreen: , mais j'attends des informations complémentaires d'ici peu.

_________________
Da funky emperor !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: L'accident de Mantell
MessagePublié: 08 Septembre 2009, 15:03 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 27 Août 2009, 13:17
Messages: 58
C'est important parce que l'altitude donnée dans le texte, soit 39000 pieds, (environ 12000 mètres) correspond tout à fait à l'aire d'évolution des ballons sondes de haute atmosphère (entre 10000 et 35000 mètres je crois), je ne sais pas pour les essais de ceux de l'époque, mais cela devait être similaire.
Donc a priori, rien d'extraordinaire dans l'altitude de l'objet.
Le texte laisse penser que Mantell grimpe au dessus des capacités de son appareil pour rejoindre un engin situé à une altitude quasi inaccessible; or c'est moins flagrant si l'on considère les bonnes données ou du moins la bonne unité de mesure.
Il était en limite à 39000 pieds, mais à cette altitude, c'est la capacité du pilote qui entre en jeu en grande partie. Je ne connais pas le parcours de Mantell, son expérience. Mais cela réserve parfois des surprises, comme la réalité avérée aujourd'hui de l'inexpérience du commandant du vol 19, et ce qui en était dit pendant les années 60/70, ou dans un domaine plus proche, les erreurs d'appréciation des célèbre Foo Fighters.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze