Nous sommes actuellement le 08 Décembre 2022, 04:46

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 175 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16 ... 18  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 25 Février 2022, 09:40 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5097
Citer:
SI tel est le cas, ça aurait tendance à venir une nouvelle fois objectiver les récits de NDE.


Objectiver, certes...

Cela dit, ça n'explique pas les expériences, leur intensité et leur richesse en totalité à mon sens, qui vont généralement beaucoup plus loin qu'une simple "revue de vie"...
Mais, ce que je "crains", c'est que justement les tenants matérialistes et sceptiques s'emparent de l'info pour s'en tenir à un "vous voyez tout vient du cerveau à l'agonie, circulez y'a rien à voir". :eh:

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 11:24 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 3115
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Pochel a écrit:
Je n'ai pas lu l'article mais effectivement, il me semblait avoir déjà entendu cette théorie !

Oui, en effet. Ce qui est nouveau ici, c'est d'abord que le patient n'est pas un rat mais bien un homme, et c'est aussi et surtout le fait que ledit patient était "appareillé" au moment de son décès ce qui a permis que l'on voit ce qui se passait dans son cerveau au moment de la mort.

C'est une grande première. Si j'ai bien compris, c'est "juste" un heureux hasard car le patient était appareillé pour une toute autre raison et il n'était pas sensé mourir à ce moment-là. Car il est évident qu'éthiquement, on ne peut décemment pas équiper les mourants au moment du trépas pour voir ce qui se passe dans leu caboche. Donc ce qui s'est passé ici et les observations qui ont suivi est tout à fait fortuit.

Citer:
Cela dit, ça n'explique pas les expériences, leur intensité et leur richesse en totalité à mon sens, qui vont généralement beaucoup plus loin qu'une simple "revue de vie"...

Ah mais évidemment. Mon propos n'était pas du tout de dire que ça expliquait tout. Loin de là. Je faisais juste le constat qu'une partie de ce que racontent les expérienceurs depuis des décennies à une nouvelle fois été coroborré par l'imagerie. Et ça, c'est quand même drôlement intéressant. C'était déjà le cas concernant le sentiment très puissant rapporté par de nombreux expérienceurs et qui veut que la NDE ne soit pas un rêve mais soit au contraire plus réelle que le réel. Ca aussi, ça a été recoupé par l'imagerie. Et ce sont de très bonnes nouvelles dans la mesure où ça donne toujours plus de crédit aux récits des concernés.

Citer:
Mais, ce que je "crains", c'est que justement les tenants matérialistes et sceptiques s'emparent de l'info pour s'en tenir à un "vous voyez tout vient du cerveau à l'agonie, circulez y'a rien à voir". :eh:

Complètement. Ca rejoint ce que disait Call l'autre jour: les plus sceptiques y verront une info qui confirme leur intuition... Mais les plus tenants aussi. Une seule et même nouvelle peut conduire à des interprétations diamétralement différentes selon les gens qui se l'approprient et le référentiel qui est le leur.

Personnellement et comme dit, je trouve que ça donne au contraire du poids à l'hypothèse "paranormale" dans la mesure où ça acrédite une partie du récit des témoins. Or, si cette partie du récit est acréditée, il n'y a pas de raison de ne pas croire le reste. Et s'il se passe en effet quelque chose d'étrange au moment de la mort, je ne vois aucune raison pour que ça n'apparaisse pas biologiquement. Ca me semble au contraire assez logique que l'imagerie confirme qu'il se passe bel et bien quelque chose à ce moment-là.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 13:36 
Membre
Membre
Hors-ligne

Inscription: 05 Février 2022, 13:12
Messages: 22
Bonjour ! pour ma part j'ai entendu parler de ça sur cet article (en français) https://www.futura-sciences.com/sante/a ... ort-96904/

Ce qui a été mis en évidence dans cet article c'est le fait qu'après avoir été coupé d'oxygène et de sang propre, le cerveau se met à vibrer sur une fréquence que les neuroscientifiques appellent les ondes gamma, et ce sont dans ces mêmes ondes cérébrales que le cerveau se trouve lorsqu'il fait appelle à la mémoire profonde, lorsqu'il rêve, ou lorsqu'il médite...

Alors oui, cela permet d'expliquer d'une part le fait que les EMI soient aussi fabuleuses, comme un rêve extraordinaire, tout ça... Mais comme je le disais il y a quelques semaines ça ne prouve pas du tout que les EMI sont un simple rêve, on peut voir la chose d'une façon dualiste. Si on me demande, pour moi, c'est dans cet état que notre système peut faire la passerelle entre le cerveau et l'âme, = l'esprit électrochimique et l'esprit immatériel toujours synchronisés durant notre vie se mettent alors à fonctionner et interagir de manière irrégulière, inégale, l'âme se désynchronise en partie, ainsi l'expérienceur est en décorporation (l'âme se déplace indépendamment du corps), elle recueille ses propres perceptions (vision à distance du corps, entendre ce qui se passe à l'autre bout de l'hôpital alors que le corps ne le peut pas..)....
Mais il y a bien quelque chose en plus du cerveau. La preuve tangible nous l'avons, il y a bien quelque chose qui permet à notre système physique de recueillir et traiter des perceptions qui justement ne le sont pas par le cerveau. Pour moi l'enjeu n'est pas de réfuter les EMI mais de comprendre le lien entre le cerveau et ce truc en plus, l'âme ou quoi que ce soit.

Je pense que l'âme coïncide toujours avec notre esprit, elle pense à ce que le cerveau pense, elle ressent ce que le cerveau ressent, etc. L'âme et l'esprit (du cerveau) sont synchronisés donc. Et alors, lors d'expériences telles que les EMI, c'est à dire quand le cerveau devient hyperactif à cause de la dépolarisation terminale et vibre à des ondes gamma, le lien parfaitement synchronisé entre l'âme et le cerveau est brouillé; l'âme fait usage de ses capacités indépendamment du corps, le cerveau s'apprête à perdre cette entité qu'il a toujours abrité et développé, et le fait que les EMI se font dans un cerveau hyperactif et sous des fréquences gamma semble rendre cohérente l'hypothèse qu'à ce moment le cerveau s'ouvre à l'âme et celle-ci devient indépendante.

De même c'est sur les ondes gamma que le cerveau peut méditer ou se concentrer sur lui même, rêver etc. Il existe aussi des témoignages de personnes pouvant se décorporer ou vivre des expériences semblables aux EMI lorsqu'ils méditent profondément, comme si en effet cette fréquence permettait au cerveau de laisser l'âme se libérer un peu plus. Bon il y a énormément de charabia avec ces récits (souvent ça part dans les pseudo-sciences) mais le fait est que les ondes gamma sont bel et bien un truc réel et qu'elles permettent au cerveau d'élargir certaines facultés, alors par extension, cela pourrait expliquer le lien avec l'âme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 14:39 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 3115
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Citer:
(l'âme se déplace indépendamment du corps), elle recueille ses propres perceptions (vision à distance du corps, entendre ce qui se passe à l'autre bout de l'hôpital alors que le corps ne le peut pas..)....
Mais il y a bien quelque chose en plus du cerveau. La preuve tangible nous l'avons, il y a bien quelque chose qui permet à notre système physique de recueillir et traiter des perceptions qui justement ne le sont pas par le cerveau.

Ce serait formidable si nous avions cette preuve définitive mais ce n'est malheureusement pas le cas et si on veut être honnête, il convient de le rappeler. Nous avons certes beaucoup de témoignages qui vont dans ce sens. Mais il manque "la" preuve indiscutable recoupée par des personnes extérieures et des éléments objectifs. Ca, nous ne l'avons pas (encore?). Du reste, si nous disposions de cette preuve, le sujet ne ferait plus débat.

Alors oui, il est certain que pas mal d'expérienceurs racontent que leur famille ou l'équipe soignante ont confirmé leurs dires à leur réveil, mais on est pour l'instant obligé de les croire sur parole dans la mesure où aucune équipe de médecins n'a, à ma connaissance, consigné et publié de telles observations. Et pour autant que je sache, les recherches qui ont tenté d'établir ces faits (en cachant par exemple des enveloppes ici et là dans un hôpital en espérant qu'un expérienceur en rapporterait le contenu une fois revenu de sa nde) n'ont, à ce jour, pas abouti.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 15:15 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Novembre 2020, 12:02
Messages: 836
Localisation: Sur ta rétine
Metronomia a écrit:
Citer:
(l'âme se déplace indépendamment du corps), elle recueille ses propres perceptions (vision à distance du corps, entendre ce qui se passe à l'autre bout de l'hôpital alors que le corps ne le peut pas..)....
Mais il y a bien quelque chose en plus du cerveau. La preuve tangible nous l'avons, il y a bien quelque chose qui permet à notre système physique de recueillir et traiter des perceptions qui justement ne le sont pas par le cerveau.

Ce serait formidable si nous avions cette preuve définitive mais ce n'est malheureusement pas le cas et si on veut être honnête, il convient de le rappeler. Nous avons certes beaucoup de témoignages qui vont dans ce sens. Mais il manque "la" preuve indiscutable recoupée par des personnes extérieures et des éléments objectifs. Ca, nous ne l'avons pas (encore?). Du reste, si nous disposions de cette preuve, le sujet ne ferait plus débat.

Alors oui, il est certain que pas mal d'expérienceurs racontent que leur famille ou l'équipe soignante ont confirmé leurs dires à leur réveil, mais on est pour l'instant obligé de les croire sur parole dans la mesure où aucune équipe de médecins n'a, à ma connaissance, consigné et publié de telles observations. Et pour autant que je sache, les recherches qui ont tenté d'établir ces faits (en cachant par exemple des enveloppes ici et là dans un hôpital en espérant qu'un expérienceur en rapporterait le contenu une fois revenu de sa nde) n'ont, à ce jour, pas abouti.

Sur ce point précis, je me permets de citer à nouveau ce témoignage, dont je vous avais fait part dans un post envoyé l’année dernière :
« Pourtant, dans ce volumineux bouquin du Dr Jean-Pierre Jourdan intitulé « Deadline » paru il y a une bonne dizaine d’années et compilant de très nombreux récits de NDE, je crois me souvenir y avoir lu un témoignage assez exceptionnel (trop exceptionnel hélas) en raison justement de son caractère pour une fois objectif. Alors qu’il se trouvait sur la table d’opération, avec un pronostic vital réduit à sa plus minimale expression, le rescapé d’un grave accident de la route raconte ainsi s’être brusquement décorporé, avoir quitté la salle d’opération, s’être retrouvé à l’extérieur de l’hôpital et avoir survolé à un moment donné le toit-terrasse du bâtiment principal, où il dit avoir aperçu une vieille basket abandonnée dans un coin. Le gars a raconté ça à son réveil et l’un des chirurgiens a eu l’idée d’aller faire vérifier la chose…qui s’est avérée exacte. Voilà bien le genre « d’attestation » qui pourrait commencer à interpeller les chercheurs si seulement il était plus fréquent. »…
C'est dommage, je n'ai pas le bouquin de Jourdan sous la main mais si quelqu'un(e) l'a, peut-être pourra-t-il/elle vérifier ce point ?

D’une manière générale, et là aussi je me répète, je pense qu’on a un problème avec le concept même de mort imminente. Dire qu’une mort est imminente, c’est dire qu’elle va se produire de façon certaine, et que sa survenue n’est juste qu’une question de temps. Et mon intuition me dit qu’une fois le processus létal ainsi enclenché, réellement et irréversiblement enclenché, avec la dissolution successive des principes matériels constitutifs du corps (solidité, mobilité, fluidité, chaleur), ce que la tradition indo-tibétaine définit comme la dissolution des éléments terre, eau, feu etc…, la conscience elle-même, finalement, se dissout (en dernier). Dès lors, je pense que le processus en cours n’a plus rien à voir avec les expériences visionnaires du type EMI, qu’il n’a rien d’extatique du tout et qu’au contraire il s’avère même plutôt douloureux et angoissant dans la plupart des cas. Sauf peut-être, d’après ce que nous disent les enseignements traditionnels en la matière, pour les méditants-yogis accomplis qui ont pratiqué longtemps et assidûment certaines méditations ad hoc ante mortem.
Question, alors : que reste-t-il une fois la conscience elle-même dissoute ? La réponse à cette question est affaire de conviction personnelle et n’appartient évidemment pas à la science. Pour les matérialistes et agnostiques : rien. Pour les autres : l’Esprit. Pas « mon » esprit, ni « ton » esprit. Une sorte continuum spirituel sans origine ni fin : l’Esprit, avec un E majuscule, ou le Moi si vous êtes védantin, ou le Bon (et le Bien) si vous êtes platonicien, ou l’Un si vous êtes plotinien. Ou Dieu, si vous êtes croyant(e) au sens habituel et assez flou du mot.
Vaste sujet de réflexion…


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 15:28 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 3115
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
patto a écrit:
Sur ce point précis, je me permets de citer à nouveau ce témoignage, dont je vous avais fait part dans un post envoyé l’année dernière :
« Pourtant, dans ce volumineux bouquin du Dr Jean-Pierre Jourdan intitulé « Deadline » paru il y a une bonne dizaine d’années et compilant de très nombreux récits de NDE, je crois me souvenir y avoir lu un témoignage assez exceptionnel (trop exceptionnel hélas) en raison justement de son caractère pour une fois objectif. Alors qu’il se trouvait sur la table d’opération, avec un pronostic vital réduit à sa plus minimale expression, le rescapé d’un grave accident de la route raconte ainsi s’être brusquement décorporé, avoir quitté la salle d’opération, s’être retrouvé à l’extérieur de l’hôpital et avoir survolé à un moment donné le toit-terrasse du bâtiment principal, où il dit avoir aperçu une vieille basket abandonnée dans un coin. Le gars a raconté ça à son réveil et l’un des chirurgiens a eu l’idée d’aller faire vérifier la chose…qui s’est avérée exacte. Voilà bien le genre « d’attestation » qui pourrait commencer à interpeller les chercheurs si seulement il était plus fréquent. »…
C'est dommage, je n'ai pas le bouquin de Jourdan sous la main mais si quelqu'un(e) l'a, peut-être pourra-t-il/elle vérifier ce point ?

Je pense que tu fais probablement référence au cas d'une certaine Maria. Si tel est le cas, des sceptiques avaient mené l'enquête il y a des années et en étaient malheureusement arrivé à la conclusion que le récit était branlant. Voir ici: http://www.unice.fr/zetetique/articles/ ... index.html

Alors, oui, je sais, il y aurait bien des choses à reprocher à pas mal de sceptiques, mais il y a quand même des contenus qui demeurent intéressants.

Même chose avec le sympathique Jean Morzelle, aujourd'hui décédé, et qui disait avoir vu une plaque sous son lit d'hôpital au moment de sa nde. A l'époque et après vérification, le chirurgien qui l'avait opéré aurait bien confirmé que la plaque existait bel et bien. Mais là encore, les enquêtes menées par certains sceptiques suite à ces déclarations n'auraient finalement pas été très concluantes. Je crois que c'est Nemrod qui s'y était collé. Il faudrait que je recherche.

Et quand bien même le Dr Jourdan (que je respecte beaucoup par ailleurs, là n'est pas la question) relaterait ce type d'exemples dans ses livres, ça ne voudrait rien dire. Quand je dis que l'on n'a pas de preuve, je parle bien de publications dans des revues médicales, pas de bouquins non-scientifiques (qui peuvent être très intéressants par ailleurs bien sûr).

Pour le dire autrement: le fait qu'il n'y ait à ce jour pas de preuve (au sens scientifique du terme) de l'existence d'une conscience hors du corps n'est pas discutable: c'est un fait, qu'on le veuille ou non. Tout ce que l'on peut espérer, c'est que ça ne restera pas en l'état. Mais prétendre qu'il existerait des preuves formelles serait un mensonge.

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Dernière édition par Metronomia le 25 Février 2022, 16:21, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 16:16 
Membre
Membre
Hors-ligne

Inscription: 05 Février 2022, 13:12
Messages: 22
Citer:
Ce serait formidable si nous avions cette preuve définitive mais ce n'est malheureusement pas le cas et si on veut être honnête, il convient de le rappeler. Nous avons certes beaucoup de témoignages qui vont dans ce sens. Mais il manque "la" preuve indiscutable recoupée par des personnes extérieures et des éléments objectifs. Ca, nous ne l'avons pas (encore?). Du reste, si nous disposions de cette preuve, le sujet ne ferait plus débat.


Du coup ça dépend de comment on considère une "preuve" :mrgrin: si on dit que c'est un fait reconnu officiellement par toutes les autorités du monde, alors oui nous manquons de cette preuve.
Mais si l'on considère que c'est un simple fait capable de remettre en questions nos "acquis" en montrant que nos acquis ne peuvent pas l'expliquer car fondamentalement incompatibles (sens délocalisés du cerveau alors qu'un système macroscopique aussi gros que le cerveau ne peut pas un truc pareil), là ça donne de la matière à la réflexion et même si ce n'est pas une "preuve" ça montre au moins que quelque chose nous échappe.

Regardez, il y a quelques temps le gouvernement américain a déclassifié des vidéos et photos montrant des "ovnis". Certes nous n'avons aucune preuve qu'il s'agisse d'extraterrestres (et personnellement j'en doute fort) mais cela prouve bel et bien qu'il y a quelque chose qui nous échappe. Que ce soient de vrais objets extraterrestres ou des aéronefs expérimentaux d'associations secrètes, il y a quelque chose qui nous dépasse sur la nature de ces objets, c'est un fait. Alors je pense que c'est la même chose pour les EMI dans lesquelles le sujet rapporte des informations vérifiées : que ce soit une âme ou quoi que ce soit, ça montre qu'il y a quelque chose en plus du cerveau qui puisse prolonger l'esprit, les perceptions, le soi. Après on peut théoriser ce qu'on veut (âme, simple prolongation de notre esprit, ...) mais force est de constater que les EMI de ce type révèlent qu'il y a vraiment quelque chose qui dépasse notre cerveau matériel.

Le projet de mettre une sorte de pancarte cachée pour n'être visible que pour les expériencieurs est une super idée mais pour l'instant personne n'a pas réussi à en voir une (d'autant plus que peu d'hôpitaux prennent ça au sérieux). Mais il n'est pas exclu que ça arrive un jour, regardez, cet homme de 87 ans qui est décédé par hasard quand son cerveau était sous encéphalogramme, il suffit que les circonstances soient réunies et nous obtiendrons des résultats...
Je crois que parmi toutes les EMI qui ont lieu, seule une petite partie portent vraiment à remettre en questions nos acquis scientifiques. Certes la rencontre avec des proches ou la visite de lieux étranges et fabuleux sont des phénomènes passionnants, mais il est possible de réduire ces expériences à des explications scientifiques comme le rêve, l'hallucination etc. De même pour les EMI qui relèvent de la décorporation et ce genre de trucs, ça pourrait s'expliquer par l'imagination et les hallucinations. Par contre, les EMI de décorporation qui rapportent des informations qui ont été vérifiées par la suite, ça c'est convainquant et pourrait être considéré comme une preuve à mon sens, car les nos sens et notre conscience sont intrinsèques à notre corps, nous voyons donc qu'il est impossible que notre corps ait pu percevoir ce qui lui était hors d'atteinte (comme l'autre bout de l'hôpital ou en haut d'une étagère)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 16:27 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Novembre 2020, 12:02
Messages: 836
Localisation: Sur ta rétine
Metronomia a écrit:
...
Je pense que tu fais probablement référence au cas d'une certaine Maria. Si tel est le cas, des sceptiques avaient mené l'enquête il y a des années et en étaient malheureusement arrivé à la conclusion que le récit était branlant. Voir ici: http://www.unice.fr/zetetique/articles/ ... index.html

Alors, oui, je sais, il y aurait bien des choses à reprocher à pas mal de sceptiques, mais il y a quand même des contenus qui demeurent intéressants.

Et quand bien même le Dr Jourdan (que je respecte beaucoup par ailleurs, là n'est pas la question) relaterait ce type d'exemples dans ses livres, ça ne voudrait rien dire. Quand je dis que l'on n'a pas de preuve, je parle bien de publications dans des revues médicales, pas de bouquins non-scientifiques (qui peuvent être très intéressants par ailleurs bien sûr).

Pour le dire autrement: le fait qu'il n'y ait à ce jour pas de preuve (au sens scientifique du terme) de l'existence d'une conscience hors du corps n'est pas discutable: c'est un fait, qu'on le veuille ou non. Tout ce que l'on peut espérer, c'est que ça ne restera pas en l'état. Mais prétendre qu'il existerait des preuves formelles serait un mensonge.


Merci pour cette mise au point, Metronomia, et bien sûr je suis parfaitement d'accord avec toi en l'état actuel de la question. D'ailleurs, même avéré ce cas resterait délicat à interpréter : ne s'agirait-il pas d'un cas de télépathie (l'expérienceuse NDE allant "lire" l'info dans l'esprit de l'un des personnels techniques de l'hôpital), plutôt que d'un cas "d'excursion" de l'esprit hors du corps de l'expérienceuse jusqu'à l'extérieur du bâtiment ?
Cela me fait penser aux prouesses de vision à distance (remote viewing) d'un Alexis Didier, au 19ème siècle, qui pouvait décrire dans les moindres détails, paraît-il, la demeure et le salon d'une personne totalement inconnue de lui. Est-ce que réellement sa conscience "s'en allait visiter" le lieu en question, ou bien captait-il l'information dans l'esprit de son interlocuteur ?
Evidemment, on m'objectera que cette question ne fait que déplacer le problème...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 16:45 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 3115
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Call8855 a écrit:
Citer:
Du coup ça dépend de comment on considère une "preuve" :mrgrin: si on dit que c'est un fait reconnu officiellement par toutes les autorités du monde, alors oui nous manquons de cette preuve.

Je suis d'accord avec toi: on peut toujours discuter de ce qu'est ou non une preuve et aussi du niveau de preuve qu'on est en droit d'attendre ou non. On pourrait par exemple penser que les dizaines de milliers de témoignages de nde qui relatent des perceptions normalement impossibles à éprouver quand on est inconscient sont un début de preuve. Et c'est d'ailleurs ce que je crois à titre perso: ça constitue d'après moi en tout cas un faisceau d'indices intéressant. Mais ce n'est - toujours d'après moi - pas suffisant. Car pour être certain-e que les nde ne sont pas des rêves, il faudrait justement que des équipes médicales se penchent en masse sur la question et acceptent par exemple de recueillir et consigner systématiquement les témoignages de leurs patients tout de suite après un coma pour voir si ces derniers rapportent - ou non - une nde et si, à cette occasion, ils rapportent des éléments (bruits/discussions/visions, etc.) qu'ils n'auraient théoriquement pas pu percevoir.

Et une fois cela fait, il resterait encore à établir le moment exact où auraient eu lieu ces perceptions pour être certain que le patient concerné était bel et bien inconscient et pas en capacité de se souvenir de quoi que ce soit à ce moment-là.

Bref, ça demanderait un gros boulot à grande échelle qui supposerait plein de choses (cela supposerait notamment avant tout que le patient fasse une nde, puis qu'il accepte d'en parler très rapidement au personnel médical, ce qui implique que les soignants auraient en retour à la fois le temps, l'envie et aussi la bonne attitude pour que le patient puisse se confier, etc. Et une fois cela fait, il faudrait tout recouper avec l'imagerie, les électrocardiogrammes, les electroencéphalogrames, etc). Bref, tout cela demande du temps et des moyens. Or, par les temps qui courent, on sait bien (en France en tout cas et notamment dans la fonction publique) que le temps et l'argent sont des denrées qui manquent cruellement aux soignants pour s'occuper de leurs patients. Alors autant dire que dans ces circonstances, les histoires de NDE, ça doit pas mal leur passer au-dessus. Tout simplement parce que ce n'est pas du tout la priorité et que ça demanderait des sous, de la méthode et de la rigueur pour recueillir des preuves. Et je ne te parle même pas du sceptisisme forcené de beaucoup de médecins, qui rend probablement les confessions des patients difficiles, voire impossibles.

Mais bref, la bonne nouvelle, c'est justement que certains s'y collent quand même, même s'ils sont trop peu nombreux. C'est par exemple le cas de l'américain Sam Parnia, dont on attend les résultats de l'étude Aware II, qui traite précisément de ça. A priori, ils ont travaillé à une échelle assez grande, ce qui permet d'espérer quelques avancées.

Pour conclure: dire qu'il n'y a pas de preuve de l'existence d'une vie hors du corps n'est pas une opinion de ma part. C'est un fait. Même Parnia (et tous les chercheurs qui se penchent sur ces questions et croient à l'hypothèse dualiste) l'admettent. Pour autant, bien sûr que ça ne veut pas dire qu'il n'y en aura jamais. Donc wait and see!

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 25 Février 2022, 17:57 
Membre
Membre
Hors-ligne

Inscription: 05 Février 2022, 13:12
Messages: 22
Oui c'est vrai, dans ce cas je suis d'accord que nous manquons de véritables preuves , même si quelques éléments sont toutefois très convaincants et pourraient servir de principe à l'élaboration d'une explication (donc les fameuses perceptions à distances qui sont vérifiées par la suite).


Citer:
ne s'agirait-il pas d'un cas de télépathie (l'expérienceuse NDE allant "lire" l'info dans l'esprit de l'un des personnels techniques de l'hôpital), plutôt que d'un cas "d'excursion" de l'esprit hors du corps de l'expérienceuse jusqu'à l'extérieur du bâtiment ?
Cela me fait penser aux prouesses de vision à distance (remote viewing) d'un Alexis Didier, au 19ème siècle, qui pouvait décrire dans les moindres détails, paraît-il, la demeure et le salon d'une personne totalement inconnue de lui. Est-ce que réellement sa conscience "s'en allait visiter" le lieu en question, ou bien captait-il l'information dans l'esprit de son interlocuteur ?


C'est aussi une hypothèse intéressante à mon sens mais là aussi, ça impliquerait toujours qu'il y ait quelque chose au delà du cerveau qui lui permette d'étendre l'esprit. Que ce soit permanent ou pas comme une âme ou une simple faculté (que le cerveau ne peut pas effectuer puisque cela dépasse le réseau neuronal...), cela montrerait quand même que des choses nous dépassent et qu'il faut se tourner vers l'intangible et l'invisible pour trouver une explication.
Mais pour ma part je préfère penser qu'il s'agit de l'âme parce que si on supposait que ce soit un transfert d'information, pourquoi l'expérienceur interpréterait-il ces informations comme ses propres perceptions de son propre point de vue au lieu de tout simplement les conserver comme telles ? Par exemple si on reprend ce cas de figure, si je faisais de la télépathie à mon voisin et que j'accédais à ce qu'il voit, ne serait-ce pas plus "intuitif" que je collecte les informations telles quelles (donc en voyant depuis son point de vue et en sachant que c'est le sien) au lieu que mon esprit réinterprète ces données en faisant comme si elles venaient de mes propres yeux ? Et puis il y aurait peut être un problème de perspectives, si mon voisin regarde la télé et que moi expérienceur je rapporte avoir vu l'arrière de la télé, ça mettrait à mal l'idée de la télépathie.

Il nous manque beaucoup trop de données malheureusement :(


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 175 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16 ... 18  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze