Encyclopédie du paranormal - Hydromancie

     Hydromancie


Art divinatoire consistant à prédire l’avenir par l’intermédiaire de l’eau


L’hydromancie (du grec « hydro », eau, et « manteia », divination) est une forme d’art divinatoire visant à lire et interpréter l’avenir grâce à l’élément eau.

Il est facile de comprendre que les origines de l’hydromancie se perdent dans les temps anciens tant l’eau garde encore de nos jours une importance sacrée dans la plupart des grandes religions. On retrouve ainsi des traces de sa pratique datant de l’Antiquité, comme chez les Sumériens qui la pratiquaient en observant les gouttes d’huile sur l’eau dans les temples dédiés à Ea, le dieu de l’eau et de la sagesse. On retrouve également l’hydromancie chez d’autres civilisations comme les Amérindiens, les Grecs ou les Germains.

Le dieu sumérien Ea, aussi appelé Aya ou Enki, était le maître de la sagesse et de l’eau douce

Durant la Renaissance, l’hydromancie faisait partie des sept arts divinatoires prohibés par Johannes Hartlieb? en 1456.
Les techniques d’interprétation de l’hydromancie sont diverses, et le voyant pourra autant s’attarder sur les mouvements provoqués à la surface de l’eau (les ondulations, les remous…) que sur ce qu’il y voit (les reflets à la surface, la manière dont transparaît un objet immergé...). L’hydromancie accorde parfois de l’importance au type d’eau utilisé par le voyant? (eau de source, eau de pluie…).

De plus, comme beaucoup d’autres formes d’art divinatoire, l’hydromancie ne se contente pas d’utiliser uniquement l’eau comme vecteur de prédiction ; les méthodes hydromanciennes sont ainsi parfois couplées avec d’autres éléments ou ingrédients (tels que des minéraux ou des matières organiques) qui sont censés, si utilisés correctement, permettre d’accéder à la pratique divinatoire.

L’hydromancie se confond parfois avec d’autres formes de divination telles que la tasséomancie?, étant donné que cette dernière utilise le thé (élément liquide) comme médium divinatoire. Il en résulte ainsi un grand nombre de techniques utilisant l’eau pour pratiquer la divination :

  • Scyphomancie : comparable à la cristallomancie, cette technique consistait à consulter un réceptacle rempli d’une eau calme. La boule de cristal finira par remplacer ce mode de divination.
  • Pégomancie : méthode visant à observer les mouvements de l’eau dans une fontaine ou une source, que ce soit ses ondes, ses rides, ses reflets, etc…pour interpréter le passé ou le futur.
  • Sourcier : les sourciers et leurs techniques peuvent être inclus dans l’hydromancie par le fait qu’il s’agit de trouver une source d’eau grâce à une technique de voyance.
  • Lécanomancie : les techniques lécanomanciennes diffèrent : la plus ancienne consiste à faire tomber de l’huile à la surface de l’eau pour en interpréter les taches. Une autre méthode consiste à y jeter une ou plusieurs pierres précieuses pour observer les remous et les reflets provoqués. D’une manière générale, la lécanomancie nécessite principalement un récipient quelconque (tel qu’un bol) rempli d’eau pour être effectuée correctement, mais il fut parfois avancé que son fonctionnement n’était assuré que dans un récipient de valeur (tel qu’une coupe en argent).

De nos jours, l’hydromancie reste pratiquée, mais n’est pas très répandue. Dans la culture populaire, elle est souvent confondue avec l’hydrokinésie.


Des réactions ou des remarques au sujet de cet article ?
Venez en parler avec les rédacteurs et autres lecteurs sur le forum.


Sources et liens complémentaires :

Article Hydromantie
Article Hydromancy
Page Hydromancy
Article Hydromancy

Catégories : H ; Ésotérisme
Auteur : Archi
Mise en ligne : 06/05/15
Dernière modification : le 10/05/15 à 22:17