Encyclopédie du paranormal - Au hasard

Page choisie : Lobisón

     Lobisón


Loup-garou? du folklore sud-américain, inspiré par la mythologie guaraní


Le lobisón (également appelé luison ou luisõ, termes provenant tous les trois d'une corruption du mot portuguais lobisomem, "loup-garou"), est aujourd'hui décrit dans les croyances sud-américaines comme un homme-loup ou un homme-chien, très similaire au loup-garou? européen. Il semble toutefois que la créature puise une partie de ses origines dans le folklore des indiens indigènes.

Dans la mythologie des indiens Guaraní, Luison est le septième fils des mauvais esprits Tau et Kerana. Il était dépeint comme un homme d'apparence maladive et repoussante dégageant une odeur de chair en décomposition, associé à la nuit et à la mort, qui vivait dans les cimetières. D'autres descriptions veulent toutefois qu'il ait eu l'apparence d'un singe à nageoires de poisson ou d'une créature mi-homme, mi-chien, dotée également de caractéristiques de cochon.
Avec l'arrivée des colons européens, cette légende semble s'être mêlée à celle du loup-garou?, menant à l'image actuelle du luison.

Représentation du luison ou lobisón

Le lobisón présente un similitude grossière avec le loup-garou?, mais certaines de ses caractéristiques ne se retrouvent pas dans le mythe européen et ont pu être ou bien apportées par le folklore des indiens Guaraní, ou bien inventées par les colons sud-américains.
Il est ainsi parfois dit que le lobisón se transforme non pas les nuits de pleine lune mais les nuits de certains jours de la semaine : le vendredi est le jour le plus souvent cité mais le lundi, le mardi et le mercredi sont également mentionnés occasionnellement. Le lobisón s'en prendrait principalement au bétail mais attaquerait aussi parfois des êtres humains et toute personne ainsi mordue deviendrait à son tour un lobisón (à l'instar du loup-garou? et du vampire).

En Argentine, une croyance populaire veut que le septième fils d'un couple soit nécessairement un lobisón (une septième fille deviendrait quant à elle une sorcière?). En conséquence, de nombreux enfants nés en septième auraient été abandonnés ou sacrifiés au début du 20ème siècle, jusqu'à ce que le gouvernement décrète dans les années que les septièmes fils et filles auraient pour parrain le président du pays. Aujourd'hui encore, le président argentin assiste parfois au baptême de tels enfants.


Des réactions ou des remarques au sujet de cet article ?
Venez en parler avec les rédacteurs et autres lecteurs sur le forum.


Noms alternatifs : Lobizón, Luison ou Luisõ

Localisation : Argentine, Brésil, Bolivie, Paraguay et Uruguay, Amérique du Sud

Articles connexes :

Sources :

Page Luison, de Victor I. Vera Cabrera

Bibliographie :

  • Argentina: a primary source cultural guide, Theodore Link et Rose McCarthy, The Rosen Publishing Group, 2004

Catégories : L ; Créatures ; Mythes et folklore
Auteur : Paul Binocle
Mise en ligne : 01/09/11
Dernière modification : le 10/07/12 à 17:35