Encyclopédie du paranormal - Au hasard

Page choisie : Drop bear

     Drop bear


Marsupial australien fictif décrit comme un koala carnivore


Le drop bear (de drop, « chute » et bear, « ours ») est une créature du folklore moderne australien. Il se caractériserait par sa technique de chasse arboricole : il passerait jusqu'à quatre heures consécutives immobile dans un arbre en attendant qu'une proie passe en dessous. Il se laisserait alors tomber sur elle, l'assommant bien souvent sur le coup, avant de la dévorer avec ses dents aiguisées comme des rasoirs.

Le faux nom scientifique de Thylarctos plummetus (du grec thylakos « poche » ; arktos « ours » ; et du faux-latin plummetus, jeu de mot basé sur l'anglais to plummet « dégringoler ») lui a été attribué.

Design de t-shirt inspiré par le drop bear
Image : Yuisato, Redbubble.com

Malgré son nom évoquant un ours pour un français, le drop bear est en réalité un animal marsupial similaire à un koala géant. Le koala a en effet été historiquement dénommé native bear, monkey bear... par les premiers colons, et il est toujours appelé koala bear par de nombreux australiens de nos jours.

Le drop bear serait grand comme un léopard (120 kg, 130 cm de long, 90 cm au garrot) et se nourrirait fréquemment d'animaux beaucoup plus grands que lui, qu'il tuerait sans difficulté. Il lui arriverait parfois de s'en prendre à l'être humain, causant des lacérations et des morsures, mais ces attaques ne seraient jamais fatales.

Le drop bear est cependant utilisé pour faire peur aux enfants et aux touristes crédules. On raconte que certaines méthodes permettraient de se prémunir de ses attaques, comme le fait de se mettre des fourchettes dans les cheveux ou de se badigeonner l'arrière des oreilles avec du dentifrice ou de la vegemite.

Le drop bear est parfois présenté comme une créature originaire des croyances des aborigènes, il s'agit toutefois vraisemblablement d'une invention récente, popularisée en dehors de l'Australie par l'intermédiaire d'internet principalement, sur lequel circulent plusieurs images et vidéos truquées d'attaques de drop bears.

Image truquée supposée représenter un drop bear

Le folklore australien comprend d'autres créatures similaires, comme le hoop snake (« serpent cerceau »), qui aurait pour habitude de se mordre la queue pour former une roue improvisée et dévaler les collines à la poursuite de ses proies. De telles légendes sont comparables à celles des fearsome critters américains, du dahu? français ou du wolpertinger allemand.


Des réactions ou des remarques au sujet de cet article ?
Venez en parler avec les rédacteurs et autres lecteurs sur le forum.


Traduction française : littéralement « ours chuteur »

Localisation supposée : Australie, Océanie

Zones soi-disant habitées par le Drop Bear

Image : AustralianMuseum.net

Articles connexes :

Sources et liens complémentaires :

Page humoristique Drop Bear sur le site de l'Australian Museum
Site parodique consacré à la sensibilisation du public aux dangers posé par les drop bears

Auteur : Paul Binocle
Mise en ligne : 09/08/11
Dernière modification : le 10/07/12 à 16:44